A.Manger

Les nouvelles ouvertures de restaurants en juin à Paris

À l’approche de l’été, il y a deux teams : ceux qui préparent le summer body et ceux qui continuent de se faire plaisir en découvrant les nouvelles ouvertures de restaurants à Paris. Bonne nouvelle, on est de ceux-là. Et on vous a dégoté une sélection qui saura ravir les papilles.

Marso & Co : la passe de 3 pour Tomy Gousset

restaurants en juin
© Caspar Miskin

 

3e restaurant pour le chef Tomy Gousset après Tomy & Co et Hugo & Co. Avec Marso & Co, il se déplace dans le 13ème à Glacière. Une volonté pour lui qui ne souhaite pas aller là où c’est « facile » (10/11ème arrondissement de Paris), mais plutôt s’implanter dans un quartier moins prisé et plus populaire. Le resto est grand avec une salle plus intimiste et une végétation omniprésente (le plafond est une merveille). On s’assoit non loin de la cuisine ouverte d’où les bonnes odeurs émanent déjà. La carte est pêchue et bien travaillée, elle puise son inspiration dans le pourtour de la Méditerranée. Pour lancer les hostilités :  une brochette de chorizo flambée à l’eau de vie et un poulpe en salade de fenouil & vinaigrette à l’orange. Croustillant et fondant à la fois. On est déjà séduits.

S’ensuivent des maquereaux grillés accompagnés de poivrons, tomates, œuf bio et graines de coriandre. Le mélange des saveurs est total. Même rengaine pour les fettuccine à la guanciale, asperges vertes, pecorino et cerfeuil. Sans oublier une carte des vins bien recherchée et charmeuse. Le sans faute est au rendez-vous avec les desserts. Au revoir la simplicité avec Tomy Gousset, il sublime la carte. A l’image du riz au lait à la cannelle, pistaches & grenades, caramel du tonnerre.  La panna cotta à la fleur d’oranger, rhubarbe et riz soufflé et les pasteis de nata, ganache chocolat / café sont parfaits. Une expérience culinaire qu’on a déjà hâte de revivre.

Marso & Co
16 rue Vulpian, Paris 13e
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h15 à 22h

Pause déj healthy chez Chasseurs Cueilleurs

restaurants en juin
© Chasseurs Cueilleurs

 

Le régime paléo, on y est pas souvent confronté, alors c’est avec une certaine curiosité qu’on découvre Chasseurs Cueilleurs, situé rue du Faubourg Poissonnière. Régime paléo = sans gluten, sans sucre, sans lactose et sans aliments transformés avec option végé of course. Derrière le projet, une team qui avait déjà lancée une lunchbox et un foodtruck paléo. C’est donc dans un bel espace aéré qu’on s’y cale pour un déjeuner où l’ambiance y est chaleureuse. Au programme : une carte appétissante qui varie entre plats chauds et froids, végé ou non. Pour un peu de fraîcheur, on opte pour le poke bowl saumon mariné au riz vinaigré et accompagné qui se mélange avec une belle base de saveurs (avocat, houmous de brocolis, champignons, chou rouge et patate douce). Le tataki de bœuf est lui aussi entre de bonnes mains (salade, carottes râpées, patate douce, légumes de saison, avocat, olives, pesto d’herbes).

Les plats sont copieux et les associations fonctionnent parfaitement. Pour les végétariens, le wrap à base de galette à l’œuf et garni de boulettes de lentilles, oignons confits, salade carottes râpées, sauce pois chiches au curry fait très bien le boulot pour manger sur le pouce. Sinon, le dahl et son curry de lentilles corail au lait de coco et riz basmati dépote. On fait les gourmands en partant avec un cookie aux morceaux de chocolat noir et beurre de cacahuète et un acaï bowl. Une cuisine assez simple, mais avec des produits frais et une note healthy = la recette du moment.

Chasseurs Cueilleurs
33 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 9
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 17h

Jacques : le néo bistrot du 16ème

restaurants en juin
© Jacques

 

C’est dans le 16e arrondissement (Victor Hugo) qu’on découvre Jacques, un mélange entre brasserie contemporaine et bistrot de quartier qui sort des clous et qui casse les idées reçues. Car oui, on peut l’affirmer, ce n’est pas parce que c’est dans le 16e que ça coûte un bras. Le lieu est chic avec un beau bar en hauteur. A peine 10 couverts à l’intérieur, on s’y sent bien et une belle terrasse pour les beaux jours. Derrière le projet, Benjamin Konrad, déjà connu pour son food truck « Eat the Road ».

