Les 5 meilleurs restaurants brésiliens à Paris

Le soleil et les plages de Rio de Janeiro, l’ambiance festive et les délices des restaurants de São Paulo… Dans ces restos et lieux culturels parisiens, tout est réuni pour nous plonger dans l’atmosphère si singulière du Brésil. Avec un accueil si souriant et des découvertes si enthousiasmantes qu’on risque d’y passer toutes nos soirées…

 

Cafuné : le Brésil aux Batignolles

Cafuné
Cafuné ©Cafuné

 

Cafuné est le repère brésilien cosy dont on n’osait rêver. En plein cœur des Batignolles, on s’y fait une place pour déguster les brigadeiros, boules de chocolat tapissées de coco ou de cacahuètes. A déguster accompagnées d’un café ou d’un jus d’açaï. Côté salé, ses galettes au tapioca font parler, et pour cause : sans gluten et garnies de fromage, de poulet, d’herbes ou encore de tomates, elles sont aussi légères que savoureuses. Ajoutez à cela l’accueil très chaleureux des maîtres des lieux, brésiliens d’origine, et vous comprendrez le beau succès de Cafuné.

Cafuné
61 rue des Batignolles, 17e
Métro Rome ou La Fourche

8h30 – 18h du mercredi au dimanche. Fermé le lundi et mardi

 

La taverne du Brésil et du Cap Vert

menthe citron vert
© charissek / unsplash

 

Vous n’avez encore jamais goûté à la feijoada, plat national du Brésil ressemblant à un cassoulet aux haricots noirs ? Alors faites-le d’abord dans ce restaurant du quartier Latin. Certes la décoration, bien que dépaysante, n’y est pas des plus modernes… Mais on y trouve une belle authenticité de l’entrée au dessert. En cause aussi : les délicieux cocktails, mojitos, batidas de coco, caïpirinhas qui nous emportent illico à Rio. Ainsi que les concerts live de bossa nova qui viennent rythmer les repas le week-end.

La taverne du Brésil et du Cap Vert
25-27 rue Daubenton, 5e
Métro Censier-Daubenton
Ouvert tous les jours (uniquement le soir samedi et dimanche)

 

Brasileirhino

Restaurant Brasileirinho
© Facebook Restaurant Brasileirinho

 

Dominante de jaune et de vert, immense poster de la baie de Rio de Janeiro au mur, pas de doute, nous sommes ici au Brésil. Et ce ne sont pas les délicieuses odeurs qui sortent des cuisines qui nous feront penser le contraire. Dans l’assiette, c’est un véritable tour du pays qui nous attend, avec des plats des régions de Bahia, du Minas Gerais ou encore d’Amazonie. On se régale avec les beignets farcis à la viande, les grillades, le filet de morue au lait de coco ou les cocktails vitaminés. Les vendredis et samedis, l’ambiance se réchauffe encore un peu grâce à la musique jouée en live.

Brasileirhino
129 rue Legendre, 17e
Métro Brochant
Mardi au vendredi 12h-14h et 19h-22h30. Samedi et dimanche 19h-22h30

 

Uma Nota

 

Avec ses beaux volumes, ses escaliers à la faïence multicolore, son immense œuvre de street art, ce restaurant nippo-brésilien rappelle les clubs de salsa de Rio de Janeiro. D’autant plus que l’ambiance y est musicale ! On y sert une cuisine nippo-brésilienne étonnante et très street food. Avec à la carte : des petits beignets frits au poulet et gombo à déguster avec les mains ou des dés de tapioca au fromage halloumi délicieux. Mais aussi le plat signature : le ceviche amarillo préparé avec du vivaneau, des crevettes roses, du calamar mariné avec du leche de tigre, de l’aji amarillo et du coriandre. On retrouve ce même esprit fusion dans certains cocktails comme le cawasabi, à base de sirop de wasabi, canne à sucre et cachaça.

Uma Nota
86 rue Réaumur, 2e
Métro Réaumur Sébastopol
Du lundi au samedi 18h30 – jusqu’à tard

 

Tropicalia bistrot culturel

<small>©Tropicalia bistrot culturel <small>
©Tropicalia bistrot culturel

 

Lieu hybride entre restaurant, traiteur et spot culturel, le Tropicalia bistrot est avant tout un petit bout de Brésil où l’on se sent à la maison. Ici, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Chaque soir, un nouveau plat du jour d’une région du Brésil est proposé. Aux côtés des traditionnels feijoada, poissons ou crevettes coco et plats vegan. Tania, la sympathique gérante, assure l’accueil pendant qu’un pianiste nous joue des airs de Bossa Nova. Du moins quand le restaurant n’accueille pas d’insolites soirées poésie ou voyance. Le bonus : une salle au sous-sol privatisable à souhait pour tous vos événements.

Tropicalia bistrot culturel
114 bis rue de Moines, 17e
Lundi au jeudi 18h-23h. Vendredi et samedi 18h-2h
Sur réservation