Un Bouillon Chartier a ouvert à Montparnasse

C’est la revanche de la Rive gauche. Samedi 2 février, le 59 boulevard Montparnasse a accueilli le deuxième Bouillon Chartier. Une nouvelle adresse pour ce mythe de la cuisine de brasserie.

Ouvert en 1858 puis acheté par Édouard Chartier en 1903, le 59 boulevard Montparnasse fut déjà pendant de longues années… un Bouillon Chartier ! Acheté puis racheté, il est repris en 2003 par la famille Joulie. Le Montparnasse 1900 a finalement fermé ses portes en janvier pour rouvrir quelques semaines plus tard en… Bouillon Chartier. La preuve, s’il en fallait encore une, que l’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Œuf dur mayonnaise et poireaux vinaigrette

 

Miroirs, boiseries et nappes en papier… La recette parnassienne fonctionne comme son aînée rue du Faubourg Montmartre avec une carte de brasserie traditionnelle, des prix très accessibles (les entrées commencent à 1 euro) et un service pressé et cordial. « C’est le même menu, le même restaurant, le même nom. Un véritable copié-collé « , nous explique une serveuse. Une quinzaine d’entrées-plats-desserts avec des indémodables en tête de gondole. Au choix : œufs-mayo, céleri rémoulade, saucisse purée, choucroute, profiteroles. Pas de menu, tout est à choisir à la carte.

Ouvert depuis le 2 février, le tout nouveau Bouillon Chartier débarque dans un quartier vivant qui ne manque pourtant pas de brasseries et de bistrots. Un peu plus haut dans l’avenue, on retrouve ainsi le Dôme, La Coupole et la Rotonde, trois mastodontes qui sont, quant à eux, un peu loin de l’image populaire et bon marché du Bouillon.


Bouillon Chartier
59 Boulevard du Montparnasse, 6e
Métro Montparnasse