Un pays, un petit-déjeuner : que mange t-on à Bali ?

On continue notre tour du monde des meilleurs petits-déjeuners et cette fois, on s’envole pour Bali. Après une délicieuse nuit dans votre charmante guesthouse, profitez d’un réveil en douceur au cœur d’une rizière verdoyante et prenez des forces pour la journée. Car c’est bien connu, le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Surtout en voyage !

 

Chacun son rythme

Bol de fruits et de céréales
©Photo by Pontus Ohlsson on Unsplash

 

L’île Indonésienne recèle bien des trésors et parmi eux, la gastronomie n’est pas en reste. Pourtant, à Bali comme sur le reste de l’archipel, l’organisation des repas est bien différente de celle que nous connaissons en Europe où ils représentent de vrais moments de partage et de discussion. Ici, dans les familles traditionnelles, la routine petit-déjeuner/déjeuner/dîner n’existe pas. Le terme sarapan désigne d’ailleurs tout cela à la fois. Tous les matins, la maîtresse de maison part au marché, rentre cuisiner pour toute la famille et au fur et à mesure de la journée, chacun peut venir se servir quand il a faim.

 

Le riz au cœur de la gastronomie

Plat de nasi goreng pour un petit-déjeuner balinois
© Alpha / CC BY-SA 2.0 / Flickr

 

Si les hôtels et les guesthouses s’adaptent à leur public occidental en leur proposant un petit-déjeuner dans les règles de l’art, il n’est pas rare d’y trouver de vrais plats. Ainsi vous pourrez déguster de bon matin un savoureux nasi goreng, le plat typique indonésien. Agrémenté d’oeuf, de poulet, de crevettes, d’échalotes et d’épices, ce riz frit rappelle le riz cantonnais de la Chine voisine. On retrouve également sa variante, le mie goreng dans lequel les nouilles remplacent le riz.

 

Pour les becs sucrés

Mangues dans un bol
© Photo by HOTCHICKSING on Unsplash

 

Le réveil à Bali est aussi synonyme de fraîcheur et de couleurs. Les fruits y sont délicieux. La mangue, la pastèque, l’ananas, la papaye et son filet de citron vert… Découpés ou en jus, on voudrait tous les goûter ! Mais attention, il faut garder un peu d’appétit pour les banana pancakes qui arrivent. Ces crêpes, légèrement plus épaisses que celles dont nous avons l’habitude en France, laissent généralement un souvenir ému à ceux qui ont eu la chance d’y goûter. Croustillantes et fondantes à la fois, tièdes, nappées de sucre de palme et saupoudrées de noix de coco râpée. Une merveille !

 

Le café le plus cher du monde

©Pixabay

 

L’Indonésie est un des plus gros producteurs de café au monde et le dépositaire d’une coutume pour le moins étrange. Le kopi luwak ou café aux excréments. Pour fabriquer ce café, aussi délicieux que répugnant, il faut trier les baies ingérées par la civette, un animal de la région qui ressemble à un putois. Par un phénomène physiologique qui lui est propre, l’animal n’endommage pas les baies lors de sa digestion et, au contraire, sécrète une enzyme particulière qui entraîne une réaction chimique à l’origine du goût si particulier de ce café. La qualité et la rareté de ses grains en ont fait le café le plus cher du monde, vendu à près de 20€ la tasse !

 

Où déguster un brunch balinais à Paris ? 


Djakarta Bali
9 rue Vauvilliers, 1er
Métro Châtelet-Les Halles