A.Manger

Les nouvelles ouvertures de restos à Paris en janvier

L’envie de faire une petite hibernation est assez tentante après les fêtes de fin d’année qui sont souvent l’occasion de belles tablées et de repas qui s’éternisent. Mais pas de pause dans notre quête des nouvelles ouvertures de resto à Paris dont voici notre sélection pour janvier. 

Origines : le sans faute de Julien Boscus

© Pierre Lucet Penato

 

C’était la volonté de Julien Boscus : s’implanter dans le 8ème et la chic avenue de Ponthieu. Avec Origines, le jeune chef a ouvert un premier restaurant gastronomique qui met la barre très haute. L’étoile Michelin est à portée de main et on se sent rapidement bien dans ce lieu tout en sobriété et à l’ambiance conviviale. Mais c’est surtout cette carte bien travaillée qui fait la différence. On est soufflé d’entrée de jeu par le foie gras de canard rôti qui s’évapore en bouche, marmelade de coing, noisette poire et les Saint-Jacques mi cuites, guacamole avocat fruit de la passion, tuile de sarrasin.

Le reste suit : un rouget grillé à la chair vraiment tendre qui se marie à merveille avec le fenouil, kaki et fricassée d’encornets. Les amateurs de viande se feront  plaisir en dégustant le chevreuil rôti servi avec une ventrèche de porc noir et cerfeuil. Sans-faute pour la note sucrée : une poire pochée dans un caramel au miel et un onctueux crémeux au chocolat blanc, sorbet poire gingembre. C’était tout simplement parfait. À noter : la formule midi à 44€ (entrée / plat / dessert) vaut le détour.

Origines
6 rue de Ponthieu, Paris 8è
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h30 à 22h

5 Baht : la thaï Noodle house qui dépayse

© Marine Brusson

 

Pour des envies de voyage, on se rend chez 5 Baht, cette première thaï Noodle House qui vient de débarquer dans le Marais à quelques pas du Centre Pompidou. Pourquoi ce nom ? C’est tout simplement le prix du bol de nouilles que la cheffe Ja Euarchukiati commandait lorsqu’elle était à Bangkok. Et elle a décidé de ramener à Paris cette cuisine traditionnelle. Le spot multiplie les espaces cosy et est charmant : végétations, murs en pierres, dans l’esprit petit gargotte c’est assez authentique. On apprécie la déco qui se compose essentiellement d’objets chinés en Thaïlande (affiche de films, vaisselle…).

Côté menu c’est une cuisine réconfortante et de partage. En entrée, belle découverte que ces petites galettes de riz soufflé à tremper dans une sauce à la coriandre. Petit régal aussi du côté du tofu et poulet frits qui craquent sous la dent. La spécialité de la maison ? Les nouilles. On y fait donc honneur en goûtant celles au bœuf. Bien costaud, le bouillon est riche en herbes et en épices, légèrement relevé et s’accompagne aussi d’haricots verts. Pour plus de légèreté, optez pour la version aux crevettes et cacahuètes. Enfin, en dessert, on ne fait qu’une bouchée de ces morceaux de bananes frites à plonger dans du chocolat fondu.

5 Baht
10 rue Saint-Merri, Paris 4è
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30 et le dimanche de 12h à 15h

Grillé : le kebab version deluxe

© Karine Sicard Bouvatier

 

À Paris, le kebab séduit de plus en plus  et prend du galon. C’est pourquoi la team Grillé passe la deuxième et ouvre un second comptoir dans le quartier vivant de la rue Montorgueil. Dans ce Grillé là, c’est simple : un choix unique. On est loin du sandwich pita catalogué étudiant et malbouffe. La qualité passe avant tout. Et ça se traduit notamment par des fines tranches de veau de lait, sélectionné par Hugo Desnoyer, le boucher V.I.P. de l’Élysée.

La viande est servie dans une fine galette à la farine bio d’épeautre et de blé dans laquelle sont ajoutées des herbes fraîches (menthe, coriandre, persil) et notre choix de sauce à la tahina. Avec ça, des frites fraîches, croustillantes et moelleuses qu’on trempe dans une sauce petits pois, cumin, menthe, citron assez dingue. Le sandwich s’affiche à 12€, mais il est copieux et loin d’être classique. Avec cette adresse, c’est plutôt la formule à emporter qui prime à l’inverse de leur prochaine ouverture à la Défense dans le cadre de Table Square où on annonce 80 places.

Grillé
6 rue des petits carreaux, Paris 4è
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 22h30

La Serre Gustu : la Corse à Paris

© Gustu

 

Direction la Rotonde Stalingrad, ceux qui connaissaient déjà Gustu, peuvent désormais découvrir La Serre, cette annexe cosy et chauffée : mobilier en bois, luminaire en osier, lumière tamisée et ambiance festive (on y trouve même des jeux de société).  À la tête, la même équipe que la trattoria corse Gustu, on retrouve donc une carte de finger food qui fait honneur aux produits artisanaux de l’Île de Beauté.

On pioche à droite et à gauche pour se faire une belle table bien remplie. Avec notamment un houmous d’hiver à la châtaigne, noisette torréfiées et cumin. Assez original et servi avec un bon pain pita cuit au feu de bois. Ainsi qu’une straciatella bien crémeuse et une planche de charcuteries corses et méditerranéennes. Sans oublier la spécialité de la maison : la pizza tressée ou rotolino à la mozarella, porchetta et crème de truffe. Le tout avec un vin rouge corse pour un repas relaxant et de qualité.

La Serre
6 Place de la bataille de Stalingrad, Paris 19è
Ouvert du mercredi au dimanche de 17h30 à minuit

Mad Men : le bon spot pour un déj’ à Madeleine

© Mad Men

 

Du côté de Madeleine, les rues fourmillent les midis en semaine à la recherche du déjeuner de boulot idéal. Et c’est sur ce créneau là qu’est venu se poser Mad Men. Un resto où l’on croise surtout une clientèle d’affaire. Le lieu chaleureux a des allures de bistro chic et décontracté oscillant entre le bar-restaurant et la cave à vins pour les afterworks. La carte se veut, elle, assez simple et nourrie par les influences italiennes du chef.

On retrouve donc de la féta fumée au miel de thym et des gambas kadaïf en entrée ou encore une straciatella à la poutargue et poivre.  Côté plat, on se tourne vers les pizzas et notamment la version hiver à base de crème de potimarron, gorgonzola, mozzarella et poitrine de porc. La bavette, quant à elle, est un poil trop salée. On termine le repas rassasié, en faisant l’impasse sur le dessert (dû aussi à un service assez long). Une adresse de quartier à privilégier pour un déj d’affaire dans un quartier qui manque terriblement de bons plans.

Mad Men
8 rue de Surène, Paris 8è
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 15h et de 18h à 23h