Où manger les meilleures pâtes de Paris ?

Rien de tel qu’un bon plat de pâtes authentique pour retrouver le sourire. Populaire par essence, cette spécialité italienne sait aussi se faire chic. Spaghetti, lasagne et paccheri n’auront bientôt plus de secret pour vous. Voici la sélection de nos 5 repères à pasta préférés.

 

Pour des pâtes au blé ancien : Mulino Mulè

Mulino Mulé, restaurant de pâtes à Paris
© Source : Instagram de Mulino Mulé

 

Connaissez-vous La Tête dans les Olives, ce dealer d’huiles d’olives niché dans les 10e et 14e arrondissements ? En association avec un chef et un meunier, l’épicerie a donné naissance à une cantine coiffée de briques qui transforme le blé ancien en pâtes fraîches. À l’intérieur, le décor est sobre et les spécialités se dégustent sur une banquette face à des sacs de farine cultivée en Sicile. Chaque midi, la pasta s’affiche à 10€. Nappées de pesto, de tomate jaune ou de cèpes renversantes, les fusilli sont nourrissantes et mémorables. En dessert, une panna cotta à la pistache vient terminer l’affaire en beauté. Et le soir, un menu unique rend hommage au terroir sicilien.

Mulino Mulè
25 rue Saint-Marthe, 10e
Ouvert le midi du mardi au samedi et le soir, du jeudi au samedi de 19h à 23h

 

Pour des pâtes chic : Pastificio

Table du restaurant de pâtes Pastificio à Paris
© Pastificio

 

La buée recouvre la vitre du restaurant italien. De l’extérieur, on devine des tablées joyeuses autour de bouquets de fleurs des champs. Voilà une fabrique de pâtes (pastificio, en italien) qui ne lésine pas sur la déco. Les bougies disposées un peu partout finissent d’apporter de la chaleur à ce refuge. En cuisine, le chef Diego Cores fait opérer sa magie sur les fettuccine et autres tagliatelle fabriquées à la main dans leur atelier du 20e. On fond pour celles qui se parent de ragù d’agneau mijoté cinq heures, summum de la comfort food. Et si la carte change régulièrement, les ravioli à la mortadelle, au beurre de zestes de clémentine et saupoudrés de pistache tiennent toujours le haut de l’affiche. Les becs sucrés apprécieront le tiramisu à faire soi-même dont on vole volontiers l’idée.

Pastificio
27 rue Saintonge, 3e
Ouvert du mardi au samedi de 12h30 à 15h et de 19h30 à minuit, le dimanche de 12h30 à 15h

 

Pour des pâtes romantiques : Dilia

Pâtes au ragoût de canard du restaurant de pâtes Dilia à Paris
Source : page Facebook de DIlia

 

Sur les hauteurs de Ménilmontant, au détour d’une place conviviale, se dresse une trattoria réjouissante avec terrasse. La dolce vita commence dès l’entrée. Bougies, briques apparentes, miroir biseauté confèrent à ce bistrot un je-ne-sais-quoi de romantique. Aux fourneaux, le chef Michele Farnesi originaire de Toscane donne dans la cuisine italienne bistronomique. Selon la période de l’année, les régalants paccheri au ragoût de canard sont agrémentés de romarin ou de menthe. Les assiettes sont généreuses, les pâtes délicieuses mais on prend toujours soin de garder un peu de place pour les beaux desserts. Crème aux œufs et fleur d’oranger ou poire brownie chocolat : qu’importe le choix, les douceurs sont toujours une vraie réussite.

Dilia
1 rue d’Eupatoria, 20e
Ouvert le lundi de 19h30 à 22h30 et du jeudi au dimanche de 12h30 à 14h et de 19h30 à 22h30

 

Pour des pâtes sur le pouce : Solina Pasta

Pâtes du restaurant Solina Pasta à Paris
© Source : Instagram de Solina Pasta

 

À quelques encablures de la gare de Lyon s’élève la Halle Charolais qui abrite Ground Control… et une délicieuse gargote. Dans ce kiosque, les pâtes fraîches sont confectionnées à base de blé ancien –  la solina, une farine bio des Abruzzes. Riccardo Ferrante et Fabio Smargiassi envoient dans des boîtes en carton à dévorer sur le pouce quatre recettes seulement par jour. Casarecce alla puttanesca (anchois, olives et câpres) ou ravioli ricotta, parmesan, gorgonzola au beurre blanc et zeste de citron ? Le plus dur est de choisir. Chaque spécialité est parfumée, mijotée et assaisonnée à la perfection : on se régale à chaque fois, pour maximum 13€. À ce prix, on peut aussi se partager quelques arancini (des boulettes de riz frites farcies à la tomate et au fromage). Une aubaine !

Solina Pasta
81 rue du Charolais, 12e
Ouvert du mercredi au vendredi de 12h à minuit, le samedi de 11h à minuit et le dimanche de 11h à 22h

 

Pour des lasagne réconfortantes : Lalà

Lasagne du restaurant Lalà à Paris
© Source : Instagram de Lalà

 

Il fallait bien une seconde adresse pour honorer les lasagnes, les vraies. Après avoir ouvert une cantine à succès dans le 9e, Lalà s’offre un pied-à-terre à deux pas de la Gare de l’Est. Quelques antipasti savoureux comme la ricotta fumée au miel et aux noisettes permettent de patienter pendant le temps de préparation de la spécialité. La lasagna gourmande et crémeuse se décline en une dizaine de recettes pour séduire tous les palais. La carte affiche tous les jours un plat de saison – aux cèpes et au speck par exemple – mais sous la sauce tomate et la béchamel, celle qu’on préfère, c’est la plus simple au ragù de bœuf et à la mozzarella. Comme en Italie.

Lalà
77 rue du Faubourg Saint-Martin, 10e
Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 14h30 et de 19h à 23h