Les 5 meilleurs couscous à Paris

Au même titre que la blanquette de veau, le couscous figure depuis des années parmi les plats préférés des Français. Nourrissante et équilibrée, cette spécialité d’origine berbère plaît aussi bien aux carnivores qu’à ceux qui ne jurent que par les légumes. Que vous rêviez d’un plat familier dans une institution ou que vous ayez envie de découvrir une version plus méconnue, voilà nos 5 adresses parisiennes préférées.

 

Pour un couscous branché : Yemma

Couscous de la cantine Yemma
© Instagram de la Cantine Yemma

 

Avec ses tables en Formica et ses cache-pots en boîtes de conserves colorées, cette cantine marocaine lancée par le chef médiatisé Abdel Alaoui est juste branchée ce qu’il faut. Sur le comptoir carrelé s’accumulent des msemens (galettes) dorés en pagaille et autres petits pains joufflus. Si les sandwichs kazdal sont ici excellents, on vous invite vivement à rejoindre le couscous-clan avec un poulet-citron. L’affaire débarque dans une assiette en terre cuite : sur un lit de fines graines s’élèvent carottes croquantes, viande fondante et herbes fraîches. Un régal. Avec ça, une jasminade – une citronnade au thé au jasmin – et roulez jeunesse !

Yemma,
119 rue du Chemin-Vert, 11e
Ouvert tous les jours, de 12h à 15h et de 19h à 23h30

 

Pour un couscous sourcé : Le Tagine

View this post on Instagram

tagine d’agneau aux poires et couscous merguez @restaurantletagine 😋 朝日新聞デジタル @andw_asahi での連載「パリの外国ごはん」今週はモロッコ料理屋さんのご紹介です。ここんちのマダムが大好きで先週今週と2週連続で行っちゃいました。万央里ちゃん @maorimurota のイラストでクールに描かれているおじちゃんは、これまでその無愛想ぐあいがなんとも味があると思っていたのに、おとといの夜はすごく陽気で腰振りダンスまで披露してくれ、まだまだ新たな魅力が見つかりそうなお店です。 ご覧頂けたら嬉しいです😊 (リンク先、朝ごはんブログに貼りました!) #パリの外国ごはん #朝日新聞デジタル #連載 #パリ暮らし #パリ #クスクス #タジン #モロッコ料理 #letagine #paris11 #marocaine #couscous #tagine #paris #parislife #lavieparisienne

A post shared by akiko kawamura / 川村明子 (@mlleakiko) on

Dans ce restaurant marocain, le plafond est drapé de tissus orange et vert et les banquettes recouvertes de coussins brodés. On s’installe à l’une des tables en mosaïque bariolée tandis que Marie-Jo Mimoun nous targue les mérites de la carte des vins natures. Qu’importe le nom de ce repère, c’est le couscous à l’agneau de lait moutarde-safran qui nous fait de l’œil. La semoule roulée à la main est ultra-fine et on la recouvre peu à peu d’un délicieux bouillon de légumes.

Autre bon point : comme pour les bouteilles, les produits sont impeccablement sourcés – la viande notamment – et d’une grande qualité ce qui décuple encore plus le plaisir de la dégustation. Et datte sur la pâtisserie, les makrouds en dessert sont assez légers pour qu’on pêche par excès de gourmandise.

Le Tagine,
13 rue de Crussol, 11e
Ouvert du mardi au dimanche de 19h à 23h et au déjeuner, du mercredi au dimanche de 12h à 14h30

 

Pour un couscous dans son jus : L’Atlantide

Tentures, tapis, lampes, boiseries… Du sol au plafond, la déco opulente s’accumule. À quelques pas des Buttes-Chaumont, cette auberge berbère est restée dans son jus depuis l’ouverture et c’est ce qu’on aime ici. Bien que le tajine d’agneau flambé soit incontournable, on lui préfère ce jour-là le couscous à l’épaule d’agneau qui a rôti de longues heures au four. Côté semoule, on opte pour la version ameqful, servie avec 7 petits légumes vapeurs dans des graines travaillées à l’huile d’olive et sans sauce : royal ! Et si vous êtes un bec sucré, on vous conseille de goûter au couscous sucré aux fruits secs et à la fleur d’oranger, ce n’est pas tous les jours que vous en aurez l’occasion.

L’Atlantide
7 avenue Laumière, 19e
Ouvert du mardi au dimanche de 19h à 22h30

 

Pour un couscous pas cher : Chez Mamane

La clientèle d’habitués déborde sur la rue et enchaîne les clopes sur le trottoir. Normal : à l’intérieur de cette micro-taverne algérienne, les places sont chères. Son succès, Chez Mamane le doit en partie à ses prix tout doux – le premier couscous s’affiche fièrement à 9 euros. Depuis presque 25 ans, pas de chichis, on reçoit sur des nappes en toile cirée autour d’une cuisine simple et généreuse. Dans une atmosphère chaleureuse, on goûte au couscous poulet grillé, baigné d’un bouillon à la coriandre qu’on sirote jusqu’à la dernière goutte. Il paraît que Coluche était un client fidèle et on comprend pourquoi.

Chez Mamane
27 rue des Cinq diamants, 13e
Ouvert tous les jours, de 16h à 23h

 

Pour un couscous iodé : Tounsia

Couscous du restaurant Tounsia
© Facebook de Tounsia

 

Impossible de le rater avec son enseigne bleue turquoise. Blotti rue de Paradis, ce nouveau comptoir tunisien vaut le détour. Tenue par Siwar Damak, l’adresse propose à la carte une spécialité méconnue qui vous changera des merguez. Comme sur l’île de Kerkennah aux larges de Sfax dont est originaire la famille, on se régale ici d’un couscous au poulpe. Bonne surprise : l’animal tentaculaire ne joue pas les gros durs et s’attendrit délicieusement au contact du bouillon au cumin et ras el-hanout. Relevée, bien dosée, cette version inédite à Paris – à notre connaissance – devrait séduire les aventuriers de la semoule. 

Tounsia
55 rue de Paradis, 10e
Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 15h et de 19h à 22h30 et le samedi de 11h30 à 22h30

 

Retrouvez ici le Couscous Deli, restaurant de couscous sans gluten !