5 choses à savoir sur Philippe Gildas

Le journaliste et animateur Philippe Gildas est mort à l’âge de 82 ans de suites d’un cancer. C’est son acolyte et ex-co-animateur de Canal + Antoine de Caunes qui a annoncé la triste nouvelle à l’AFP ce dimanche 28 octobre 2018. Retour sur son immense carrière et sur le précieux héritage qu’il laisse aux médias.

Philippe Gildas n’était pas son vrai nom

Philippe Gildas s’appelait en réalité Philippe Leprêtre. Mais lorsqu’on lui confie d’urgence le micro de Radio Luxembourg le 1e janvier 1963, en remplacement du titulaire trop éméché, le jeune journaliste se présente sous un pseudonyme. Il choisit de remplacer son nom de famille par le prénom de son fils Gildas, âgé de quelques mois. Une façon de rendre hommage à ce dernier, mais aussi de ne pas être reconnu, lui qui travaillait à l’époque au Service d’information des armées.

 

10 ans de succès avec Nulle part ailleurs

Qui n’est pas nostalgique de ces années Canal où tout semblait pouvoir arriver. De 1987 à 1997, Philippe Gildas a animé « Nulle part ailleurs« , l’une des émissions les plus cultes de la TV française. Un talk show qui a vu éclore des animateurs et chroniqueurs talentueux, comme Antoine de Caunes, Karl Zéro ou encore Jérôme Bonaldi. Et qui a révélé de nombreux humoristes, des Nuls aux Guignols en passant par les Deschiens. Ce qui a donné lieu à des sketches hilarants dont Philippe Gildas faisait parfois les frais, et des fous rires qui sont dans toutes les mémoires…

 

Philippe Gildas a inventé le mélange info-divertissement

Si la formule n’a aujourd’hui rien de surprenant, elle était innovante en 1987, date à laquelle Philippe Gildas lança son émission culte Nulle Part ailleurs. Un savant mélange entre actualités et animations, rires et sérieux, qu’il avait à cœur de proposer aux téléspectateurs depuis longtemps. « Info + spectacle n’est pas de l’info-spectacle », aimait-il d’ailleurs à rappeler à ceux qui lui reprochaient de brouiller les genres. Sans jamais perdre sa crédibilité de journaliste, il animera aussi les jeux télévisés La Tête et les jambes et La Chasse au trésor

 

Il est à l’origine du dessin-animé Tintin

En parallèle de son activité de journaliste et animateur, Philippe Gildas crée une société de production, Ellipse. En plus de produire des jeux télévisés comme Pyramide, il a l’idée d’adapter les albums d’Hergé à la télévision. A l’exception de deux d’entre eux, Tintin chez les Soviets, qu’il juge « trop daté » et Tintin au Congo, trop « raciste » à son goût. Le premier épisode des « Aventures de Tintin » fut diffusé en 1991… Son «coup du siècle » comme il le décrivit dans son autobiographie publiée en 2010.

 

La matinale radio et le top 50, c’est lui

Deux ans après avoir intégré la rédaction d’Europe 1, Philippe Gildas lance en 1976 une matinale en continu. Une formule qu’il avait déjà testée avec succès à ses débuts, sur radio Luxembourg, l’actuelle RTL. Cinq ans plus tard, il se voit confier la direction de l’antenne d’Europe 1 et a une idée ingénieuse pour moderniser la programmation : face à la montée en puissances des radios libres, il crée le fameux top 50. Une émission qui établissait le classement des meilleures ventes de 45 tours et qui diffusait les plus gros tubes du moment. Rien de mieux pour fidéliser les auditeurs !