Les plus charmants bars et restaurants de musée

Les Parisiens ont de la chance : leurs musées font partie des plus beaux du monde, et cela se ressent dans la qualité de leurs cafés et restaurants. Or, après une belle exposition, rien de tel qu’une petite tasse de thé ou qu’un bon déjeuner, dégustés sur une belle terrasse, voire face à une vue sur Paris. Ne boudons pas notre plaisir…

 

Déj’ chic avec vue sur les Tuileries

© Loulou

 

Le musée des Arts Décoratifs possède depuis peu un atout de charme nommé Loulou. Nappes blanches, terrasse dans le jardin des Tuileries, service digne des rois, cuisine du sud signée du chef Benoît Dargère, parasols de pachas… La décoration intérieure est signée Joseph Dirand, un ponte. Quant au linge de table, on le doit au très fantasque Jean-Charles de Castelbajac (qui a également conçu le logo). Bref, ici rien n’est laissé au hasard. L’addition non plus, vous êtes prévenu. Le moment vaut toutefois le détour !

Restaurant Loulou
107 rue de Rivoli, 1er

 

Des bruits d’assiette secrets à Saint-Germain

© Restaurant de la Maison de l’Amérique Latine

 

Vous l’ignoriez sans doute, puisque même en visitant régulièrement ses expositions gratuites, il est impossible d’apercevoir la terrasse de la Maison de l’Amérique latine. Et pourtant ! Mesdames, messieurs, voici l’adresse la plus confidentielle et la plus charmante des musées parisiens : dans un jardin à la française agrémenté d’une belle sculpture de Pablo Reinoso, une magnifique terrasse prolonge le plaisir gourmand de se trouver dans un ancien hôtel particulier du XVIIIème siècle… Même ambiance qu’aux Tuileries (nappes blanches, addition salée, repas délicieux), mais avec le secret en plus. Avis aux amants adultères !

Restaurant de la Maison de l’Amérique latine
217 boulevard de Saint-Germain, 7e

 

Sous les palmiers des banquiers

© Le Camondo

 

Une dernière adresse très chic pour la route ? Allez donc (re)découvrir le musée Nissim de Camondo, voisin du parc Monceau. Installé dans l’ancienne demeure d’une famille de banquiers (plus exactement dans le lieu façon Petit Trianon qu’ils ont fait construire pour présenter leur collection d’œuvres d’art), le musée possède depuis peu un restaurant fastueux avec, une fois encore, un espace extérieur à couper le souffle. Le chef, Alexis Le Tadic, propose une jolie carte, avec pour final un ensemble de desserts de Christophe Michalak. Un régal.

Restaurant Le Camondo
61 bis rue de Monceau, 8e

 

Vivre au XIXème au musée de la Vie Romantique

© Musée de la Vie Romantique

 

Actuellement en travaux d’accessibilité aux publics en situation de handicap (comme bien des institutions !), le musée de la Vie Romantique nous verra pointer le bout de notre nez dès sa réouverture au mois de juin. Situé dans la rue Chaptal au fond d’une petite impasse, le musée possède une terrasse fleurie des plus ensorcelantes. Amateurs de goûters façon XIXème siècle, sortez votre crinoline et votre bouquin ! Quelques tables sous les arbres, rosiers à portée de vue et volets verts… On se croirait à la campagne.

Musée de la Vie Romantique
16 rue Chaptal, 9e

 

Défier Paris au Centre Pompidou

© Georges

 

Qui dit restaurant de musée dit Georges, bien sûr. Le restaurant-rooftop-terrasse du Centre Pompidou a pris place il y a des années dans l’ancien emplacement des cantines du personnel, chassant au passage un peu de l’esprit originel du musée et y amenant une atmosphère branchouille. C’est le genre de restaurant où court la rumeur que si on ne vous place pas près des fenêtres, c’est que vous n’êtes pas assez beau… Mais oublions ça, et regardons la vue. C’est tout de même la plus belle de Paris !

Georges
Centre Pompidou
43 rue Saint-Merri, 4e

Voir la vie en rose chez Monsieur Bleu

© Monsieur Bleu

 

On retrouve l’architecte superstar Joseph Dirand dans cette adresse veloutée du Palais de Tokyo. L’homme s’est ici inspiré du courant Art Déco, d’Yves Klein et d’Adolf Loos pour concevoir ce sublime restaurant au plafond vertigineux. Et, comme chez Loulou, il est accompagné du chef Benoit Dargère, qui s’est occupé de concevoir une carte façon brasserie française revisitée. Les deux amis nous livrent encore une fois une adresse véritablement gourmande, où la tentation de passer des heures à table se fait enivrante. Idéal pour un anniversaire en petit comité.

Monsieur Bleu
20 avenue de New York, 16e

 

7 boutiques de musée où trouver des merveilles