Notre sélection des nouveaux restaurants à Paris en mars

Ce n’est pas avec la météo capricieuse de Paris que l’on va rayonner, alors on a décidé de s’attaquer au problème à la fourchette et de s’envoler dans des contrées plus ensoleillées grâce à notre sélection des nouveaux restaurants à Paris. Entre évasions culinaires et dîners intimistes, il y en a pour tous les goûts.

Laïa : pour une cuisine du soleil réconfortante

© Laïa

C’est dans une ancienne distillerie où se mêlent une salle de sport, un hôtel et un espace de coworking, que s’est nichée Laïa : la nouvelle adresse cachée du 11ème. Une cuisine cosmopolite du sud – Espagne, Italie, France – nous est proposée dans une ambiance chaleureuse et festive qui passe aussi bien par la carte que la déco – tommettes, azulejos, marbre et belle végétalisation. En cuisine, le chef Marco Bernado a concocté à menu dégustation à bas prix (35€ par personne) et c’est une belle farandole de saveurs. En entrée, on opte pour un crudo de maigre, safrané et vitelotte, assez léger et frais puis un carpaccio de betterave crapaudine servi avec une ricotta de soja. Douceur et complexité sont bien présents.

S’ensuit l’une des spécialités, la cuisson à la robata – sur des braises, alimentée au charbon, un concept originaire du Japon. Ce soir-là, ce sont des espedatas de poulet citronnelle et paprika qui passent sur le grill.  C’est fondant et tendre en bouche avec un soupçon de charbon fumé. À la carte également : les gambas piquillos et burrata ou le poulpe cacio et pepe nous font de l’oeil. Côté plat, le chef met l’accent sur les pâtes avec, d’un côté, des gnocchi maison qui sont marinés dans un mélange original de bufala et de langoustines, de l’autre, des tortelli fourrés à l’ossobuco et safran. Pour finir notre tour du sud, un tirami choco de choc. Une belle carte postale en provenance de l’Italie, la France et l’Espagne.

Laïa
226 boulevard Voltaire, Paris 11è
Ouvert du mardi au samedi de 9h à minuit

Fontaine Gaillon : l’institution reprise par Marc Veyrat

© Maxime Ledieu

S’il ne s’agit pas d’une nouveauté en soit, la Fontaine Gaillon, institution du très sélect quartier de l’Opéra a du sang neuf. Le chef Marc Veyrat a repris les rennes du lieu et a changé totalement la carte en gardant son amour pour la Haute-Savoie en tête. À l’intérieur, l’ambiance est intimiste – surtout au dîner avec un éclairage à la bougie – et feutré. Les produits de la mer sont présents en nombre et on commence le repas en piochant dans la sélection des crus avec un carpaccio de langoustine, marinade passion et fleur de sel qui est subliment dressé sur l’assiette. En bouche, l’entrée est d’une grande finesse avec une touche exotique. Le tartare de sandre, lait de coco et citron vert, fait davantage voyager. L’union est idyllique avec un verre de blanc Pouilly-Fuissée.

Du côté des plats, la viande n’est pas en reste et on se laisse tenter par le beau filet de bœuf Rossini à déguster saignant. Cuisson parfaite, c’est d’une tendresse intense à chaque bouchée. D’autant plus qu’il s’accompagne d’une tranche de foie gras, d’un jus à l’ancienne truffé et de morceaux de truffe (48€). Un régal. Pour le sucré, c’est sablé aux pommes rôties, sorbet à la cannelle et petite mousseline aux pommes. Un accord croustillant et fondant. La Fontaine Gaillon tient son rang – on fait dans le haut du panier en gamme de prix – avec un service au petit soin et une carte des vins bien garnie.

