Matthieu Bijou

D’origine alsacienne, pâtissier chocolatier de formation ayant déjà charmé les habitants du Raincy, Matthieu Bijou s’installait il y a quelques semaines rue Charlot.

Une échoppe parisienne comme avant, grisée en façade et dévoilant sous vitrines des lignées de bonbons en chocolat aux goûts d’ailleurs. Spécialité du chef, son mélange confit-ganache embarque à Shanghai dans une version thé Jasmin ultra-gourmande, au Népal avec cet accord piquant poivre et zeste d’orange, à Marseille à la fraîcheur de l’anis et confit de griottes. Saveurs exotiques donc, explosives en bouche, comme ce chocolat au miel et confit d’abricot, l’un des best-sellers de la maison, et purement addictives au chocolat au lait, amandes et cacahuètes grillées. Voyage encore avec la sélection de gâteaux à emporter, du financier amandes et framboises fraîches au cake citron ou enrobé d’une coque en chocolat croquant.

Parfaites, les pâtes de fruits sucrées du jour fondent sous la langue, et la collection de pochettes gourmandes – gingembrettes, orangettes, mendiants – de caramels mous et rochers rend gaga toutes les mamies du coin. Razzia finale sur les tablettes aux pistaches caramélisées ou sur les créations Monsieur Patate chocolatées. Avec un nom pareil, ce chocolatier passé chez les grands – Michel Rostang, James Berthier, les Frères Blanc – avait la pression sur ses épaules. Mission remplie, son écrin de la rue Charlot est un ravissement.

Note : 4/5