A.Manger

Les nouvelles ouvertures de restaurants à Paris

Le mois de mai est toujours synonyme de week-end prolongé. Mais si vous aussi vous en profitez pour rester sur Paris et vous la couler douce pendant les quelques jours off, on vous a dégoté les nouvelles ouvertures de restaurants à Paris du mois. Suivez le guide !

La Cantina argentine qui cartonne

restaurants à Paris
© Cantina Paris

 

La team qui est derrière Carbon récidive et ouvre un nouveau lieu dément : Cantina. A quelques pas du Canal Saint-Martin du côté de Goncourt, c’est un spot qui respire l’Argentine que l’on découvre. Et à première vue, on est séduit. Murs en béton brut abîmés, banquettes carrelées, plantes vertes et jolie petite terrasse, c’est cosy et l’accueil est chaleureux. Côté plat, on teste en entrée des empanadas au boudin maison et pignons de pin. Moelleux et bien en chair. Ensuite, on opte pour le plat phare du resto : le Cantina Burger. Belle armada de saveurs qui se rencontrent sous le pain brioché de la boulangerie Sain à deux pas.

Verdict ? Le bœuf haché et le scamorza fumé nous mettent KO. Sans oublier la farandole qui fait plaisir : aïoli, citron brûlé, ketchup maison aux betteraves, oignons caramélisés, chimichurri. Il arrive seul (14€) alors on l’accompagne d’un coleslaw (ce jour en version « laab » avec salade carottes, menthe et cacahuètes) et surtout des frites maison barbaro style qui sont à tomber. On est déjà sous le charme, mais on tombe littéralement amoureux après les desserts. Notamment grâce au flan argentin au dulce de leche et sarrasin qui nous envoûte. Les mini churros avec une onctueuse crème citron sont pas mal, mais en second choix. Cantina va rapidement devenir notre QG du quartier. Faites vite, l’adresse commence déjà à tourner, Berenice Bejo et Michel Hazanavicius étaient juste à côté de nous !

Cantina
11 rue Marie et Louise, 10e
Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 23h

 

Le Badaboum version resto

restaurants à Paris
© Badaboum

 

Pour beaucoup de parisiens le Badaboum résonne surtout comme un lieu de teuf. Mais désormais, pour les amoureux de la bonne food, il va aussi résonner dans notre estomac grâce à la version restaurant. Exit l’ancienne cantine, place à une cuisine raffinée et bien travaillée. Derrière le projet, on retrouve Les enfants du marché couplé à Shohei Fujishiro, jeune chef de 24 ans qui fait des merveilles. La déco est sobre (plantes suspendues, carrelage, zinc), le bar trône toujours dans la pièce principale et on apprécie la belle baie vitrée. Pour débuter, on pioche dans les entrées avec le maquereau, betterave, framboise et noix. Un mélange assez original et réussi entre l’iode du poisson et la framboise. Mais nos papilles sont piquées au vif grâce aux poireaux légèrement toastés accompagné de cromesqui de parmesan fondant et croquant sous la bouche.

Next stop : un faux filet maturé qui en impose avec sa cuisson saignante comme le veut le chef. À déguster avec de la patate douce, des échalotes confites et une courgette. Un ensemble qui fond en bouche. Le tout avec des vins qui ont du corps. Belle découverte avec Le Temps fait tout (qui existe en blanc et en rouge). Touche finale 100% chocolat avec la tarte chocolat noir de Cuba montée comme un millefeuille, où s’échappent quelques oranges infusées au cognac. Combo parfait. Pas certain d’être en état d’aller danser derrière, mais ça tombe bien, on était surtout venu pour se régaler !

