OPOA : la nouvelle cantine de la rue Albert Thomas

Nouvelle épicerie / cantine située au 30, rue Albert Thomas, OPOA propose des légumes de saison, des produits en vrac et une cuisine responsable.

En sortant du métro république, prenez la sortie Rue du Faubourg du Temple. Remontez vers le boulevard Magenta et bifurquez à droite sur la rue de Beaurepaire. Prenez la première à gauche, rue Albert Thomas. Au numéro 30, sur le côté droit de la rue, vous apercevrez un vélo orné de deux paniers remplis de fleurs sauvages. C’est ici que Victoria Mekkoui a décidé d’installer son épicerie / cantine OPOA (à prononcer « Au Poids »). Côté primeur, des légumes de saison – du navet, aux endives, en passant par le chou-fleur –, installés confortablement sur leurs étals. Du fromage et de la charcuterie à la découpe. Et de l’autre côté de la salle, des produits en vrac – graines, légumineuses, céréales, mélanges de riz ou de lentilles – à emporter dans des sacs en kraft, dans vos propres contenants, ou dans de jolis bocaux signés Datcha, proposés à la vente. Quelques tables rondes, ça et là, sont installées entres plantes et mini cactus, faisant de la salle un espace chaleureux où l’on se sent bien.


Le Paulette (c) Alizée Szwarc

Les ingrédients à la vente sont également utilisés pour les plats cuisinés, logique anti-gaspi oblige. Dans l’assiette, ou plutôt dans les bols, on retrouve des légumes rôtis au four et assaisonnés à souhait. Ils garnissent selon les saisons et l’arrivage les quatre références de la carte : Colette (lentilles), Georgette (poulet), Paulette (falafel) ou Odette (boeuf). On accompagne volontiers son bol avec un jus de fruit maison (orange, carotte, gingembre en ce qui nous concerne), d’une soupe du jour, ou d’un dessert en pot, comme l’irresistible crumble pomme/poire.

Formule bol + soupe ou jus maison : 14,50€

En bref

On aime :

  • le cadre chaleureux
  • la fondatrice très sympa

On y va pour :

  • faire des courses sur-mesure pour préparer un plat veggie
  • déjeuner sur le pouce quand on est dans le quartier

On y va avec :

  • un(e) ami(e) qu’on a pas vu depuis longtemps pour faire un debrief
  • un(e) ami(e) à donf sur la transition énergétique