La Fontaine Gaillon
15 rue Gaillon, Paris 2è
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et du lundi au samedi de 19h à 22h30

Nana Bistro : un second fish bar débarque à Pigalle

© Nana Bistrot

Seconde adresse pour l’équipe de Nana Bistro, ce fish bar et bistrot qui s’est implanté récemment rue Notre Dame de Lorette à quelques pas de Pigalle. Nana Bistrot reprend les codes de leur première adresse du 11e avec une carte qui change tous les jours et qui est conçue en mixant les produits terre et mer. Avec comme crédo : des circuits courts – pêche durable – et des produits de saison. Pour débuter notre périple en mer : des accras de cabillaud fumé et croustillant accompagné d’une aïoli canon ainsi que des moules et coques de Carnac à la citronnelle et ail. Une douceur relevée rapidement par une légère note de piment.

Deuxième round avec de savoureuses et charnues St Jacques de Normandie qui s’amènent avec des pommes de terre vitelottes et ricotta fumée. Pour le retour sur la terre ferme, on s’attaque au cochon ibérique, avec sa crème de haddock fumé et un chou romanesco. Une belle association. Enfin, la touche sucrée fait dans la gourmandise avec d’originaux beignets de ricotta qui fondent sous la glace faisselle – citron. Une deuxième adresse pleine de charme et aux assiettes bien pensées.

Nana Bistrot
47 rue Notre Dame de Lorette, Paris 9è
Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 23h et le lundi et samedi de 19h à 23h

L’Atelier Fratelli : pour un déjeuner dans la botte italienne

© Hugo Saadi

L’Atelier Fratelli, c’était surtout un traiteur et un food truck, mais voilà que l’équipe double la mise du côté des petites restaurants. Direction le 20ème, pour une pause midi aux accents italiens. Si l’enseigne a fait de la focaccia sa spécialité, avec ce nouveau lieu proche de Gambetta, ils ont souhaité mettre en avant un autre de leur savoir-faire : les pâtes fraiches. Et on les valide totalement, notamment ces tortelloni Tartufo aux cèpes, crème de truffe noire, grana padano et ciboulette. Bien consistants et enrobés d’une sauce qui fait toute la différence.

On s’aventure tout de même du côté des focaccia avec la Parma à base d’huile olive au romarin, jambon de parme, aubergines grillées, mozzarella di bufala et roquette. Tendre et moelleuse. Des salades et des pizzas à la part donnent tout aussi envie. Enfin pour les amateurs de focaccia, la version sucrée à base de pâte à tartiner est à ne pas rater. Croustillante et encore chaude, on en fait qu’une bouchée. Au final, un bon spot pour une pause déjeuner à prix correct tout en se faisant plaisir.

Atelier Fratelli
269 rue des Pyrénées, Paris 20è
Ouvert tous les jours de 11h30 à 15h et de 18h à 23h

Mon Square : la brasserie chic et colorée du 7ème

© Hugo Saadi

C’est dans le chic quartier du 7ème – non loin de l’Assemblée Nationale et de Matignon – qu’on découvre Mon Square. On se croirait presque dans un petit village. À l’intérieur du restaurant ouvert il y a quelques mois, c’est très chic et feutré – velours vert, marbre -, la déco a été bien pensée et en jette à première vue. La carte reprend les codes de la brasserie tout en la dynamisant. En amuse-bouche, on déguste un tarama d’oursin et ses blinis moelleux à la farine complète ainsi que des poireaux recouverts d’une mousse de haddock. C’est iodé et frais, accompagné d’un verre de Sancerre c’est idéal.

Notre œil pétille ensuite face aux noix de Saint-Jaques rôties, chou fleur et petits légumes. Les amoureux de viande ne peuvent pas passer à côté du filet château sauce au poivre servis avec frites. Pour l’accord mets et vin : le Saint Joseph assez tannique se marie parfaitement au plat. En dessert, les choix sont assez classiques, mais on se fait surprendre par la profiterole caramel au beurre salé. Bien fourrée, elle gagne en onctuosité au moment de verser avec gourmandise le chocolat fondu. Mon Square colle au 7ème : une clientèle chic (déjeuner d’affaires notamment), une addition qui peut vite monter (service un poil déséquilibré), le tout dans un cadre mondain et alignant des assiettes qui ont du peps.

Mon Square
31 rue Saint Dominique, Paris 7è
Ouvert tous les jours de 8h à minuit (dès 10h le week-end)