5 nouveaux restaurants à Paris : notre sélection de septembre

L’été, quand les vacances sont derrière ou pas encore arrivées, il reste toujours les pauses déjeuners soleil. Mais à la rentrée, c’est plus forcément d’actualité. Pas de raison d’avoir le moral en berne puisque notre sélection de nouveaux restaurants mélange des spots parfaits pour des déjeuners à emporter ainsi que des petites sessions restaurants pour déjà s’imaginer en week-end. Il faut bien se réconforter comme on peut, le summer body n’est plus au menu.

 

Nouilles Taille XXL chez Nouilles Ceintures

Nouilles Ceintures
© Hugo Saadi

 

Comme son nom l’indique, Nouilles Ceintures souhaite mettre au gout du jour leur spécialité : les nouilles « biang biang ». Si elles ressemblent à une ceinture version food (aussi longues et épaisses), elles tirent leur nom du bruit qui en résulte lorsque la pâte est travaillée. Pour lancer les hostilités, des tranches de bœuf à la sauce cinq parfum qui donnent rapidement chaud car bien épicées et une salade de céleri et cacahuète pour se reposer le palais. Enfin, place aux pâtes royales du chef. Si dans l’assiette c’est assez coriace à déguster, en bouche c’est la définition de la nouille parfaite, moelleuse et savoureuse, le tout accompagné d’œufs brouillés à la tomate et d’une viande au choix (le bœuf braisé était fondant, au choix également porc ou travers de porc mijoté).

Pour les plus réticents au piment, il vaut mieux opter pour le niveau zéro, le niveau 1 faisant déjà effet rapidement. Non loin du square Montholon, Nouilles Ceintures fait déjà le plein et son espace plutôt petit fait rapidement apparaître une queue de vente à emporter. Un succès qui effraie un peu son chef qui ne souhaite surtout pas perdre la qualité en augmentant l’efficacité du service.

Nouilles Ceintures
69 rue du Faubourg Poissonnière, 9e
Ouvert du lundi au samedi, de 11h30 à 21h.

 

Les galettes de la Crêperie Breizh Café Montorgueil

 Breizh Café
© Breizh Café

 

À l’occasion de leur 3ème ouverture parisienne (après Odéon et Le Marais) à Montorgueil, il nous fallait découvrir l’univers Breizh Café. Née au Japon (Tokyo, Nagoya, Kyoto…), cette enseigne de crêperies a finalement investi la Bretagne (Saint-Malo, Cancale) et surtout Paris. Verdict ? Si elle propose des galettes dites classiques (jambon à la truffe, chorizo du pays basque, au beurre de barrate), on trouve de l’originalité dans leurs rolls, ces galettes faciles à partager et qui font pensé à des makis. Celle à la poêlé de champignons de Paris et shiitake (les influences japonaises sont disséminées dans les recettes), œuf bio brouillé, comté, crème fraiche et épice nous met bien en appétit. La galette saumon fumé bio, chèvre frais, crème ciboulette et salade verte, quant à elle, mise sur des ingrédients haut de gamme et chaque bouchée respire l’iode. En dessert, on délaisse une nouvelle fois les classiques pour s’offrir une galette copeaux de chocolat, caramel beurre salé au gingembre et glace vanille. Le second round au sarrasin rend le tout assez copieux ! Puis dernier envol pour le Japon avec l’originale crêpe à la poudre de soja « Kinako », sucre noir d’Okinawa et glace matcha.

 

Et le cidre dans tout ça ? Difficile de s’y retrouver dans une carte qui propose plus de 70 cidres différents. On se laisse tenter par la cidrerie du Vulcain et sa bouteille aux Trois Pépins (notes de pommes, poire et de coings) qui est pétillante et pleine de fraîcheur. Si Breizh Café est souvent décrié, c’est notamment pour sa gamme de prix et des galettes peut être pas aussi garnies que chez les autres crêperies. Si le prix des galettes branchées gastro sont relativement élevés (mais valent le détour), le reste demeure abordable. À moins d’être breton.

