Nos 5 kebabs préférés à Paris

Indétrônable sandwich de fin de soirée, le kebab s’invite à tous les coins de rues. Qu’il soit traditionnel – à base de viande grillée à la broche -, végétarien ou gourmet, il se décline à l’infini pour plaire au plus grand nombre et n’est plus synonyme de malbouffe. Voici nos 5 adresses préférées pour redécouvrir la star de la street food.

 

Kebab traditionnel : Özlem doner

Kebab du restaurant Ozlem Doner
© Ozlem Doner

 

Chaque jour, la file d’attente court sur plusieurs mètres rue des Petites Écuries. Chez Özlem (« désir », en turc) les gourmands sont nombreux à vouloir leur part du kebab (6,5€). Fondée en 1987 par la famille Bolatoglu, l’adresse est de celles qui se refilent sous le manteau. Dans la plus pure tradition anatolienne, la viande – de la poitrine de veau marinée 24h – est découpée au couteau, cuite à la broche et coiffée d’oignons au sumac acidulés avant d’être roulée amoureusement dans une fine galette. Et exit les frites. Un conseil, allez-y tôt car une fois la broche terminée, il faut attendre le lendemain pour y goûter.

Özlem Doner
57 rue des Petites Écuries, 10e
Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 17h et le vendredi soir de 19h à 23h

 

Kebab primé : Les Délices d’amour

Kebab
Image d’illustration – Source : Pixabay

 

Lovée contre le Bassin de la Villette, cette grande cantine peut se vanter d’avoir remporté le prix du meilleur kebab de France en 2013. Remède idéal à une faim de nuit sans fin, le sandwich primé (6€) abrite dans un pain maison de l’agneau mariné, grillé et enrobé d’une sauce au yaourt légèrement aillée. À ses côtés, les frites plongent frénétiquement dans les différentes sauces et on apprécie la fraîcheur de la salade croquante nichée dans la galette. On boulotte le tout, confortablement installé côté snack, en lorgnant sur la valse des serveurs en costume-cravate. On vous le dit, le kebab a pris du galon !

Les Délices d’amour
3 avenue Jean Jaurès, 19e
Ouvert tous les jours de 10h30 à 2h

 

Kebab kurde : Urfa Dürüm

Terrasse Urfa Durum
© Facebook Urfa Durum

 

Avec sa façade orangée et ses petits tabourets traditionnels disposés à l’extérieur, la minuscule gargote attise la curiosité des passants. Dans ce temple du sandwich kurde, le dürüm (« enroulade », en turc) est roi. À peine entré, on constate que le pain est pétri sur place et cuit au feu de bois. C’est bon signe. Ici, on troque ketchup et sauce blanche industrielle contre du fait maison. Dans la galette (6-7,5€), le trio gagnant salade-tomates-oignons d’une grande fraîcheur et une poignée d’herbes folles se mêlent à l’agneau grillé. Pas besoin d’aller chercher plus loin, ce kebab, pourtant très simple, ravit notre palais.

Urfa Dürüm
58 rue du Faubourg Saint-Denis, 10e
Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 17h et le vendredi soir de 19h à 23h 

 

Kebab made in France : B. Bell

Kebab du restaurant B. Bell
© B. Bell

 

« Ici c’est broche, pas kebab. » Le ton est donné. Dans cette cantine qui ne paie pas de mine, les frères Bellahcene, propriétaires des lieux, tenaient à proposer une version française de la star de la street food. Ça commence par une flopée de produits tricolores à la carte et un pain maison, à mi-chemin entre la pita et la baguette. Avec ça, du veau de lait juteux qui a longtemps tournoyé sur sa broche, une sauce au yaourt et aux herbes et si le cœur vous en dit, un supplément tomme de brebis. Pourquoi pas, après tout ! Bien qu’un poil plus cher que son cousin turc, ce sandwich gourmet (9,90€ avec accompagnement), flanqué de frites en deux cuissons, nous rendrait presque chauvin.

B. Bell
74 rue de Turbigo, 4e
Ouvert du lundi au mercredi de 12h à 20h et du jeudi au samedi de 12h à 22h

 

Kebab version veggie : Barak

Kebab du restaurant Barak
© Barak

 

Si vous êtes végétarien, réjouissez-vous : vous allez enfin pouvoir renouer avec les joies du döner.  Dans cette cantine méditerranéenne ponctuée de carreaux de ciments bariolés, tout commence au comptoir où l’on compose soi-même son sandwich. Côté pain, on opte pour une pita à l’huile d’olive et au sésame mitonnée par la très prisée boulangerie Mamiche (9e). Alors que les viandards se satisfont du veau français mariné au citron et au cumin, les amis du végétal penchent pour le halloumi grillé, un fromage chypriote succulent. On vous conseille de le napper de sauce au yaourt et aux herbes puis de le recouvrir d’aubergines rôties, de courgettes snackées, de persil et de coriandre. C’est gourmand, plutôt sain, et même les puristes du kebab se régaleront.

Barak
62 rue du Faubourg Poissonnière, 10e
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 18h30 à 22h30