A.Savoir

A quoi reconnaît-on un Parisien dans le métro ?

Vous habitez Paris et vous vous demandez si vous pouvez être considéré comme un vrai Parisien ? Si vous vous reconnaissez au moins 7 fois dans ces situations rencontrées dans le métro, il n’y aura plus de doute possible…

Un Bon Parisien dans le métro et votre vie devient un enfer
Le Bon Parisien dans le métro, de quoi faire craquer les plus résistants © Unsplash

 

1/ Vous connaissez le trajet par coeur

Couloir de gauche, 500 mètres, escalator, virage à droite… Vous faites désormais le parcours jusqu’au métro les yeux fermés. Ou posés sur votre smartphone pour finir de regarder votre série Netflix.

2/ Vous savez exactement où la porte du métro va s’ouvrir

Fini le temps où vous vous faisiez avoir par des passagers qui arrivaient bien après vous sur le quai…

3/ Vous râlez au moindre retard

Eh oui, en tant que bon Parisien, chaque minute compte. Terminée l’époque où vous relativisiez en permanence. Désormais, il faut que ça aille vite !

4/ Vous trouvez une place assise dans 95 % des cas

Et savez également faire la différence entre une place que vous risquez de perdre dès la station suivante et celle où vous pourrez rester peinard durant tout votre trajet.

5/ Pour vous isoler des autres, vous misez sur le combo casque sur la tête et bouquin devant les yeux

Ou jeu sur smartphone, au choix. Dans les deux cas, celui qui ose venir vous taper la discute, même un collègue, a vraiment du culot !

6/ Vous avez toujours un sac XXL avec vous

Du genre bien encombrant pour les autres. À tel point qu’il faudrait presque vous faire payer le double pour avoir l’outrecuidance de prendre autant de place à vous seul.

7/ Vous laissez très souvent votre place à une femme enceinte ou à une personne âgée

Surtout si ça peut vous faire décrocher le sourire de la jolie jeune fille ou du beau jeune homme tout près de vous chaque matin…

8/ Vous ne prenez jamais les escaliers pour remonter à la surface

Vous avez beau être pressé, vous n’êtes pas fou au point de monter 50 marches pour gagner 30 secondes… Et deux belles auréoles !

9/ Vous prenez un malin plaisir à demander leur carte professionnelle aux contrôleurs dès que ces derniers vous tendent une embuscade

Eh oui, pas de raison que vous vous fassiez contrôler 5 fois par semaine et pas eux !

10/ Malgré votre aptitude à dompter tous les pièges du métro, il y en a un que vous n’arrivez pas à éviter : le rechargement mensuel du Pass Navigo

À chaque fois, c’est la file d’attente de 36 mètres de long qui vous attend le 1e du mois. Alors que vous auriez pu le faire en 30 secondes la veille…

Verdict ? Vrai Parisien du métro ou il y a encore de la marge ?