Où manger argentin à Paris ?

« Découvrir l’Argentine par le prisme de sa cuisine est peut-être l’une des façons les plus intéressantes d’appréhender la diversité de ce pays si riche culturellement. Tant de mélanges ont façonné son histoire au fil des siècles… » F. de Tomaso – Chef de Biondi

Réputée pour ses viandes d’exception, ses asados (barbecues argentins), son chimichurri, ses empanadas et son cépage malbec, la cuisine argentine attire les viandards au bon coup de fourchette. Si tel est votre cas, suivez le guide pour manger argentin à Paris !

La cantine argentine : Caminito

Caminito
Source : Unsplash

 

En référence à un célèbre théâtre de la capitale argentine, Caminito profite d’un cadre privilégié dans un quartier adulé : le Sentier. Avec une sympathique terrasse à squatter aux beaux jours et un intérieur qui incite à lever le coude avec un godet de malbec – autant que faire du coude à coude à son voisin situé un poil trop près – on ne vient pas ici par hasard. On aime la convivialité du lieu et l’offre gourmande de tapas qui tabassent : empanadas, ceviche, pulpo, ternera (veau), hongos y huevo (champignons et oeuf) vous remplissent la panse. Pensez tout de même à laisser une petite place pour un dessert « au dulce leche ».

Une offre plus classique est également disponible le midi pour les travailleurs du coin qui n’ont pas envie de passer l’aprem devant leur ordi à digérer tant bien que mal leur portion généreuse de bife de chorizo.

Caminito

46 rue de Cléry, 2e – Métro Sentier

Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à minuit, le samedi à partir de 10h.

Le restaurant argentin : Unico

resto argentin
Unico Amélie – Source : Facebook

 

Planquée dans une rue cossue du 7e à la vue imprenable sur la tour Eiffel, Unico Amélie (rue Amélie) n’a rien à envier à la maison-mère de la rue Paul Bert. La clientèle de quartier se veut davantage pimpée que branchée mais qu’importe puisque nous retrouvons la déco incroyable inspirée des 1970s de Marcelo Joulia. Chez Unico, on ne badine pas avec la viande cuite au charbon – importée spécifiquement d’Argentine – qui lui confère ce petit goût d’ailleurs. Aussi savoureuse que délicate, on la couperait presque à la fourchette.

En revanche, si vous n’avez pas assez faim pour de la bidoche (triste mais envisageable), optez pour le plateau d’entrées à partager composé de chorizo, d’empanadas, d’un os à moelle et de guacamole parfaitement assaisonné afin de goûter les spécialités locales. Pour la soif on vous recommande une bouteille d’excellent Colomé Estate Malbec !

Unico

10 rue Amélie, 7e – Métro La Tour-Maubourg

Ouvert du mardi au samedi midi et soir, le lundi soir uniquement

La cambuse argentine : Loco

Viande d'exception
Source : Unsplash

 

Situé dans la très animée rue du Faubourg Montmartre, Loco cultive l’effervescence du quartier dans son antre. D’ailleurs, ce qui nous attire en passant le pas de la porte est l’ambiance festive et chaleureuse propre à la culture latine. Si vous préférez les lieux sans vie et sans bruit, passez votre chemin, vous n’êtes pas à la bonne adresse… Sinon, entrez et prenez place (à l’étage de préférence).

La carte propose des associations pour le moins intrigantes telles que le tartare de bœuf wagyu et son sorbet à la betterave ou encore le ris de veau à l’ail noir et au citron brûlé qui donne l’eau à la bouche rien que de l’énoncer. Quant aux plats, la parillada (mélange de morceaux de viandes choisis) est une aubaine si vous êtes plusieurs car elle vous permet de goûter à « un peu de tout » (faux-filet argentin, bavette, hampe, chorizo et os à moelle).

A noter que Loco a désormais une petite sœur : Loca, qui surfe davantage sur la bistronomie et ce, dans un cadre plus chiadé. Le choix du roi en somme !

Loco

31 bis rue du Faubourg Montmartre, 9e – Métro Grands Boulevards

Ouvert du mardi au vendredi midi et soir, le lundi et samedi soir uniquement

Le sophistroquet argentin : Biondi

Poulpe © Fred Jagueneau
Poulpe chez Biondi © Fred Jagueneau

 

​A deux pas des équilibristes du Cirque d’Hiver, Biondi est le repaire idéal pour vous donner envie de découvrir les saveurs de l’Argentine dans un cadre bistrochic’ – murs aux pierres apparentes, un mobilier en bois, des lampes indus’ et une cuisine ouverte nichée derrière le bar. En soirée, la lumière ultra-tamisée est propice à un moment d’intimité arrosé de quilles de rouge de Mendoza ou de Salta. Pour accompagner, des entrées à bondir de plaisir tels que le ceviche de maigre, patate douce et avocat ou le poulpe à la braise, au fenouil et aux olives de Kalamata.

Bien évidemment, les plats sont composés de viande d’une qualité sans pareille et fondent en bouche. On appréciera aussi la fraîcheur du dessert à l’ananas qui nous donnera envie de revenir très prochainement sous le soleil de la rue Amelot. Crush assuré !

Biondi

118 rue Amelot, 11e- Métro Filles du Calvaire

Ouvert du lundi au samedi midi et soir