5 nouveaux restos à Paris : notre sélection d’octobre

Si à l’approche de l’automne la météo commence un peu à faire des siennes, le resto reste le refuge idéal face aux températures qui baissent et au ciel gris. Alors si vous étiez à court d’idées ou si vous êtes passé à côté des nouvelles devantures de votre quartier, on vous a listé nos 5 nouveaux restaurants à Paris à découvrir ce mois-ci.

 

Loca, le meilleur de l’Argentine

assiette du restaurant Loco
Loca © Joann Pai

 

Quand on évoque la gastronomie sud-américaine, la cuisine argentine ne nous vient pas forcément en tête. Et pourtant, celle-ci met tout le monde d’accord. Après Loco, une première adresse 100% viande, c’est au tour de Loca de voir le jour dans le 18e. Entre mer et terre, ce nouveau lieu cosy et intimiste qui respire le feu de bois sait mettre les petits plats dans les grands. Le Chef que l’on voit s’activer en cuisine a en effet pondu une carte assez folle. En entrée, on se laisse surprendre par un boudin noir comme on en connaît peu. Accompagné d’haricots verts, de piment de menthe et d’un œuf de caille, le mélange nous surprend de simplicité. Ça commence fort.

Côté plats, on teste les produits phares, à savoir : le poulpe grillé, la poitrine de cochon ibérique et le faux-filet. Ça fond en bouche et ça se dévore très facilement. Même rengaine pour les accompagnements (pommes de terre sauce poireau, purée et chips de patate douce, légumes à la plancha) qui s’accordent.

En dessert, coup de cœur pour le fondant de chocolat blanc / coco et sa crème de dulce de leche de chèvre. Innovant et savoureux. Sans oublier une carte des vins qui procure de nombreux dilemmes tant les propositions sont alléchantes. Avantage pour le rouge argentin qui réchauffe la gorge.

Restaurant Loca
29 rue Lambert, 18e
Ouvert de 12h à 14h (sauf lundi et mardi) et de 20h à 22h30 (19h30 le samedi)
Fermé le dimanche

 

Pause sandwich chez Bagnard Saintonge

Sandwich Bagnard Saintonge
© Facebook Bagnard Saintonge

 

Yoni Saada (ex Top Chef) récidive avec l’ouverture de son second Bagnard, dans le 3e arrondissement de Paris. Sa carte propose désormais des plats qui puisent leurs origines dans le pourtour méditerranéen, à l’image des légumes grillés, du pastrami, du boulgour, du labne, du houmous ou encore de la shakshouka. On débute par une feuille de brique, œuf au zaartar libanais et harissa. Original et croustillant.

Pour la suite, on décide de rester sur sa spécialité, le pain bagnat, avec le Mesrine (bresaola, moutarde olives-espelette, oignons caramélisés, champignons, roquette, supplément burrata) qui est un régal. Bien chargé (on est très loin du sandwich classique), voire trop si on veut être critique, difficile de tout attraper en une bouchée. On s’en met forcément plein les doigts et l’option couteau-fourchette n’est pas forcément la meilleure roue de secours. Mais qu’importe si avocat, féta, houmous et olives de kalamata se font la malle quand on croque dans le veggie, l’important c’est qu’en bouche, toutes les saveurs sont là. Pour un repas moins speed, on reviendra donc tester les plats qui ont l’air tout aussi copieux.

Bagnard Saintonge
58 rue de Saintonge, 3e
Ouvert du mardi au jeudi de 12h à 15h et de 18h30 à 23h et du vendredi au dimanche de 12h à 23h

 

Aventures asiatiques chez Double Dragon

 

plats du restaurant double dragon
©Abhishek Sanwa Limbu on Unsplash

 

Les sœurs Levha du Servan ont déjà fait leurs preuves depuis longtemps. Mais elles confirment tout le bien qu’on pensait d’elles avec Double Dragon, leur nouvelle adresse asiatique rue Saint-Maur. La cuisine ouverte permet dès l’arrivée de nous mettre en appétit avant de s’attaquer directement aux rouleaux de printemps bien garnis au paleron de bœuf fondant, à la daurade séchée et au tofu frit fourré au comté. Des produits de qualité qui respirent la fraîcheur. On termine le mélange des saveurs avec de succulentes aubergines sauce soja et graines de sésame. Un enchainement de plats qui fait voyager les papilles.

Restaurant Double Dragon
52 rue Saint-Maur, 11e
Ouvert du mercredi soir au dimanche de 12h à 14h et de 19h30 à 22h30

 

Uma Nota rassemble Brésil et Japon

Plats du restaurant Uma Nota
© Facebook Uma Nota

 

Vous êtes du genre indécis ? À ne pas savoir trancher entre deux destinations ? Direction donc Uma Nota qui vous embarque à la fois au Brésil et au Japon. Dans un grand espace rempli de couleurs vives aussi bien sur les murs (grande fresque géante) que sur les escaliers, le dépaysement est déjà au rendez-vous. Côté nourriture, on décide de se lancer dans un carnaval de saveurs et de se faire une table pleine de tapas nippo-brésilienne. Dés frits de tapioca et fromage, croquettes brésiliennes de poulet et gombo ou encore banane plantain frite en entrée. On ne sait déjà plus où donner de la tête. S’ensuivent des brochettes yakitori style (poulpe, bœuf, crevette, poulet au choix). La technique japonaise se mixe parfaitement avec les saveurs latines, à l’image  de ce tiradito japonais (carpaccio de thon, yuzu, soja, avocat).

À côté de cette farandole de couleurs, la carte des boissons posera tout de même problème aux indécis entre un grand nombre de caipirinhas à base de cachaça, le rhum brésilien, sans oublier le très renommé whisky japonais.

Uma Nota
86 rue Réaumur, 2e
Ouvert du lundi au samedi à partir de 18h30

 

Street food de luxe chez Café Lai’tcha

intérieur du Café Lai'tcha
Café lai’Tcha © Matthieu Jauniau-Dallier

 

Son nom pourrait laisser croire qu’il s’agit d’un simple café et pourtant, en allant chez Café Lai’tcha, c’est dans un café hongkongais tenu par une Cheffe étoilée, Adeline Grattard, que vous pénétrer. Dans une salle tout en longueur, on peut opter pour manger debout au comptoir ou sur des petites tables en bois. À la carte, une street food de très haute qualité. Nouilles froides sauce cacahuète et poireau, patates douces, riz gluant à la mangue et tofu farci au porc. Tout se picore avec envie. Si généralement dans les restaurants asiatiques on s’arrête avant les desserts, ici on n’a pas pu résister au tiramisu coco fruit de la passion qui n’a pas fait long feu. Le bon plan ? La formule déjeuner à 15€ en plein quartier des Halles.

Café Lai’tcha
7 rue du Jour, 1er
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 20h