Un pays, un petit-déjeuner : que mange t-on en Turquie ?

Ce mois-ci, la caravane du petit-déjeuner parfait se gare en Turquie. Entre les rives européennes et asiatiques du Bosphore, on commence la journée du bon pied en dégustant une cuisine savoureuse et réconfortante. Car c’est bien connu, le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée… Surtout en voyage !

 

Petit-déjeuner turc : Khavalti 1, Kebab 0

Petit-déjeuner turc
© pxsphere.com

 

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur la gastronomie turque. Avec sa situation géographique particulière, la Turquie, véritable carrefour des civilisations, fait le pont entre l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient. Autant d’influences qui se retrouvent dans sa culture. Et notamment dans sa gastronomie, l’une des plus variées du monde. Ici, ce n’est pas le kebab qui est roi, mais le petit-déjeuner. A large dominante salée, il est encore plus copieux que le déjeuner, c’est le repas le plus important de la journée. On l’arrose au choix avec un thé noir ou un café turc.

 

Petit-déjeuner turc : une table bien remplie

Petit-déjeuner turc
© Garrett Ziegler / CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

 

Aussi beau que bon, le petit-déjeuner turc rime avec profusion. Sur la table, les assiettes et les ramequins se chevauchent. Ici, des olives noires ou vertes, là, des rondelles de concombre pour la fraîcheur. Par là-bas du sucuk (soudjouk), un saucisson de bœuf épicé qu’on retrouve aussi bien en Asie que dans les Balkans. On le mange cru ou cuit, alors souvent accompagné d’un œuf au plat. Pour compléter le tableau, on n’oublie pas le fromage. En l’occurrence une sorte de feta servie avec un filet d’huile d’olive ou du kashkaval, un fromage à croûte lavée à pâte semi-dure. Également typique de la région, le kaymak, un produit laitier entre le fromage frais et la crème fouettée, se déguste sur du pain avec un filet de miel. On se sert, on se ressert et on tartine tout ça sur du pain classique ou du simit, une sorte de baguette au sésame en forme d’anneau.

 

Petit-déjeuner turc : les plats de résistance

Petit-déjeuner turc
© F_A / CC BY 2.0 / Flickr

 

Voici venir les plats de résistance. On commence avec les böreks, ces sortes de feuilletés à base de pâte filo le plus souvent fourrés au bœuf haché, aux épinards, au fromage ou aux pommes de terre. Autre délice à déguster de bon matin, les gözleme, version turque des crêpes. Si la pâte peut en effet rappeler celle d’une crêpe par sa texture et son épaisseur, il s’agit en réalité d’une galette fourrée, là aussi le plus souvent de viande, de fromage ou d’épinards. Des classiques du petit-déjeuner turc que vous pourrez découvrir à Paris avant de vous envoler pour Istanbul.

Et comme on sait très bien ménager le suspens, nous avons gardé le meilleur pour la fin : le menemen, une sorte d’omelette turque. A base d’oeufs, de poivrons verts, de tomates et d’épices, le menemen est souvent servi directement dans la poêle où l’on n’hésite pas à venir saucer avec bon morceau de pain.

 

La bonne adresse parisienne
Pâtisserie Le Sérail
On y trouve des gözleme, des bürek et du simit
1 rue de Maubeuge, 9e
Métro Notre-Dame de Lorette

 

La bonne adresse stambouliote (demandez la terrasse)
Kahve 6
Anahtar Sokak No. 13
Cihangir, Beyoglu
Istanbul, Turquie