Les 5 meilleurs restaurants étoilés de Paris

S’attabler à un restaurant étoilé est le rêve de beaucoup de Français. Pourtant, on ne sait pas toujours par quel bout s’y prendre. Voilà nos 5 adresses préférées. Et si votre budget est limité, le mieux est de vous y aventurer au déjeuner. Bonne dégustation !

 

Pour un étoilé baroudeur : La Condesa

Assiette du restaurant étoilé La Condesa
© Laurent Dupont

 

C’est un quartier résidentiel de Mexico, c’est aussi le restaurant du jeune chef Indra Carrillo. Dans une salle de la taille d’un mouchoir de poche, on s’installe sur une banquette bleu canard. Le service est souriant, précis, accueillant. Voilà une table étoilée qui n’est pas guindée pour autant. Né au Mexique et ayant travaillé au Japon, le chef a vu du pays et ses assiettes s’en ressentent. Pour s’adapter aux saisons et aux produits – pas l’inverse – les menus prennent la forme d’une carte blanche. Attention, la Condesa n’est pas un restaurant mexicain. Si la balade commence par des tostadas de chèvre frais, le reste de l’expérience met plutôt en avant des techniques à la française. Les Saint-Jacques crème de topinambour, crumble de céleri et olive maturée, par exemple, fleurent bon la Méditerranée. Un menu dégustation aussi graphique que savoureux. On reviendra !

La Condesa
17 rue Rodier, 9e
Ouvert du mardi au samedi de 18h30 à 22h30 et le vendredi aussi au déjeuner de 12h15 à 13h30
Menu déjeuner : 3 plats 42 € – Le soir : 6 plats 90€

 

Pour un étoilé éclectique chic : L’Ours

Restaurant étoilé L'Ours à Paris
© Julie Limont

 

Impossible de deviner le décor grandiose depuis la rue. L’entrée est discrète et un ours naturalisé nous observe dans un recoin. On foule des tapis orientaux comme si on pénétrait dans un pavillon de chasse. Au bout du couloir, une immense salle se dévoile, ornée d’un lustre sculptural. C’est un antre chic où la végétation est omniprésente. Les tables sont espacées : on respire. Les assiettes brutes et gourmandes s’échappent de la taverne charbon de Jacky Ribault. Raviole d’huître pochée, ventrèche de porc noir de Bigorre sur risotto d’orge perlé, anguille fumée… Le festin gargantuesque n’en finit plus. Et voilà qu’arrivent les desserts : un soufflé aux marrons glacés, un sorbet citron et son macaron, une mousse au cœur citron, un chou café et une tartelette caramel. Qui a dit que les restaurants étoilés laissaient toujours les bons mangeurs sur leur faim ?

L’Ours
10 rue de l’Église, Vincennes
Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 14h30 et de 19h à 21h30
Menu déjeuner : 3 plats 45 € – Midi et soir : 6 plats 105€

 

Pour un étoilé asie-muté : Ze Kitchen Galerie

Assiette de Ze Kitchen Galerie, restaurant étoilé paris
Source : site de Ze Kitchen Galerie

 

En 2001, alors que les débuts de la télé-réalité se jouent dans un loft, William Ledeuil renouvelle les codes de la gastronomie dans un vaste espace avec cuisine et verrière. Pensée comme une galerie, l’adresse expose des œuvres d’art et envoie valser les nappes. Ici, la carte change régulièrement selon les saisons et les arrivages. Les viandes, les légumes, les poissons français sont revisités à la sauce asiatique. Le bouillon citronnelle et lait de coco que l’on sirote en guise de mise en bouche annonce la couleur : le repas sera aussi raffiné que réconfortant. Spécialité du chef, les pâtes au saucisson corse, au persil et au poivre vert sont franchement délicieuses. Et après quatre autres plats, la glace chocolat blanc wasabi sur un praliné au café vient terminer l’expérience en douceur.

Ze Kitchen Galerie
4 rue des Grands Augustins, 6e
Ouvert du lundi au vendredi, de 12h à 14h15 et de 19h15 à 22h30
Menu déjeuner : 3 plats 48€ – Le soir : 8 services 98€

 

Pour un étoilé intimiste : Qui Plume La Lune

Assiette du restaurant étoilé Qui Plume La Lune à Paris
© Julie Limont

 

Pierres apparentes, bois et branchages donnent à cette table toute en longueur des airs de cocon. Rien de plus romantique que ce décor intimiste. Étoilé en 2014, le restaurant est passé des mains de Jacky Ribault (voir l’Ours plus haut) à celles de Jean-Christophe Rizet qui a conservé le précieux sésame Michelin. En salle, l’équipe est enthousiaste et de très bon conseil. Les assiettes, elles, sont vives, gourmandes et font la part belle au produit. Présenté dans sa coquille, l’œuf à la coque s’enveloppe de mozzarella fumée. En guise de mouillettes, on s’en donne à cœur joie avec les chips de topinambour. Après ça, un savoureux risotto de céleri à la truffe, du foie gras fondant laqué au vin rouge… On en passe et des meilleurs. C’est précis et follement rafraîchissant.

Qui Plume La Lune
50 rue Amelot, 11e
Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 13h30, de 19h30 à 21h15

 

Pour un étoilé poétique : Accents – table bourse

Assiette du restaurant étoilé Accents table bourse à Paris
© Source : site du restaurant Accents – table bourse

 

Une cheffe pâtissière à la tête d’un restaurant étoilé, c’est assez rare pour être souligné. Puisque l’union fait la force, Ayumi Sugiyama s’est associée au chef Romain Mahi. Complémentaires, ils ont choisi d’opérer des voyages permanents entre le salé et le sucré afin que chacun puisse s’exprimer. La magie opère. Dans un décor élégant et éclairé par des suspensions aériennes, le duo nous régale de créations ingénieuses. Comme ce mariage réussi, en entrée, entre les Saint-Jacques, panais, lard de Colonnata et… crumble de café. À la carte aussi, des accords plus classiques comme le délicieux agneau confit aux chanterelles et artichaut. Les desserts ne sont évidemment pas en reste. Le mont-blanc aux marrons est ici revisité avec du chocolat blanc, de la cardamome et du kumquat – un agrume venu de Chine dont le goût oscille entre orange et abricot. Une idée lumineuse !

Accents – table bourse
24 rue Feydeau, 2e
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h
Au déjeuner : 3 plats 39€ / Le soir : 5 plats 62€, 6 plats 73€