Nos 5 restaurants chinois préférés à Paris

Face à une offre mirobolante, trouver un bon restaurant chinois à Paris peut être un vrai casse-tête. Car on a beau la déguster depuis l’enfance, cette cuisine ne se limite pas au traditionnel canard laqué et regorge de spécialités méconnues. À vos baguettes, voici nos 5 adresses préférées de la capitale.

 

Le plus traditionnel : Délices de Shandong

restaurant chinois Délices de Shandong
©Hermes Rivera on Unsplash

 

Les repas plan-plan vous donnent de l’urticaire ? Cette cantine spécialisée dans la cuisine du Shandong, au nord-est de la Chine, va vous faire voir du pays. Au cœur du 13e arrondissement, sous les lanternes de papier rouge et jaune, on dévore toutes sortes d’abats. Il faut oser s’attaquer à la salade d’oreilles de porc aux concombres, c’est l’une des recettes phares réalisée avec une grande précision. Les aventuriers de la fourchette s’émerveilleront ensuite face à la méduse à l’ail (de celles qui ne piquent pas) et aux tripes au piment (qui elles, sont bien relevées). Incontournable, depuis 30 ans.

Délices de Shandong
88 boulevard de l’Hôpital, 13e
Ouvert du jeudi au mardi, de 12h à 15h et de 18h30 à 23h

 

Le plus trendy : Double Dragon

restaurant chinois Double Dragon
©Calvin Hanson on Unsplash

 

Bien sûr, on adore les bouis-bouis… Mais toucher du doigt le renouveau de la cuisine asiatique ne peut pas faire de mal. À condition de venir tôt pour éviter la queue. On prend ainsi place à l’une des tables qui fait face au néon sur lequel figurent deux dragons enlacés. La déco chiadée en met plein la vue et les bons petits plats ne sont pas en reste. Les rouleaux de printemps au paleron de bœuf confit, frais et croquants, sont parmi les meilleurs que l’on ait goûté à Paris. Et le poulet croustillant qui suit est tout aussi plaisant. Un conseil, goûtez au tofu pané au comté, c’est unique !

Double Dragon
52 rue Saint-Maur, 11e
Ouvert du mercredi soir au dimanche soir de 19h30 à 22h30 et au déjeuner du jeudi au dimanche, de 12h à 14h30

 

Le plus monomaniaque : Autour du Yangste

© Jason Leung on Unsplash

 

Ne vous laissez pas intimider par les xiao long bao, ces raviolis juteux d’apparence fragile qui sont les stars de ce restaurant chinois. Un dessin est là pour vous guider dans la dégustation de cette spécialité de la région de Shanghaï. Muni de vos baguettes, trempez la bouchée vapeur dans le vinaigre puis, avec vos dents, percez légèrement la pâte afin d’aspirer le bouillon qu’il renferme jalousement. Ouf, le plus dur est passé, vous pouvez désormais gober la farce au porc. Et recommencer cinq fois avant de vous régaler d’un poulet du Général Tao, un mets aigre-doux servi avec des poivrons croquants.

Autour du Yangste
150 rue Saint-Honoré, 1er
12 rue Helder, 9e

Ouvert du lundi au samedi, de 12h à 15h et de 18h30 à 22h30

 

Le plus relevé : Deux Fois plus de piment

restaurant chinois deux fois plus de piment
©Toa Heftiba on Unsplash

 

Surtout, ne pas pas tenter le diable. Dans cette cantine sichuanaise, il est commun de suer à grosses gouttes. La faute au roi piment qui s’invite dans toutes les assiettes. Sur l’échelle allant de 1 à 5, on conseille aux frileux de s’en tenir au 1 et aux plus aventuriers d’opter… pour le 2. C’est à nos yeux le bon compromis pour pleinement révéler les saveurs du ragoût de bœuf ou du porc aux poireaux sans se mettre à cracher du feu. Quant aux joueurs qui auront parié sur le niveau 3, ils devront sans doute se ruer sur un jus de litchi pour apaiser leurs papilles. On vous aura prévenu !

Deux fois plus de piment
33 rue Saint-Sébastien, 11e
Deux autres adresses : l’une dans le 3e, l’autre dans le 4e

Ouvert du mardi au dimanche, de 12h à 14h et de 18h30 à 22h30

 

Le plus iodé : Le Grand Bol

restaurant chinois Le Grand Bol
©Abhishek Sanwa Limbu on Unsplash

 

Dans le quartier de Belleville qui pullule de restos chinois, difficile de faire son choix. En ouvrant l’œil pourtant, on remarque cette table discrète dont la devanture est recouverte de macarons – et c’est plutôt bon signe. À l’intérieur, les murs sont tapissés de photos du menu – dans son jus, on vous dit – mais le plus simple est de demander conseil au serveur. Puisqu’ici tout est frais, on penche souvent pour le poisson – du bar grillé pimenté par exemple – mais l’ascension d’une spécialité pyramidale venue du Zhejiang vaut elle aussi le détour. Derrière sa façade de porc, la bête cache une farce de chou chinois séché. Mémorable.

Le Grand Bol
7 rue de la Présentation, 11e
18 rue de la Chaise, 7e

Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 15h et de 18h30 à 22h30