Airbnb à Paris : les nouveaux services de conciergerie

D’après le dernier classement d’Airbnb, Paris est la deuxième ville la plus prisée sur le site après Tokyo. Malgré le bras de fer qui oppose la plateforme à la mairie, l’engouement ne faiblit pas et de plus en plus d’entreprises gravitent autour de ce nouvel écosystème. Cinq ans après l’implantation de l’entreprise en France, où en sommes-nous ?

Vue de Paris et de logements airbnb
©Banque d’images Unsplash

Peut-on louer son logement sur Airbnb ?

Depuis plus de cinq ans, Airbnb bouleverse le marché du logement locatif saisonnier en France. Si bien que le marché de l’immobilier a enregistré une hausse de 10% seulement au cours de la dernière année. Une augmentation qui engage désormais un véritable bras de fer entre la mairie et le site qui propose désormais un blocage à 120 nuitées par an. Mais la mairie ne l’entend pas de cette oreille. Et souhaite diviser ce nombre par deux. Pourtant, selon la loi, si le logement est à la fois la résidence principale et la propriété de l’occupant, il peut louer son bien durant quatre mois. Et cela, sans avoir à demander l’autorisation dans les mairies comme cité dans l’article L. 631-7 du CCH.

Concernant les sous-locations sans l’accord du propriétaire, mieux vaut ne pas s’y risquer. Le « délit » peut être puni de 25 000 euros d’amende. Et les contrôles deviennent de plus en plus fréquents.

Airbnb, le bon filon ?

Les réglementations de plus en plus sévères ont fait baisser de 11% les annonces Airbnb d’après Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris chargé du logement. Une baisse qui ne semble pourtant pas décourager la création de nombreuses entreprises gravitant autour du site. Ces dernières années, plusieurs start-up telles que Welkeys, HostnFly, et Luckey homes ont fleuri dans le paysage parisien. En effet, entre la mise en ligne de l’annonce, le ménage, l’accueil des voyageurs… Louer son appartement pour quelques jours peut devenir une activité à plein temps. C’est là qu’interviennent les nouvelles conciergeries. Guest ready, Hostmaker, Smart renting, Bnb sitters, Welkeys, Smartflux, Wehost, Groomlidays, Bnblord… Plus d’une vingtaine d’entreprises proposent de prendre en charge votre appartement et de vous éviter les contraintes propres à chaque hôte.

Quelle entreprise choisir ?

Deux options s’offrent à eux. La première permet de confier entièrement le logement à des entreprises comme HostnFly ou encore Luckey Homes qui prennent en charge de l’annonce à la remise des clefs, en passant par le linge et le ménage. Ces entreprises ponctionnent une commission d’environ   25 à 30 % de la totalité du chiffre d’affaire de l’appartement. La seconde permet de demander des services à la carte. Le propriétaire s’occupe lui-même de l’annonce et des entreprises comme Bnb sitter ou Welkeys proposent des services ponctuels tels que le ménage, la remise des clefs…

Souvent présentée comme moins onéreuse, il est pourtant conseillé de bien vérifier les frais annexes car cette solution n’est pas souvent avantageuse.

HostnFly, La conciergerie 2.0

D’autres entreprises développent encore plus loin cette logique en garantissant un revenu en amont de la location. C’est le cas d’HostnFly, qui permet, grâce à des « algorithmes de machine learning », d’optimiser les prix de la location afin de garantir des revenus plus élevés.