On teste donc la version resto du burger avec le Camarillo (cheddar, bacon fermier, mayo d’avocat, oignons rouges, riccota, tomates, pickles). Et ça ne rigole pas. On est contraint de le mettre à terre pour choper en un coup de fourchette tous les étages du burger bien garni. Validé avec des frites de patates douces et une pinte de Jacques, la bière brassée spécialement pour le lieu. Également au menu, un semainier avec ce jour un wok de poulet du chef. On se fait plaisir sur les desserts avec des pancakes bien moelleux, fraises et sirop d’érable et un crumble chocolat banane original. Une carte sans prétention et qui respecte tous ses engagements.

Jacques
129 avenue Victor Hugo, Paris 16e
Ouvert tous les jours de 8h30 à 2h

La chaleur italienne chez UNO

restaurants en juin
© Nicolas Stajic

 

Loin de l’agitation des Halles, le restaurant UNO a clairement sa carte à jouer. Face au jardin Nelson Mandela cette nouvelle trattoria signée David Soussan mixe les ambiances : salle vivante à l’arrière, plus au calme à l’entrée ou en total chill sur la belle terrasse. D’entrée de jeu, on se laisse tenter par deux cocktails : le Napoli Mule (basilic, saint germain, vodka, ginger beer, jus de citron) et le Babylon Sour (rhum, sirop d’agave, jus de citron, menthe, angostura bitter et blanc d’œuf). Deux voyages différents qu’on accompagne d’asperges vertes et de bresaola. Le casse tête commence aux plats.

On délaisse les pâtes qui nous font tout de même bien envie (linguine à la vongole, les tagliatelles au citron et boutargue) pour une pièce de boucher cuite au barbecue, jus de viande et ail confit (saignant et moelleuse) et une pizza, l’iconique du lieu, la UNO : fleur de lait, crème d’artichauts, roquette, artichauts à la romaine et parmesan). La pâte est moelleuse et les produits bien frais. En dessert, on délaisse les classiques en jetant notre dévolu sur la Torta Caprese, un fondant au chocolat et aux amandes. Une adresse chaleureuse et vivante qui nous transporte dans l’Italie qu’on aime.

UNO
37 rue Berger, Paris 1e
Ouvert tous les jours de 12h à 23h30

Escale au Mexique avec Chilam

restaurants en juin
© Chilam

 

Exit, la version miniature du Marais, place désormais au resto taille XXL. La team de Chilam, les pros des tacos ont atterris non loin de Bastille dans un spot beaucoup plus grand avec en prime un bar à cocktails. Un lieu agréable où la déco est soignée et recherchée (l’ombre de Frida Kahlo plane sur les murs et les étagères). On débute par des cocktails pour se mettre dans le bain mexicain avec le frais Coyoacan (gin, jus de poivrons et absinthe) et le costaud Viva la vida (mezcal, agua de jamaica et crème de poire). Accompagné par une plancha bien généreuse : quesadillas fondantes, tortilla chips artisanales et pico de gallo, accompagnées d’un crémeux guacamole et d’une savoureuse purée de haricots rouges. Pour respecter la tradition Chilam, on déguste deux tacos au porc mariné et effiloché cuit lentement au four dans des épices mexicaines. Le must à ne pas rater.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? La bavette marinée nous transporte. Seul bémol, un accompagnement qui est une « redite » des entrées, même si toujours aussi bonnes (des prix qui s’envolent légèrement). L’ensemble servi avec un bon vin argentin qui a du corps. Enfin, c’est bien calé qu’on attaque l’unique dessert : un pastel de tres leches (gâteau imbibé aux 3 laits et parfumé à la vanille). Assez fat à l’œil, c’est léger en bouche. La bonne touche finale.

Chilam
4 rue de Brissac, 4e
Ouvert du mercredi au samedi de 19h à 23h et le weekend de 12h à 15h


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !