A.Savoir

5 idées de lecture saines et rebelles pour les futurs parents

Il faut le savoir lorsqu’il s’agit de parler de bébés, la littérature a du mal à ne pas tomber dans des poncifs d’un autre âge. Quand ils ne sont pas jonchés de tournures niaises, les ouvrages destinés aux futurs/jeunes parents collectent souvent les injonctions (particulièrement vis-à-vis des mères). Voici donc quelques lectures qui ne vous diront pas ce qu’il faut manger et boire, ni comment vous allonger dans votre lit. 

Mamas de Lili Sohn

© Casterman

 

« Mais pourquoi donc je fais ça (un enfant) ? » Après ‘Vagin Tonic’, un guide décontracté de l’anatomie féminine, la dessinatrice Lili Sohn s’aventure du côté de la maternité avec un petit précis de déconstruction de l’instinct maternel. Tout de rose vêtu, la géniale bande-dessinée « Mamas » interroge avec humour et second degré le lien entre maternité et féminisme. Sommes-nous programmés à vouloir faire des bébés ? Peut-on seulement encore être féministe et devenir maman ? À quel point la pression sociale nous pousse-t-elle à procréer à notre tour… Une foule de questions auxquelles la dessinatrice répond à l’aide de témoignages ou encore de recherches et avec un coup de crayon inspiré et coloré.

Mamas de Lili Sohn, éditions Casterman, 20 euros 

Libérées ! de Titiou Lecoq

Libérées de Titiou lecoq
© éditions Fayard

 

Pour Titiou Lecoq, journaliste chez Slate, le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale et on est bien d’accord avec elle. »Un jour, je me suis demandé : pourquoi est-ce moi qui ramasse les affaires qui traînent ? Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Parce que je suis une femme qui vit avec un homme et deux enfants et que, conséquemment, les corvées, c’est pour ma gueule. » L’ouvrage drôle et pertinent de Titiou n’est pas à proprement parler un guide de grossesse, vous n’y apprendrez pas comment respirer pendant les contractions ou si vous avez le droit de manger de la burrata. Ici, ce sont les questions de parentalité, de charge mentale et de répartitions des tâches qui sont étudiés à la loupe. Des interrogations essentielles et indispensables pour les parents en devenir. Citations de féministes célèbres, éclairages historiques, analyses personnelles…  L’essai est aussi instructif pour les lectrices que les lecteurs. Car comme le rappelle l’autrice :  « Les enfants ne sont pas une justification à déroger au principe d’égalité. »

Libérées, Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale, Éditions Fayard, 17 euros (existe en format poche) 

Le Guide féministe de la grossesse de Pihla Hintikka et Elisa Rigoulet

© Marabout

 

Une chose est sûre, dans le marché des livres de grossesse, aucun ouvrage ne prendra autant à cœur la destruction des clichés qui entourent la grossesse. Les autrices, Pihla Hintikka et Elisa Rigoule, tordent ici le cou à de nombreuses idées reçues et mettent les points sur les i : »Une femme sur quatre fait une fausse couche » annonce-t-on sans ménagement page 47. Contrairement à de nombreux guides sur le même sujet, Le guide féministe de la grossesse aborde frontalement la question de l’épisiotomie, de l’alcool, de la PMA, des vêtements genrés pour bébés et de la prise de poids.

Si le livre est impeccable sur de nombreux sujets, quelques petits points nous ont crispé. À commencer par le tutoiement omniprésent pendant l’ouvrage et les conseils qui rappellent le style « presse féminine ». Un chapitre sur comment intégrer le père ou la deuxième maman au cœur de la grossesse aurait été une approche féministe d’autant plus appréciée.

Le guide féministe de la grossesse, Éditions Marabout, 12,90 euros 

Enceinte, tout est possible de Renée Greusard

© Marabout 

 

Aliments interdits, règles sanitaires strictes… Le début de la grossesse rime souvent avec un tourbillon d’injonctions souvent difficiles à digérer. Vraiment interdit le petit verre de vin ? Et les sushis, c’est fini ? Faut-il réellement laver les fruits et légumes au vinaigre ? Journaliste pour Rue 89, Renée Greusard raconte comment sa grossesse l’a poussée à enquêter sur les légendes qui entourent les fameux 9 mois. À travers des interviews de spécialistes, elle démêle – non sans humour – le vrai du faux et tord le cou à de nombreuses idées reçues. Un oasis de bienveillance au royaume de l’infantilisation.

Enceinte, tout est possible, Éditions Marabout, 6,90 euros 

Moi, maman ? de Tiffany Cooper

Moi maman
© Tiffany Cooper / Eyrolles

 

Tiffany Cooper c’est la meuf sympa et rigolote, la copine avec qui tu vas boire du vin rouge à la fin de la journée. Le genre de nana qui apprécie sa vie sans enfants, sans couches sales et bain avant le dodo. Jusqu’au jour où… Le vie opère un subtile virage. Dans une bande-dessinée drôle et impertinente, l’illustratrice Tiffany Cooper retrace l’incroyable épopée qui s’est ouvert à elle. Un ouvrage autobiographique dans lequel elle raconte avec un second degré olympique toutes les épreuves du parcours : le choix du prénom, les préparations à l’accouchement, le retour à la maison...  Ça change des bouquins écrits par des pédiatres, et ça fait du bien parfois.

Moi, maman ?, Éditions Eyrolles, 14,90 euros 

Et aussi…

  • Le mois d’or de Céline Chadelat et Marie Mahé-Poulin aux éditions Presses du Châtelet
  • Bébé, dis moi qui tu es ?  de Philippe Grandsenne aux éditions Marabout
  • Les vrais besoins de votre bébé de Bernadette Lavollay aux éditions Les Arènes
  • Le guide des parents imparfaits : Jeune papa de Candice Kornberg-Anzel  et Camille Skrzynski aux éditions Marabout