Passionnés de vins natures ou de vinyles, ne passez pas à côté de la tendance

En quelques mois à peine sont sortis de terre des nouveaux lieux dédiés au vin nature et aux vinyles. On vous vantait déjà Montezuma dans notre sélection de bars de février donc on ne reviendra pas dessus mais on vous a décelé 3 autres endroits à ne manquer sous aucun prétexte.  » La musique dans la peau  » comme le chante si bien la Compagnie Créole !

Le coffee shop posé : Comets

Niché du côté de la place Voltaire, Comets est le genre de café que tout freelance rêverait d’avoir près de son domicile. D’une part, parce qu’il ouvre tôt la semaine et que lorsque l’on fixe un rendez-vous pour un café matinal – contrairement aux a priori ce n’est pas toujours à 11h – et d’autre part, car il propose des prix compétitifs (2,5 € le café filtre) dans un cadre convivial. Avec une carte d’en-cas réalisés maison et fort appétissants, on se sent comme dans un cocon dans ce lieu où tourne non-stop un tourne-disque. En plus de les écouter, vous pouvez évidemment acheter vos vinyles sélectionnés avec soin. Quant aux formules du midi, elles donnent envie de prolonger la pause café, en particulier le bun qui nous ouvre l’appétit dès 10 heures du matin.

Comets

38 rue Léon Frot, 11è

Ouvert du lundi au vendredi (sauf le mardi) de 8h30 à 18h ainsi que le week-end de 9h30 à 18h30

Le bar à manger : Stéréo

Tout nouveau, tout beau Stéréo n’aura pas mis longtemps pour se faire une place dans le paysage urbain du quartier Pigalle. À peine ouvert, il faut déjà réserver pour s’assurer un coin de table dans ce nouveau bar à manger de copains. Et pour cause ! Idéal pour un rendez-vous nocturne, on prend plaisir à s’enjailler avec du jaja de premier choix et pléthore de petites assiettes. Au programme des réjouissances : des planches de charcuteries ou de fromages bien garnies mais également des mets plus travaillés. Big up au croque monsieur au comté, basilic et jambon blanc à la truffe qui nous comble et au saumon de chez Safa agrémenté de mandarine et d’amandes qui s’accommode parfaitement d’un verre de Riesling Achillée, notre préféré. Un conseil, si vous êtes à deux, essayez de vous faufiler près du bar pour être sûr d’entendre le son des vinyles.

Stéréo

43 rue Notre Dame de Lorette, 9é

Ouvert du mardi au samedi de 18h à 2h

Le resto enflammé : Bambino

Après le Patchanka et le Saint-Sébastien, la rue Saint-Sébastien accueille un nouveau venu aussi flamboyant que festif : Bambino. On y vient pour se délecter de vins nat’ mais aussi « pour être vu et se faire voir« . Repaire du moment, il faudra probablement accepter de jouer le jeu et de prendre son mal en patience au bar avant qu’une table ne se libère. Jouant des coudes avec un voisin chaleureux et s’octroyant quelques godets porté par l’ambiance musicale, on se laissera aller au rythme des décibels. À croire que la web série Punkovino avait vu juste en décelant un vrai lien de cause à effet entre le vin vivant et la musique. En tous cas, chez Bambino, vous apprécierez une cuisine au feu de bois maîtrisée où fritures, viandes grillées et légumes cuisinés « s’embra(s)seront » pour le plus grand plaisir de nos papilles et une addition point trop salée.

Bambino

25 rue Saint Sébastien, 11è

Ouvert tous les jours de 18h à 2h