Badaboum Restaurant
2 rue des Taillandiers, 11e
Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 15h et du mardi au samedi de 19h à 23h

 

La pizza turque de Pidè

restaurants à Paris
© Hugo Saadi

 

La folie italienne n’en finit pas de gagner Paris, la pasta et la pizza sont partout. Vous êtes du genre à vous différencier du mouvement ? Bonne nouvelle, on a l’adresse pour enclencher le changement. Direction Pidè, petite échoppe bien cute (les murs sont tapissés de vieux posters de ciné) qui fait de la pizza turque. Préparées sous nos yeux, les pizzas ovales (et pré-coupées, +1) s’enfilent comme des spaghettis à des prix bien bas (entre 7 et 10€).

Sept pizzas au choix à la carte, mais pour une première incursion dans la pidè, optez pour la Sucuk, la version emblématique à base de fromage kasar, de saucisse de bœuf grillée et de mâche. Un régal. Pour l’option végétarienne, la Roka (fromage kasar, roquette, tomate et féta). Une pâte cuite à point, bien garnie sans en faire trop, on aurait presque envie de tromper notre pizza italienne pour la pidè. Le tout accompagné d’un bol de salade à la feta pour la verdure et d’un ayran, le yaourt liquide turc, pour se la jouer comme à Istanbul. Assurément la bonne adresse de street food qui vient d’apparaître du côté de Strasbourg Saint-Denis. Vous pouvez nous faire confiance et y aller les yeux fermés !

Pidè
10 rue des Petites Écuries, 10e
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 23h

 

Le bistro à la cool avec Anco

restaurants à Paris
© Johana Alam

 

On ne va pas se mentir, quand on s’organise une sortie pour aller resto, le 12ème arrive rarement dans les suggestions. Et encore moins le quartier de Bercy. Faut dire que mis à part l’Accord Hotel Arena, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Mais ça, c’était avant. Anco débarque et vient relever le niveau du quartier avec ses allures de belle brasserie. Le lieu est juste immense avec une belle terrasse, des petits coins plus cosy, mais aussi de grandes tablées et une déco soignée.

Et côté carte alors ? Anco propose une cuisine simple, mais élaborée. À l’image de ces gnocchis parsemés de serrano et de comté qui nous mettent bien en jambe. Ensuite, la qualité est toujours au rendez-vous avec un  bon risotto de gambas et son émulsion de crustacé et un suprême de volaille jaune, croûte de parmesan et purée maison qui fait mouche. Une cuisine qui tient au corps et qui réchauffe accompagnée par de belles propositions de vins. En dessert une ravissante poire confite, caramel beurre salé et crumble noisette, servie avec une surprenante glace au thym. L’adresse de Bercy qu’on note soigneusement (formule entrée / plat / dessert à 31€).

Anco
108 rue de Bercy, 12e
Ouvert tous les jours du lundi au vendredi de 8h à minuit et le week-end de 8h30 à minuit

 

Le concept pan asiatique chez Wagamama

restaurants à Paris
© from paris agency

 

La marque britannique qui compte plus de 200 restaurants dans le monde débarque à Paris, tout proche de la gare Saint-Lazare. Le lieu est plutôt grand et le service rapide : on peut y manger en 30 minutes chrono pour la pause dej nous glisse-t-on. C’est le parti pris, manger vite et bien sans se ruiner. Le concept est donc au pan asiatique, et il y en a pour tous les goûts : gyoza, ramen teppanyaki, curry, amakase et donburri. On apprécie notamment l’omokase steak bulgogi (pièce de bœuf mariné et aubergines sautées au miso servies avec des nouilles soba accompagnées de ciboule, kimchi et d’un demi œuf).

On valide aussi le shitake donburi, cette omelette aux champignons shiitake et brocolis sur du riz complet et légumes – dommage que nos premiers choix étaient indisponible ce soir-là… Si les desserts n’attirent pas forcément notre curiosité, on se régale avec des jus pressés à l’image du clean green (kiwi, purée d’avocat, pommes) et du blueberry spice (purée de myrtille, pommes, carottes, gingembre). Un concept de restauration rapide qui séduit malgré tout et qui tient ses promesses.

Wagamama
10 place de Budapest, 9e
Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 23h et le dimanche de 11h30 à 19h


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !