Mozza & Co

Après les triporteurs transbahutant la meilleure mozza d’Italie, Arthur Gambard s’est ancré sur le faubourg Poissonnière dans un premier restaurant calibré pour déjeuner tranquille.

Il y a trois ans, Paris voyait déferler les triporteurs Piaggio d’Arthur, révélant de festivals – We Love Green – en événements – Cinéma Paradiso, Carreau du Temple, Salons Tranoï – les plus belles mozza d’Italie. Sous le capot : de la mozza Burrata, un classique, torride en mode fumé ou délicieusement crémeuse en Straciatella, toutes siglées AOP, livrées deux fois par semaine depuis la botte, à déguster brut, accordées à quelques salades composées – roquette, speck, jambon de Parme, tomates cerises, ou fondante en version focaccias mitonnées par monsieur Gontran Cherrier et baptisées Francis, Ford, Coppola ou Sofia. Reprenant une formule qui gagne, le garçon sert désormais sur dur, dans un décor faisant oublier les bons vieux clichés. Aux manettes, l’archi Isabelle Stanislas (Le 66, concept store à Beyrouth, Zadig & Voltaire…) mixe le terrazzo aux tomettes ardoise, décline le cuivre en suspensions minimalistes et graphiques, et charme en associant béton et pierres apparentes. Trois options pour déguster les belles italiennes, perché sur les hauts tabourets, en terrasse près des grands oliviers ou à emporter direct bien fait au bureau. Bon plan de la maison : l’aperitivo du jeudi soir à coup de Spritz et de vin italien et de planches de charcuterie et mozzarella venue des Pouilles. Un break façon Dolce Vita déjà dupliqué dans le 6è au 1 rue André Mazret.

65, rue du Faubourg Poissonnière, 9è. Du lundi au samedi de 11h à 15h, le jeudi soir de 18h à 23h. www.mozzaandco.it