On a testé : La Casbah, le repaire qui va faire du ramdam

Institution des années 1990 dans le quartier d’Aligre, La Casbah nichée à deux pas du jardin Majorelle (de Paris) vient de renaître de ses cendres grâce à des trublions qui sont loin d’en être à leur coup d’essai. La joyeuse bande de Bonjour/ Bonsoir à qui l’on doit déjà plusieurs adresses phares de la capitale – telles que le Badaboum, le 3615 et Le Safari Boat – savent concevoir des lieux festifs où il fait bon vivre.

Un lieu pluridisciplinaire qui casse les codes de la cuisine marocaine

Restaurant La Casbah - Source : La Casbah
Restaurant La Casbah – Source : La Casbah

 

Après avoir poussé d’imposantes portes en bois comme celles de la caverne d’Ali Baba, c’est dans un lieu à multiples facettes que vous pénétrez. À l’entrée, un bar où l’on joue des coudes afin de siroter un cocktail signature au nom enchanteur tel que le « Riad Romance » composé de vodka, fraise, orange, menthe et fleur d’oranger ou encore le surprenant « Sésame ouvre-toi ! » au Brandy 12 ans, moscatel sherry, vermouth, sésame et rose imaginé par le mixologue Tarek Nini.

Face à lui, un salon en hauteur, à moitié caché, pour les rendez-vous clandestins et dans le prolongement, en enfilade, une salle à manger. C’est là que vous risquez de passer un moment à vous régaler d’une cuisine mi-bistro mi-souk (dite bistro-souk pour les initiés). Aux manettes :  le cathodique Abdel Alaoui (déjà à la tête des deux cantines Yemma) et de sa cheffe opérationnelle Yassmine Yssef.

Ici, pas de chichis, on mise sur une cuisine/atmosphère de copains avec son lot de petites assiettes à partager. D’ailleurs, la clientèle l’a bien compris et vous verrez davantage de groupes que de dîners en amoureux… Quoique les splendides luminaires au plafond confèrent une ambiance tamisée et incroyablement chaleureuse au restaurant où l’on savoure une cuisine marocaine revisitée.

À la carte : couscous de poulpe et sa semoule à l’encre de seiche, gyoza de veau frit aux herbes et son ketchup de dattes ou encore pastilla d’épaule d’agneau confite aux pruneaux, amandes, miel cannelle, œufs et sa sauce au chèvre. Soyons honnêtes, comme tout fait envie, l’idéal est de prendre toute la carte pour la tablée et d’en recommander une seconde fournée si jamais vous n’en avez pas assez.

Inutile de compter ses calories puisque vous allez jouer les prolongations et tout éliminer en vous déchainant sur le dancefloor au sous-sol après dîner. Car oui, ce lieu fait aussi club dès 23h, du jeudi au samedi, avec une programmation éclectique. Ne serait-ce pas l’endroit idéal pour un anniversaire ou des retrouvailles entre potes Go, (Ma)rock the Casbah !

Les actualités 

Club La Casbah - Source : La Casbah
Club La Casbah – Source : La Casbah

 

  • La couscous Week de Noël créé spécialement pour les 26/27 et 28 décembre avec un couscous + corne de gazelle + thé à la menthe à 40 €
  • Un réveillon du 31 gastronomique – et pantagruélique – avec un menu en 7 plats (de là-bas) à 70 €

N.B : Sur réservation car les places sont limitées et vites prises d’assaut par les copains des copains pressés de fanfaronner.

La Casbah
20 rue de la Forge Royale, 11e
Ouvert du mercredi au samedi de 19h à 3h (sauf le 31/12)