A.Manger

Où manger un bon bibimbap à Paris ?

Exit le Bo Bun, c’est au tour du bibimbap de s’attirer les faveurs des Parisiens en mal d’exotisme. Dans un grand bol de riz (chauffé ou non), ce plat typiquement coréen fait danser légumes croquants, viande, poisson, fruits de mer ou tofu sur un lit de riz, parfois surmonté d’un oeuf au plat. C’est simple, copieux et pas cher : tiercé gagnant. Mais où trouver les meilleurs bibimbap de la capitale ? Laissez faire, on vous dit tout !

La Bibimerie

La Bibimerie bibimbap
Source : Facebook
Un premier coup de coeur pour l’Asie et un second pour la cuisine coréenne l’ont convaincu de  monter son projet. Lui, c’est Olivier Guez, un épicurien à l’énergie débordante qui en octobre 2017 ouvre les portes de La Bibimerie, en plein 10e. Dans cette petite cantine sobre et chaleureuse, le bibimbap est roi. Il se décline en cinq versions, du pot au feu de boeuf au mijoté de poulet en passant par le tartare de saumon. Pour les végétariens et les vegans, deux recettes travaillées à partir d’omelette roulée ou de tofu frit au miso ont également été pensées. Ca tombe bien, c’est pour ces deux bibims veggie friendly que l’on opte. Ici, chaque ingrédient a été cuit en amont avec son propre assaisonnement, ce qui promet une belle explosion de saveurs à la dégustation. Pour faire passer tout ça, laissez-vous tenter par le soju, un genre de saké made in Corée qui risque de vous faire voir double (voire triple). On vous aura prévenu !
1 rue Lucien Sampaix, 10e

Jules et Shim

Jules et Shim bibimbap
© Jules et Shim
Avec ses quatre adresses dispatchées dans tout Paris, Jules et Shim a rapidement conquis les papilles des Parisiens. A l’entrée de la petite cantine nichée rue des Vinaigriers, ils s’y bousculent, si bien que certains sont obligés de repasser après la pause déj’. Bref, vous l’avez compris : si vous avez une grosse envie de bibimbab, vaut mieux vous y prendre à l’avance. Au menu, le restaurant propose plusieurs versions du célèbre plat coréen, à pimenter à votre convenance. A la base de riz vapeur au sésame et légumes frais, vous pouvez y ajouter du boeuf bulgogi, du porc épicé, des crevettes à la thaï ou bien du tofu grillé. C’est copieux, riche en saveurs mais surtout délicieux ! D’ailleurs, si vous êtes du genre glouton, on vous conseille de compléter votre festin à la coréenne avec quelques accompagnements. Kimchi (choux chinois piquants), pajeon (galettes de légumes), kimbap (makis végé) ou encore soupe froide du jour, vous avez l’embarras du choix pour vous faire plaisir. Alors, allez-y !
22 rue des Vinaigriers, 10e
18 faubourg Poissonnière, 10e
15 rue de la Terrasse, 17e
2 rue St-Philippe-du-roule, 8e

Sésame et Sel

Sésame et Sel bibimbap
© Sésame et Sel
Si vous êtes à la recherche d’adresses authentiques et sans chichi, filez du côté du Kremlin-Bîcetre. On vous le promet, la cuisine de Sésame et Sel vaut bien le coup de se coltiner quelques stations de métro. Il paraît même qu’on y sert les meilleurs bibimbap de tout Paris, de quoi attiser notre curiosité. A l’intérieur, pas de déco ultra contemporaine mais un bel espace, parfait pour aller manger en famille ou avec sa bande de potes. Côté carte, il y en a pour tous les goûts. Servi avec trois garnitures et le bouillon du jour, le bibimbap est proposé avec du saumon, du boeuf, du poulet ou des encornets épicés. Une version végétarienne (épinards, carottes, courgettes, champignons) figure également au menu, histoire de mettre tout le monde d’accord. Attention aux palais sensibles, chez Sésame et Sel, on ne rigole pas avec le piment !
11bis rue Roger Salengro – Kremlin Bicêtre 

Bibimbap

Bibimbap
Source : Facebook
Ici, pas de doute possible : c’est bien le bibimbap qui est à l’honneur. A deux pas du Jardin des Plantes, il se veut plus tradi’ que jamais. Au milieu d’une déco moderne, avec banquettes rouges et murs en pierres apparentes qui jouent l’esprit parisien à fond, on le déguste dans sa marmite encore bien chaude. Carottes râpées, émincés de courgettes, feuilles d’épinard, champignons, oeuf et pousses de soja viennent s’associer à la garniture de votre choix. Alors, plutôt d’humeur à tenter le bibimbap vitalité (échine de porc mariné), le délicieux (aiguillettes de poulets frits) ou l’équilibre (oeuf au plat) ? Une chose est sûre, vous repartirez d’ici repus, pour moins de 13 euros. Pas mal !
Bibimbap 
32 boulevard de l’hôpital, 5e

OPPA

Assortiment de Bibimbap
Unsplash © Jakub Kapusnak
Au milieu des restaurants chinois, vietnamiens, thaïlandais et japonais, OPPA se démarque en proposant une vraie cuisine coréenne en plein Belleville. Ici, on ne vient clairement pas pour la déco (légèrement kitchouille) mais bien pour se remplir la panse. Le bibimbap est servi dans son bol bouillant, posé à même une plaque chauffante. Sur son lit de riz, les ingrédients viennent chatouiller nos papilles juste comme il faut : légumes sautés, viande, fruits de mer, oeuf au plat et même pâte de piment coréenne fermentée, pour les plus audacieux. On vous prévient, vous risquez de ne plus avoir faim pendant trois jours tellement les portions sont généreuses. Enfin, comptez 13 euros pour le bibimbap, un prix qui reste tout de même légèrement « élevé » pour le quartier…
OPPA 
47-49 rue de Belleville, 19e