A.Manger

Mon éclair

Dans la famille de l’éclair, voici Mon Eclair. Le nouveau pari de Grégory Cohen, chef et pâtissier déjà à la tête de B.A.B, bonne référence du bar à burger du 10è, et nouveau concurrent de la grande bataille de l’éclair.

Institution depuis des années chez Fauchon, décliné depuis 3 ans dans tous les goûts à l’Eclair de génie de Christophe Adam, en version sucrée salée à l’Atelier de l’éclair (la boutique a déménagé en face au 9 rue Bachaumont), l’éclair débarque cette fois dans le 17ème, à cinquante mètres de la Fnac et de l’avenue Niel. 

Bon début : l’association à Johanna Le Pape, championne 2014 du prestigieux Mondial des Arts Sucrés et nouveau joli minois de la pâtisserie parisienne, imaginant avec le chef Cohen un concept d’  « éclair pâtissier haute-couture ». En pratique, un éclair-pâtisserie sortant des codes tradi, sans crème pâtissière ni glaçage, mais posé sur une coque de pâte à choux – la même base que l’éclair – à  faire garnir minute selon ses goûts : base de marmelade, confiture ou praliné, crémeux au chocolat, au café, au citron, à la vanille et choix de toppings allant des éclats de caramel, de noix aux tuiles de chocolat.

Une nouvelle expérience transformant la pâtisserie en dessert dressé minute, frais de frais, franchement gourmand et bien dressé. Sinon, la maison fait aussi coin épicerie (confitures exquises), et sert pour Noël une version de l’éclair XXL, soit 24 centimètres de plaisir à partager.