5 nouveaux restaurants à Paris : notre sélection de mars

Même si la météo du mois de mars est souvent capricieuse, le temps des déjeuners en terrasse ou aux abords des quais est bientôt là. Notre sélection de nouvelles adresses mêlant street food à emporter et bonnes assiettes à déguster sur place devrait répondre à vos attentes pour des dejs ensoleillés.

 

Canal Poke

Poke Bowl de Canal Poke (menthe, tomates, mangue, oignons, edamame)
© Canal Poke

 

La vague hawaïenne de poke bowl commence doucement à se déverser sur Paris. Cette spécialité débarquée de Hawaï où se mixe poisson cru, riz et de nombreuses victuailles colorées (algues, avocats, oignons, mangues, concoure, edamame, coriandre) séduit à chaque fois. Les deux jeunes Français qui se sont lancés dans l’aventure après un coup de foudre gastronomique nous régalent. Le melting pot est réussi, généreux et savoureux. Implanté dans la rue Bichat, ce Canal Poké aux allures street nous offre un aller simple pour les îles. On a déjà hâte d’y retourner pour aller se caler près du Canal Saint-Martin avec notre poke bowl bien garni et un jus de fruits pressés bien frais.

Canal Poke
25 rue Bichat, Paris 10e
Ouvert tous les jours de 12h à 23h

 

La Cornetteria

Cornets de la Cornetteria
© La Cornetteria

 

Le trapizzino, c’est la star de la Cornetteria. Il s’agit d’une sorte de pizza en cornet qui se rapproche surtout d’une focaccia enroulée. Ces petits triangles fourrés débarquent à Paris dans le quartier de Montorgueil et cherche à se frayer un chemin dans le temple de la street food. Côté carte, ça respire les saveurs de l’Italie. On craque pour la version burrata à la truffe et aux noix ainsi que pour la parmigiana d’aubergines gratinées à la mozza di bufala. Et pour finir en beauté : la formule midi à moins de 10€ avec une panna cotta et son coulis de chocolat maison. La déco, elle, laisse à désirer. Mais heureusement, ces cornets sont faciles à manger donc parfaits à emporter partout.

La Cornetteria
58 rue d’Argout, Paris 2e
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 21h

 

Birdy Hamburgers

Trois burgers de Birdy Hamburger
© Pierre Lucet Penato

 

À Paris, le paysage gastronomique du burger est assez encombré. Entre les fast food et les enseignes spécialisées, il y a de quoi faire. Birdy Hamburgers cherche à se démarquer avec leurs burgers à manger dans un service en porcelaine et avec des couverts. Mais également par un service de livraison rapide (dans les environs du champs de Mars) qui n’arrête pas depuis qu’on s’est assis. Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est le burger ! Ici tout est fait maison. Des frites (3 options : classique, aux épices ou à l’huile de truffes et parmesan) aux sauces (ketchup & mayo). Avec 6 burgers permanents + un mensuel, on a le choix, et difficile de se décider. On jette notre dévolu sur le Californian : bœuf, cheddar, avocats, pickles d’oignon, tomate, salade et green mayo. Un sans-faute.

Pour les vegan, pas de panique, le bœuf peut se remplacer par un falafel. Même rengaine côté french fries. Si copieux qu’on n’avait plus de place pour tester les douceurs maison (cookie, banofee, sundae ou brownie). Reste plus qu’à y retourner pour tester le brunch du week-end !

Birdy Hamburger
49 avenue Bosquet, Paris 7e
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 15h et de 18h30 à 23h, et le week-end de 12h à 16h et de 19h à 23h

 

Echo

© Echo

 

Si le soleil commence à faire son apparition, on est encore loin d’avoir les températures de la côte Ouest des États-Unis. Direction le quartier de Sentier où Echo nous ramène le soleil américain directement dans l’assiette. Avec ce déli, ce sont les spécialités de Venice Beach, comme le grilled cheese qui sont à l’honneur. On opte pour le chilaquites avec carottes sauce rouge, œuf au plat, chermoula, fromage frais, pickles d’oignon et piments fermentés qui ne laissent pas nos papilles au repos. Ça chauffe, et on se calme un peu avec le Winter sandwich à la courge rôtie, feta et jeunes pousses.

Les desserts sont tout aussi variés. Notre bun à la rose et Cardamone s’est envolé en quelques bouchées. La carte n’a rien d’habituel et la cuisine, de l’ancienne cheffe de Gjelina, l’une des cantines cultes de L.A, fait saliver. Echo est fermé le soir, alors pensez à ne pas arriver trop tard, la dizaine de tables est vite prise d’assaut.

Echo
95 rue d’Aboukir, Paris 2e
Ouvert du mercredi au vendredi de 9h à 16h et le week-end de 10h à 17h

 

Le Café du coin

Pâtisserie vue du dessus au Café du Coin
Facebook Le Café du Coin

 

Généralement, quand on veut se faire plaisir avec un menu complet, on se retrouve avec une addition qui s’emballe un peu. Rassurez-vous, au Café du coin, elle ne flambe pas. La formule menu du marché est à 19€ le midi et met tout le monde d’accord. Ici, les pizzettas règnent en maître avec l’option fondante pour celle composée de taleggio, trévise et noix de pécan. Sans oublier le risotto aux champignons et parmesan. Une cuisine de qualité qui varie régulièrement. Et en guise de bouchée finale, le dessert phare : une tarte aux pignons accompagnée de sa glace au yaourt breton. Un régal ! Le tout dans un cadre rétro où la clientèle du quartier Voltaire se veut bobo mais pas trop.

Le Café du coin
9 rue Camille Desmoulins, Paris 11e
Ouvert du lundi au vendredi de 8h à minuit