Adieu Philippe Zdar et merci pour tout

Avoir la gueule de bois un jeudi matin, ça peut arriver. Mais celle de ce jeudi 20 juin 2019 risque de durer un bon moment car elle est liée à l’annonce du décès de l’immense Philippe Zdar, disparu tragiquement la veille en chutant par la fenêtre d’un immeuble parisien. Une triste façon de dire adieu à un artiste complet qui, dans l’ombre d’un studio ou sous les projecteurs, a su constituer brillamment la bande-son de ces 30 dernières années, conjuguant son amour de la production au rock, à la pop, au hip-hop et, évidemment, à la musique électronique. La larme à l’œil, A Nous Paris vous propose de (re)découvrir cinq morceaux clés de la carrière de ce rassembleur de génie, parti trop tôt à l’âge de 52 ans, juste avant la sortie du nouvel album de Cassius, duo iconique qu’il composait avec son acolyte de toujours, Hubert « Boom Bass » Blanc-Francard.

MC Solaar – Qui sème le vent récolte le tempo (Motor Bass Remix)

Avoir de devenir indissociables de la French Touch, Zdar et Boom Bass ont d’abord contribué à façonner ce diamant brut qu’était MC Solaar pour deux disques faisant partie des classiques du rap français : Qui sème le vent récolte le tempo et Prose Combat. Très bon aussi pour remixer, Zdar s’était chargé de revisiter le titre du premier album éponyme du rappeur poète en 1994. Un titre qui n’a pas pris une ride.

La Funk Mob – Motor Bass Get Phunked Up

La même année, sous l’alias La Funk Mob, Philippe et Hubert livrent Tribulations Extra Sensorielles sur le label culte du trip-hop spé, Mo Wax. Un disque rempli de bonnes vibrations, à la production léchée, dont est tiré ce morceau à l’ambiance dingue. Un groove inusable.

Motor Bass – Ezio

Quand Zdar s’associe à Etienne de Crécy, cela donne naissance à Pansoul, un album phare de la house française comme internationale. Une claque pour beaucoup, cette galette contient 53 minutes de bonheur et une multitude de tracks deep prompts à faire rêver n’importe quel dancefloor. On a choisi de mettre en avant Ezio, mais on aurait très bien pu mettre tous les autres.

Cassius – I <3 U So (Skream Made Zdar Feel Like He Was 20 Again Remix)

Un morceau à la production parfaite, de A à Z, qui même par un temps maussade traversé par la plus grande des mélancolies, parvient à vous arracher un sourire salvateur. I <3 U So rappelle à chaque écoute pourquoi on aime tant Cassius depuis son premier album culte 1999 et jusqu’à Dreems, son nouvel effort. Et ce remix d’inspiration dubstep de l’anglais Skream continue à squatter nos écouteurs, presque 10 ans après sa sortie.

The Rapture ‎– How Deep Is Your Love?

Franz Ferdinand, M, les Beastie Boys, Phoenix, Kindness, Torb, Bloc Party, Chromeo… Quand Zdar collaborait avec d’autres artistes, l’alchimie était toujours au rendez-vous. Une justesse quasi insolente, qui témoigne de la qualité musicale de l’homme comme de sa profonde sympathie et de son ouverture d’esprit. Les new-yorkais de The Rapture le savent bien : si leur album In The Grace Of Your Love reste, à ce jour, leur plus belle merveille, ils le doivent aussi au français, présent à la production.