Nos restaurants coup de coeur dans le 16ème à Paris

Pas évident selon vous de trouver des tables dans le vent dans le 16e arrondissement ? Il existe pourtant de très bons restaurants modernes au cœur des quartiers chics. Voilà nos 5 adresses coups de cœur qui vous feront redécouvrir ce quartier de Paris.

 

Café à la française : Cravan café

Cravan Café, restaurant du 16e arrondissement à Paris
© Instagram de Cravan

 

Il se dévoile, magistral, au pied d’un immeuble Art Nouveau. C’est un café à la française qui n’a rien perdu de son faste depuis 1911. Miroirs patinés, murs carrelés, beaux vitraux… Il faut quelques minutes pour s’imprégner du lieu avant de retrouver ses esprits. D’autant que l’offre a mille visages. Sous ses apparences de troquet, Cravan est un bar à cocktails où l’on peut prendre son petit-déjeuner. Osez commander un French 75 gin-absinthe-champagne au réveil, avec votre porridge aux coings et sa compote de poires. Ou votre croque-madame doré. Enfin, ne partez pas sans avoir siroté un impeccable espresso. Le 16e arrondissement peut lui être reconnaissant : le restaurant a placé la barre très haut et on n’hésitera pas à traverser Paris pour venir lui rendre visite.

Cravan Café
17 rue Jean de la Fontaine, 16e
Ouvert tous les jours, de 9h à 23h

 

L’adresse arty : les Grands Verres

Restaurant Les Grands Verres, 16e Paris
© Jacqueline Booth Di Milia pour Les Grands Verres

 

Au rez-de-chaussée du Palais de Tokyo, le restaurant Les Grands Verres s’étale à perte de vue. Des luminaires, comme des étoiles filantes, dégoulinent du plafond. Le décor imaginé par l’architecte Lina Ghotmeh est à couper le souffle. Les amoureux des cocktails s’installent au bar en terre compressée de treize mètres de long tandis que les couples se blottissent dans une alcôve boisée. Le credo du Quixotic Project (Hero, Candelaria) est toujours le même : se faire plaisir tout en étant eco-responsable. Les herbes aromatiques qui s’invitent dans les breuvages viennent du jardin, le miel est récolté sur le toit et la saisonnalité est toujours respectée. Dans l’assiette, une cuisine locavore signée d’un chef américain aux fortes influences méditerranéennes. Poulpe, fromage de chèvre et baklava donnent à chaque repas des airs de vacances, avec vue sur la tour Eiffel en prime.

Les Grands Verres
13 avenue du Président Wilson, 16e
Ouvert tous les jours, de 12h à 14h30 et de 19h à 23h (bar à cocktails ouvert jusqu’à 2h)

 

Le tiers-lieu chic : Ground Control des Champs

Ground Control des Champs, 16e Paris
© Julie Limont

 

Après avoir dynamisé à nouveau le quartier de la Gare de Lyon, Ground Control se donne un nouveau défi : faire revenir les Parisiens sur la plus belle avenue du monde. Au cœur d’une galerie marchande, on peut désormais manger sur le pouce, dans le 16e, sans se ruiner – une prouesse pour le quartier ! Sous la houlette du Chef Stéphane Jégo, l’espace a été transformé en une grande cantine, un bar à vin et un café-disquaire. Sur une table en bois qui rappelle la déco de la première adresse, on déguste des plats français simples mais bons comme un cuisiné de veau ou une soupe au parmesan. À 14 euros la formule midi, il y a de quoi se laisser tenter. Le soir, une belle sélection de vins nature permettra à tous les travailleurs voisins de boire un verre.

Ground Control des Champs
26 avenue des Champs-Élysées, 16e
Ouvert du mardi au samedi, de 8h30 à 23h30

 

Le resto cosy : Holiday Café

Holiday café, 16e arrondissement Paris
© Franklin Azzi

 

Aux confins du 16e arrondissement, le magazine Holiday s’est offert un café aux airs de film de Wes Anderson. Sur la façade crème, on peut lire son nom en lettres dorées. Passé la terrasse ensoleillée, on pénètre dans un cocon de la taille d’un mouchoir de poche où l’acajou verni côtoie un élégant comptoir en marbre. La carte, simple, saine et gourmande, prône l’assemblage plus que la transformation pour laisser sa place au produit. Du petit déjeuner à l’apéritif, les assiettes photogéniques se succèdent. Le croque-demoiselle se pare d’œufs de caille tandis que le cappuccino mousse jusqu’à sortir de la tasse, ou presque. On salue la prouesse du gâteau au chocolat « no guilt » qui réussit, sans gluten ni lactose, à donner envie d’en commander un deuxième à peine le premier fini. Un restaurant où voir, se faire voir et, surtout, se faire plaisir.

Holiday Café
192 avenue de Versailles, 16e
Ouvert le mardi et dimanche de 10h à 15h et du mercredi au samedi de 10h à 23h

 

Le plus musical des restos : Radioeat

Restaurant Radioeat, 16e arrondissement
© Stéphane Maupin

 

Non contente de bichonner nos oreilles depuis de longues années, la Maison de la Radio s’est décidée, en 2017, à nourrir nos papilles. À l’étage, le long d’une palissade en bois ajouré, se dévoile le restaurant Radioeat, bistrot chic s’il en est, avec la tour Eiffel en toile de fond. Thierry Bassard y propose une cuisine généreuse et réconfortante à travers des classiques des brasseries comme un filet mignon au thym et son gratin dauphinois, chèvre chaud ou chou mascarpone framboise. En semaine, le menu midi entrée-plat-dessert s’affiche à 27 euros. Une très bonne option quand on cherche à bien manger après un concert ou une émission en direct du 16e arrondissement.

Radioeat
116 avenue du Président Kennedy, 16e
Ouvert tous les jours, de 12h à 23h30