Après Citron, Kaspia et Jacquemus lancent Oursin aux Galeries Lafayette

Quelques mois après avoir ouvert Citron au sein des Galeries Lafayette Champ-Elysées, Jacquemus et Kaspia s’associent de nouveau dans le secteur food avec Oursin, un resto tourné vers les produits de la mer et aux inspirations grecques.

Oursin : un écrin qui nous transporte au soleil

© Roberta Valerio

 

Direction le dernier étage des Galeries Lafayette pour découvrir ce petit écrin caché. Bienvenue chez Oursin, un lieu intimiste qui nous transporte sur une île grecque pour une belle escapade estivale. Et cela débute directement avec une déco épurée et méditerranéenne qui fleure bon l’été. On apprécie la douceur de ce blanc qui imite les traditionnelles maisons de Grèce, où se nichent des petites objets artisanaux. Au centre, on admire la belle vigne grimpante.

Chez Oursin, comme chez Citron au premier étage, tout a été pensé jusque dans les moindres détails (de la vaisselle au design du menu) par Simon Porte Jacquemus. Et on retrouve dans cette petite grotte cosy, l’esprit brut et chic ainsi que l’univers et l’amour que porte le styliste français pour le sud de la France. Et c’est au soleil, derrière une baie vitrée surplombant les Champs que l’on débute notre voyage culinaire.

Une cuisine iodée et solaire

© Hugo Saadi

 

En cuisine, c’est la cheffe Erica Archambault (ex Septime) qui s’active et qui a pensé une carte iodée et pleine de soleil. Les produits de la mer ont une place prépondérante, tout comme les légumes. À noter que les végétariens ne bouderont pas  leur plaisir avec des options végé. Pour notre part, on démarre avec un ravissant tarama d’oursin accompagné d’un pain grillé à l’huile d’olive et d’un potimarron cuit au four avec feta de brebis, graines de courge et paprika. Le pain joue aussi un rôle important dans la dégustation, en provenance de la boulangerie Sain qui a concocté, spécialement pour le restaurant, un pain à l’encre de sèche et aux langues d’oursin.

Pour les plats, on fond devant notre encornet grillé, servi avec un feuilleté de pomme de terre dément, huile d’olive, olives de Kalamata et grenade. Une douceur qu’on retrouve dans le cabillaud aux épices, carottes fanes rôties au beurre et herbes de garrigue, pistache. Enfin, en dessert, gros coup de cœur pour la part de Portokalopita (gâteau grec à l’orange) surplombé par un sorbet yaourt grec et zestes d’agrumes. On se régale aussi avec la compotée de pommes Elstar, son crumble au sucre muscovado et noisettes et sa crème crue à la cardamome.

Bilan ? Les prix sont raisonnables pour le quartier des Champs-Elysées et l’offre gourmande et surprenante.

Oursin
60 avenue des Champs-Élysées, Paris 8e
Ouvert tous les jours de midi à 22h30 (21h30 dimanche et lundi)