A.Manger

On a testé le restaurant pop up des Cuistots Migrateurs

Ils viennent tout juste de lancer leur restaurant Pop Up dans le 11ème, les Cuistots Migrateurs continuent leur progression et viennent à la rencontre d’un public de plus en plus séduit par le projet. Rencontre attablée avec Louis Jacquot l’un des fondateurs.

L’envol des Cuistots Migrateurs

© Cuistots Migrateurs

 

Il y a eu du chemin de parcouru avant l’ouverture du restaurant Café Pop Up des Cuistots Migrateurs, un projet démarré en 2016. « Sébastien Prunier [l’autre fondateur, ndlr] et moi sommes passionnés de cuisine. On avait beaucoup voyagé et on a constaté qu’à Paris, la cuisine du monde est riche mais pas assez valorisée et peu authentique » raconte Louis Jacquot. Puis l’actualité a rattrapé leur projet et a fait émerger en eux une idée. « La crise migratoire était dans tous les médias à l’automne 2015 et on voulait prendre le contrepied, voir tout ça de manière positive. Les réfugiés sont présentés comme une menace, alors qu’ils arrivent avec leur culture, leur tradition et dans tout ça : leurs recettes de cuisine ». Les Cuistots Migrateurs sont lancés et débutent alors via un système de traiteur et réception (buffet, cocktails…) pour particuliers et entreprises.

Aux fourneaux, on retrouve alors une équipe qui rassemble des nationalités allant de la Syrie au Bangladesh en passant par le Népal, l’Ethiopie ou encore l’Iran et le Sénégal. « Le recrutement se fait un peu par hasard, ce sont les associations comme France Terre d’Asile qui nous ont envoyés des gens. Nos seules conditions :  un niveau minimum de français et une passion pour la cuisine. On souhaite les intégrer dans une équipe multiculturelle et surtout qu’ils puissent se reconstruire une vie en France ». Avec un emploi stable, les Cuistots Migrateurs offrent ainsi la possibilité aux migrants de trouver un logement et de s’intégrer dans la culture française. Formés et encadrés sur place, les chefs développent leur répertoire de recettes et montent en grade au fil des missions. « Faaeq, notre premier cuisinier syrien, n’était pas forcément un grand cuisinier, maintenant il est chef de parti et, faire du houmous pour 1600 personnes, c’est pas un problème pour lui » raconte Louis en plaisantant.

Le pop up : un traiteur de cuisine du monde authentique

© Cuistots Migrateurs

 

Après une résidence d’un an au Hasard Ludique, quelques festivals et autres food markets, la volonté d’offrir une offre quotidienne au grand public trottait depuis longtemps dans la tête des fondateurs. « On voulait avoir pignon sur rue, se rapprocher de nos clients et les accueillir dans un espace qui nous ressemble ». C’est donc du côté de Saint Ambroise qu’ils se sont implantés en octobre dernier pour une durée minimum d’un an. « On adorerait créer d’autres espaces et voir si l’on peut aller au-delà de Paris ». En attendant, en arrivant dans le restaurant Pop Up, on découvre un endroit chaleureux, plein de couleurs et pétillant. Et on prend plaisir à découvrir une carte qui nous fait voyager.

Au niveau des plats, escapade au Népal ou en Iran ? On opte plutôt pour l’Afghanistan avec un copieux Bolani, chausson farci à la pomme de terre et aux poireaux accompagné d’une sauce au yaourt et coriandre. On voyage aussi avec la salade fraîche du Népal : Mula Ko Achar (radis au sésame, poivre timut et coriandre fraîche). Une offre authentique de cuisine du monde à des prix vraiment doux (14€ formule avec un plat et deux accompagnements). Pour les chefs en herbe, il est toujours possible de repartir avec le livre de cuisine des Cuistots sorti en septembre dernier et rassemblant près de 70 recettes de 5 chefs. Une envie d’évasion pour ce week-end ? Il ne reste plus qu’à tester le brunch qui promet des escales dans de nombreux pays.

Le Pop Up
81 Boulevard Voltaire, Paris 11è
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.