Où manger autour de la Gare Saint-Lazare ?

A Saint-Lazare, ce ne sont pas les boutiques et les fast-foods qui manquent. Mais il n’y a pas que Burger King dans la vie. Voici nos adresses préférées pour manger autour de la Gare Saint-Lazare. A moins de 10 minutes, c’est promis ! Du kebab gourmet, du néo-bistrot et des avocado toasts au programme.

Le Belleval

Restaurant Le Belleval
Le Belleval © N Matheus

 

Crumble de légumes, toast d’avocat à la ciboulette, menthe et citron, soupe de légumes de saison… A l’instar de la décoration de l’hôtel et pour rendre hommage à son histoire (la pépinière royale du roule n’était pas très loin), le restaurant du Belleval propose une carte resserrée d’inspiration botanique. On y vient déjeuner, confortablement installé dans de larges fauteuils ou en bande autour de belle tablées. Au menu ? Des plats pour certains végétariens ou sans gluten et toujours composés de produits frais et de saison. Ce jour-là, on fond sur un maxi bol de saumon mariné aux agrumes, riz sauvage et radis rose avant de croquer quelques madeleines Belleval à la fleur d’oranger. Un plaisir sucré que l’on vous conseille de partager dans le patio végétalisé de l’hôtel, un endroit calme et secret à l’abri du bruit de la ville et des trains.

Le Belleval
16 rue de la Pépinière, 8e

Lazare

Restaurant Le Lazare
Le Lazare © Corinne Jamet

 

Nul besoin de sillonner les alentours de la gare pour trouver un plat décent à se mettre sous la dent. C’est à peine à quelques mètres des quais que le Chef Eric Frechon a installé le décor de bois et de cuivre de sa néo-brasserie. Lazare, tout simplement. Un restaurant aux airs de bistrot chic où l’on déguste les classiques du genre : tartare de bœuf et ses pommes pailles, entrecôte de bœuf à la plancha accompagnée de petits pois au lard fumé ou encore sublime poitrine de cochon grillée aux pousses de moutarde. Ruisselante de bonheur et de gras pour tenir le coup le temps d’un trajet en Transilien.

N’ayez crainte, même si les plats sont délicatement mijotés on ne perd pas ici la notion du temps. Le service dépote sans être pressé. Vous aurez même quelques minutes devant vous pour déguster la spécialité sucrée du lieu : un Paris-Deauville (évidemment !) arrosé de caramel. Une recette – dit-on –  soufflée par la grand-mère du Chef, visiblement bien familière de ce que l’on appelle aujourd’hui la comfort food. A réserver tout de même en début du mois, comptez environ 30 euros pour un plat, et entre 10 et 18 euros pour une entrée.

Restaurant Lazare
Parvis et rue Intérieure de la gare Saint-Lazare, 8e

 

OUR

Tous les kebabs ne sont pas à jeter avec l’huile de la friteuse. Certaines adresses parisiennes mériteraient d’ailleurs que l’on se débarrasse de quelques préjugés tenaces. C’est le cas, par exemple, de Our, un kebab gourmet situé rue de Londres, à 5 min montre en main de la gare Saint-Lazare. Imaginé par le jeune entrepreneur Damien Schmitz et le Chef Philippe Généletti, Our fait rimer agneau mariné avec pain croustillant au pavot et sauce blanche au citron. Quatre menus sont proposés non sans humour, de 4,90 euros pour le Vel Our à 11,40 euros pour le Maxi Our. Pour nous ce sera un Glam OUR, une galette de blé fourrée de poulet mariné et de fenouil avec un grand verre d’Ayran, une boisson salée à base de yaourt.

Our
41 rue de Londres, 8e

 

Braun Notes Coffee

Aucune fausse note chez Braun Notes Coffee. Ici, tous vos plats siéront à la perfection avec votre feed Instagram. Granola serti de framboises et servi dans une noix de coco, avocado toasts coiffé d’un œuf poché, salade de quinoa…  Le tout arrosé d’un capuccino au lait de soja ou d’un café flitré à la Chemex. Difficile de faire plus dans l’air du temps, d’autant que le lieu tout en bois est chaleureux. Ne vous laissez pas impressionner par la file d’attente le midi, elle concerne surtout les plats à emporter et le service est plutôt efficace. Le dimanche, le lieu propose deux formules de brunch à 15 et 21 euros selon la taille de votre gourmandise !

Braun Notes Coffee
31-33 rue de Mogador, 9e