Tapas à l’italienne chez Kuccini

Installé à la place d’une ancienne imprimerie de quartier, Kuccini affiche ses lettres façon salle de ciné new-yorkaise, pose tables et chaises flashy en terrasse et s’offre un intérieur millimétré par les archis de la Maison Plisson

Avec table d’hôte taillée dans le chêne, tablettes sous haut-vent et comptoir sur-mesure signés de l’ébéniste du Passage du Bourg l’Abbé, l’ensemble est complété par fauteuils et sièges chinés au Marché Paul Bert. Un cadre voulu par Flavien Msika, ancien de la finance converti restaurateur, dénichant un chef milanais pour lancer son concept de cuisine autour de tapas italiennes – les cichetti – déclinées en petite portion ou en plat.

Au menu, des préparations sortant des grands classiques allant des Crescentine en entrée – pâte soufflée frite – au risotto aux myrtilles épatant, en passant par les Tortellini à la truffe, aux courges et feuille de sauge, ou plus classique les Spaghettoni à la tomate fraîche et Pecorino. Pariant sur les produits stars importés d’Italie – burrata, stracciatella, mozzarella… -, et ceux glanés dans les meilleures places de Paris, Kuccini séduit sans snober et à bon prix