Crêperie Breizh Café Montorgueil
14 rue des Petits Carreaux, Paris 2e
Ouvert tous les jours de 9h à 1h.

Les pita de chez Shouk

Pita
© Agathewhatyouneed

 

Si vous êtes en manque d’inspirations culinaires, la rue de Lancry, à quelques pas de République, saura facilement vous suggérer des idées. Et le dernier venu, Shouk (« marché » en hébreu) assure le voyage. Aux manettes, Pierre Bouko Levy, ancien de Miznon et Mulko, propose une cuisine de marché façon cantine. On opte pour une pita shawarma de poulet jaune des landes, yaourt grec. Le pain, en provenance direct d’Israël, est un régal à lui seul. Moelleux à souhait, il se marrie parfaitement avec une viande savoureuse. La version végé aux tomates, zaatar et crème de sésame nous fait bien envie. Mais on tente la version assiette du kebab du Mangal (barbecue typique israélien) et ses légumes. Le combo agneau + bœuf, couplé à une cuisson adéquate et à des épices et c’est un sans faute. Enfin, pour le dessert, le classique knafeh fromager aux cheveux d’ange, rafraichissant. Il ne nous reste plus qu’à venir découvrir la carte du soir, qui se veut plus travaillée et profiter de la petite terrasse au calme ou des grandes tablées intérieures pour lorgner sur la cuisine ouverte.

Shouk
59 rue de Lancry, 10e
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 23h.

Évasion au soleil chez Shaka Poke

Shaka Poke
© Shaka Poke

 

L’été est déjà derrière nous, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut plus se prendre à rêver de plage de sable fin, de soleil et de surf. Heureusement la team de Shaka Poke est là pour nous redonner des couleurs grâce à leur poke bowl qui respire l’île d’Hawaï. Dans un espace très lumineux et agréable (une petite terrasse est même à dispo sur la rue du Louvre), se dresse devant nous le comptoir à poke bowls. Si des compositions signatures existent déjà, on préfère la version Do It Yourself où l’on peut composer son bol selon ses envies. Désirs du jour : mélange de riz noir et blanc, saumon et daurade en protéine, puis des toppings (avocat, edamame, oignons rouges, algues) et sauce épicée, graine de soja. Les possibilités sont nombreuses et notre sélection du jour se marrie très bien. Les poissons sont frais, le riz est costaud et le melting topping multiplie les saveurs. Pas surprenant quand l’on sait que les fondateurs de Shaka Poke ont fait appel à Anthony Denon, ancien chef d’Alain Ducasse pour établir la carte.

Shaka Poke
34 rue du Louvre, Paris 1er
Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 15h et de 19h à 22h

Le bistrot façon Paris Paris

Paris Paris
© Paris Paris

 

Les vacances ont été dépaysantes et vous avez envie de revenir aux valeurs sûres de la gastronomie française ? Ça tombe bien, puisque l’équipe des burgers de PNY a reprit le spot de Paris Texas pour le transformer en Paris Paris, « bistrot de quartier de qualité ». C’est donc dans l’agréable agitation de la rue du Faubourg St Denis qu’on se cale à la terrasse. La carte fait la part belle aux grands classiques des bistros : œuf mayo, saucisse sèche, terrine de campagne au rayon des entrées.

On voulait tester le croque monsieur, mais celui-ci n’est dispo qu’au service du midi alors on se rabat sur la juteuse entrecôte. L’énorme morceau de 300g ne nous fait pas peur, la viande est tendre et la sauce secrète aux 15 ingrédients régale. Le travers de porc de cochon fermier fait également le poids face au bœuf. Sans oublier, des frites croustillantes et quelques tomates anciennes pour une petite touche de verdure. On clôture le repas d’une énorme profiterole pour deux, où chantilly et glace vanille viennent adoucir nos papilles. Une cuisine de bistrot qui fonctionne et qui est dans l’esprit Bouillon Pigalle, dans une ambiance plus à la cool, mais aux prix plus élevés.

Paris Paris
74 rue du Faubourg St-Denis, Paris 10e
Ouvert tous les jours de 12h à 00h (2h le weekend). Fermeture des cuisines à 15h et 23h30.