Notre sélection des meilleurs endroits où manger dans le passage des Panoramas

Si le Passage des panoramas émerveille les touristes par son charme si parisien, il attire désormais les becs fins et les gourmets en quête de nouveauté. Crêpes bretonnes, viande grillée, italien étoilé, bistrot français et mezzes à partager : la rédaction a sélectionné 5 restaurants régalants. Suivez le guide ! 

Pour une envie de Méditerranée : Adar

Adar Paris, Passage des Panoramas
© Hélène Rocco

 

On file dare-dare chez Adar, le bistrot levantin ouvert par Tamir Nahmias, jeune chef d’origine israélienne. Quelques tables sont installées à l’extérieur au cœur du passage couvert et une poignée d’autres nous attendent à l’intérieur, côté épicerie fine. Ce midi-là, comme tous les jours, pas de carte mais une formule unique à 20 euros. Elle comprend, pour se mettre en jambes, un joli duo de mezzes à attaquer allègrement avec un pain maison dodu et encore chaud. En entrée, on penchera finalement pour les asperges blanches, petits pois, crème de sésame, puis le poulet rôti doré et couché sur de la polenta et des légumes verts. C’est frais, équilibré et méchamment gourmand. À l’image du dessert (5€, en supplément) : des fraises gorgées de soleil, de la crème fouettée et une inoubliable crème d’amandes. Comme l’adresse fait aussi traiteur, vous aurez la chance d’y goûter même si vous ne pouvez y passer que le soir.

Adar
49, passage des Panoramas, 2e
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 20h

 

Pour les mordus de la barbaque : Lombem

Lombem, passage des panoramas
© Edouard Auffray

 

Tout feu tout flammes, ce grill chic embrase désormais le passage des Panoramas. Déployé sur trois étages – dont un speakeasy au sous-sol -, Lombem révèle des morceaux de choix issus d’animaux bien élevés et nourris à l’herbe. À la tête de l’affaire, Thierry Bégué (déjà papa du Buddha Bar) n’a pas été propulsé là au hasard : sa famille compte plusieurs générations de bouchers et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a usé de ses connaissances pour lancer ce restaurant. Le décor est élégant, paré de boiseries, de marbre et de mobilier scandinave tandis que dans l’assiette, les produits sont hexagonaux. C’est parti pour une bavette d’aloyau venue de Bourgogne et nappée d’une sauce béarnaise. Avec ça, des frites fermières maison et en bouche, le goût si singulier d’une cuisson au feu de bois. Chose rare pour un repère de viandards : la carte n’a pas oublié les végétariens qui pourront s’offrir, entre autres, un alléchant burger.

Lombem
22 passage des Panoramas, 2e
Ouvert du lundi au vendredi, et le samedi en service continu de midi à minuit

Pour les nostalgiques des bistrots : Astair

Astair Paris, passage des Panoramas
Source : site de Astair Paris

 

Dans la lignée des néo-bouillons franchouillards, Astair se pose en alternative chic, au cœur du Passage des Panoramas. On retrouve, dans le décor, les codes des brasseries d’antan : banquettes, chaises en cannage et bar où s’attabler. Oui mais … le tout a été adapté à l’époque dans un habile jeu de matières et de couleurs pastel. L’espace est vaste, le comptoir circulaire hypnotisant – avant même que l’on commence à goûter aux bons cocktails. Bref, on vient d’abord pour l’assiette. En entrée, au milieu des escargots et des huîtres, l‘œuf parfait aux champignons des bois surnage. La brioche qui l’accompagne plonge encore et encore dans la crème réconfortante. Et comme chez sa grand-mère, on commande ensuite une sole meunière et sa pomme purée. Pour finir, un baba au rhum ou une ganache chocolat. Délicieusement désuet.

Astair
19, passage des Panoramas, 2e
Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 (15h samedi et dimanche) et de 19h à 22h30 (23h vendredi et samedi)

Pour les amoureux des galettes : Bisou

Bisou crêperie, passage des panoramas
Source : page Instagram de Bisou crêperie

 

Oublié les drapeaux bretons, les bolées de cidres et les coiffes bigoudènes, Bisou crêperie embrasse l’époque et affiche fièrement son nom sur un néon design. À condition d’avoir réservé, installez-vous sur la banquette en velours bleue canard et apprêtez-vous à déguster des galettes revisitées. Cœur de burrata, avocat, tartare de saumon, œuf poché et même sauce barbecue. Puristes, vous l’aurez compris : passez votre chemin. À tous les autres, on promet que l’exploration sera savoureuse. Et pour renouer avec la Bretagne, on peut toujours opter pour la formule midi qui propose une galette complète, un verre de cidre et une crêpe au beurre salé en dessert.

Bisou crêperie
62, passage des Panoramas, 2e
Ouvert le lundi de 12h à 15h, du mardi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 22h30

Pour une grande occasion : Racines

Racines, passage des panoramas
© Mickaël A. Bandassak

 

C’est la table qui épate la galerie, d’autant plus qu’elle est désormais étoilée. L’osteria chapeautée par le jeune chef sarde Simone Tondo éblouit les italianophiles dans une micro-salle on-ne-peut-plus chaleureuse. On vient pour la simplicité et la subtilité des plats, allant des gnocchis saucisses à l’escalope milanaise en passant par les  tagliatelle fraîches au ragu. La sélection impeccable des produits et des vins transalpins pèse franchement dans la balance. Quant au tiramisu, renversant, il nous ravit au premier coup de cuillère. On est certes un peu proche de nos voisins de tables, et enveloppé par des éclats de voix en continu, mais l’adresse nous séduit à tous les coups.

Racines
8, passage des Panoramas, 2e
Ouvert tous les jours, de 12h15 à 14h et de 19h30 à 22h


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !