Les Déserteurs

Un petit resto qui donne sur une jolie cour intérieure comme on en voit tant dans le quartier, des tables en bois toutes simples et deux anciens de l’étoilé Sergent Recruteur, d’où le nom du restaurant, sur le papier on est pas mal. Dans l’assiette aussi.

En inaugurant l’adresse, Daniel Baratier et Alexandre Céret ont fait le choix d’une carte ramassée, seulement quelques plats proposés. Mais quels plats ! Un Paris-Brest légumier, un agneau de lait sur une anchoïade et une mousseline de céleri rave-poire, un lièvre à la royale ou en dessert, le classique de la maison, la Tarte Tatin à la vanille accompagnée de sa crème glacée à la fève tonka… la cuisine reprend les codes de la bistronomie française mais les bouscule avec douceur. Ajoutez à cela une riche carte des vins et un service impeccable et il vous prendra à vous aussi une furieuse envie de déserter les autres restaurants.