Nos adresses préférées pour manger tunisien à Paris

Au carrefour de la Méditerranée, la Tunisie jouit d’une gastronomie solaire. Poissons, bricks, légumes grillés, couscous, pains garnis : les spécialités sont nombreuses et se dégustent dans différents repères de la capitale. Une sélection à la portée de tous les budgets. 

La Boule Rouge, l’historique de l’étape

La Boule Rouge, restaurant tunisien
Source : site de La Boule Rouge

 

Dans son jus depuis plusieurs dizaines d’années, ce restaurant tunisien compte parmi ses clients de nombreuses célébrités dont les visages souriants s’affichent aux murs. Enrico Macias y a ses habitudes, comme le montre la série Netflix « Family Business ». Cette table authentique est le parfait point de chute après une sortie au théâtre (le quartier en compte une flopée). Chaque repas commence, pour l’apéro, par la savoureuse kémia : des fèves au cumin, une meguena (omelette froide), une salade de thon et des olives. Les plats qui suivent sont généreux : n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre. Le couscous maison est un incontournable (25€), tout comme les grillades de côtes d’agneau (25€ aussi). Et si votre budget est plus élevé, optez pour les poissons entiers.

La Boule Rouge
1 rue de la Boule Rouge, 9e
Ouvert du lundi au samedi, de 12h à 15h et de 19h à 22h45

Mabrouk, la cantine tendance

Mabrouk, restaurant tunisien
Source : Instagram de Mabrouk

 

Dans la mouvance des nouvelles tables méditerranéennes mêlant assiettes à partager et produits sourcés, Mabrouk négocie le créneau de la cuisine tunisienne avec succès. Tapis, carafes en terre cuite, carreaux le long du bar : le décor moderne multiplie les clins d’œil au Maghreb. Le jour de notre venue, la citronnade à la fleur d’oranger fait son petit effet face à la grande chaleur. Dommage que son prix soit un poil trop élevé (6€). Heureusement, l’adresse se rattrape sur les bols ensoleillés mêlant semoule de couscous, olives vertes, câpres, graines de courge, fenouil et tomates. C’est frais et gourmand. Quant aux entrées (bricks, méchouia, patates à l’aïoli), elles peuvent très bien s’accumuler sur la table pour créer un festin convivial.

Mabrouk
64 rue Réaumur, 3e
Ouvert du lundi au jeudi de 10h30 à minuit, le vendredi et samedi de 9h30 à 1h et le dimanche jusqu’à 18h

Chez Bob de Tunis, l’épicerie tunisienne

Chez Bob de Tunis, restaurant tunisien
Source : page Facebook de Chez Bob de Tunis / © Bernard Boutboul

 

Depuis 1982, cette épicerie fine accueille les habitués sur un coin de nappe à carreaux bleue et blanche. Face au spectacle d’un mur de boîtes de thon et autres confitures, tous semblent commander la même chose. L’objet du désir ? Un sandwich à la mie abondante, nappé d’huile d’olive et garni d’une salade de poivrons grillés, d’œufs durs, de thon et d’olives noires. Savoureux, généreux et bon marché : comptez 4€ le casse-croûte. À la carte aussi, un plat du jour à 10 euros ou des boulettes de poisson, comme en Tunisie. Un boui-boui comme on les aime !

Chez Bob de Tunis
10 rue Richer, 9e
Ouvert tous les jours de 8h à 18h30

Les Délices de Tunisie et son makloub à emporter

Les Délices de Tunisie, restaurant tunisien
Pixabay

 

Au cœur du quartier de Belleville, ce snack tunisien ne paie pas de mine, avec ses quelques chaises en plastique devant l’enseigne rouge et jaune. C’est uniquement le bouche-à-oreille qui amène les gourmets curieux vers cette micro-cuisine. La spécialité ? Un makloub, sandwich tunisien dont le pain est fait maison. Garnie de légumes ensoleillés, de thon, de poulet ou de kefta maison, l’affaire est ensuite recouverte de sauce blanche. Pour 5 euros, on se régale et on n’a plus faim : une parfaite alternative au kebab du coin.

Les Délices de Tunisie
4 rue du Liban, 20e
Ouvert tous les jours de 12h à 2h

Chez René et Gabin

Chez René et Gabin, restaurant tunisien
Source : site Chez René et Gabin

 

Niché au cœur du 20e arrondissement, ce troquet tunisien nourrit le quartier depuis déjà 30 ans. En guise d’enseigne, l’adresse s’est offert le logo du PSG revisité à la sauce René et Gabin. Après avoir siroté une liqueur de figue nommée boukha, on commande un laablabi – une soupe de pois chiche, œuf, thon et câpres – et une assiette tunisienne aux poivrons, citrons confits, pommes de terre, thon, œuf et câpres. À la table d’à côté, des visiteurs réguliers optent, comme toujours, pour des merguez grillées et des sandwichs gourmands. C’est simple, savoureux et pas cher : encore une adresse qu’on dégaine quand on a faim et qu’on passe dans le coin.

Chez René et Gabin
92 boulevard de Belleville, 20e
Ouvert du dimanche au jeudi de 9h à 20h, le vendredi jusqu’à 15h, fermé le samedi


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !