Que vaut vraiment… La Coupole ?

Les brasseries parisiennes ne manquent pas boulevard du Montparnasse, dans le 14e. Et si le quartier a la réputation aujourd’hui d’être plus familial que festif, jadis, il en était tout autrement. Sur sa page Wikipédia, La Coupole est d’ailleurs décrite comme « Un haut lieu du Tout-Paris ». On y a croisé Picasso, Beauvoir, Piaf ou encore Malraux. Que vaut vraiment la brasserie d’Ernest Fraux et René Lafon presque 1000 ans après son inauguration ? Réponse ci-dessous ! 

Monument historique

La Coupole
La Coupole © EP

 

La légende dit que le jour de l’ouverture, 1000 litres de champagne avaient été versés. De quoi rincer le gosier des artistes et intellectuels venus par grappe se serrer autour des 33 piliers aujourd’hui classés monument historique. C’est d’ailleurs un des points qui frappent le plus lorsque l’on pénètre dans le restaurant, cette majestueuse ambiance Art déco et ses colonnes sublimes. Notre maître d’hôtel du jour saisit notre regard : « certains soirs les artistes s’enivraient plus que de raison et pour régler l’addition acceptaient de peindre un pilier« . D’authentiques œuvres d’art nous observeront donc ce dimanche midi couper notre viande.

Nous voilà installés à quelques mètres de La Terre, une sculpture en bronze signée en 1993 par Louis Derbré. Autour de nous, ni artistes bohèmes ni starlettes mais un duo de sexagénaires en habits du dimanche, une famille au grand complet et une dizaine de serveurs en livrée. Le décor est planté et le menu ouvre l’appétit.

La Coupole

Coquillages et crustacés

Depuis les derniers travaux (par le groupe Bertrand et la décoratrice Laura Gonzalez), la véranda est devenue une large terrasse baignée de soleil le matin, et l’écailler a désormais son stand à l’intérieur de la brasserie. Si vous aimez les plateaux de fruits de mer (ici de 29 à 89 euros) vous êtes donc au bon endroit. Bulots, crevettes grises et tourteaux attendent au frais.

La coupole

Mais pour nous ce jour-là, ce seront les œufs mimosa à la truffe d’été. Deux œufs durs surmontés d’une exquise mayonnaise maison et d’herbes aromatiques suivi du célèbre curry d’agneau. Oui, célèbre. Le curry d’agneau est servi à La Coupole depuis son ouverture et encore aujourd’hui par un serveur tamoul en habit traditionnel. La légende dit d’ailleurs que François Mitterand aurait commandé un curry pour son dernier repas. Il faut dire que le plat est onctueux, l’agneau tendre et l’assaisonnement parfait. On comprend l’ancien président !

Sur les banquettes de velours vert d’eau, le temps s’arrête et si on ne remonte pas jusqu’aux années folles, La Coupole offre tout de même une parenthèse enchantée. Dans ce décor d’un autre temps, on se souvient avec nostalgie de l’époque où on déjeunait avec sa mamie. On y reviendra assurément avec nos petits-enfants !

La Coupole
102 Boulevard du Montparnasse, 14e


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !