Ces relous qu’on croise toujours à la salle de sport

Alors ouais, on méprise le Summer body mais on veut quand même conclure cet été… Voire même juste éviter d’être encore confondu avec une bouée. Alors on se remet à la salle, on soulève des poids et on essaye d’en perdre. Mais impossible d’y couper, été comme hiver, on y croise toujours les mêmes relous. De l’exhibo au hurleur, la salle de sport n’est jamais de tout repos !

 

L’exhibo

Bodybuilder à la salle de sport
© Damir Spanic on Unsplash

 

L’exhibo vit en bande. Il est toujours accompagné d’un pot de vaseline destiné à graisser et faire briller ses muscles massifs, qu’il passera d’ailleurs la plupart de son temps à reluquer. Il n’est pas simplement baraqué. Il est énorme. Et sa dégaine de gorille stéroïdé nous file des complexes à tous les coups lorsqu’on peine déjà à soulever sa bouteille d’eau en fin de séance. Et encore, elle est vide…

 

Le correcteur zêlé

homme à la salle de sport
© karl S on Unsplash

 

Il y a aussi ce mec qui vient nous harceler à chaque fois qu’on essaye une machine et qui veut à tout prix corriger nos mouvements. Pourtant, on ne le voit jamais faire le moindre effort. Et ses bras sont à tous les coups plus maigres encore que les nôtres. Si, si, c’est possible !

 

Le squatteur

montre connectée, salle de sport
© Luke Chesser on Unsplash

 

Et cette personne qui reste trois plombes à la même machine, on en parle ? Celui qui relance le chrono en douce pour faire comme s’il venait juste d’arriver, et nous fait poireauter deux heures. De quoi  donner envie de reposer malencontreusement nos haltères sur son pied. Ou sa tête.

 

Celui qui transpire beaucoup

relous à la salle de sport, celui qui transpire
Photo by Max Winkler on Unsplash

 

Le mec transpire abondamment et éclabousse chaque machine qu’il utilise. Ce qui laisse une flaque bien moite qui va coller votre jogging trop grand sur le siège. Sans oublier ses relents âcres qui vous accompagneront toute la journée. Appétissant.

 

Le hurleur viril

homme qui crie
© Gem Lauris on Unsplash

 

Il y a en permanence, dans ces temples de la virilité, une personne – souvent un homme – qui gueule comme un camionneur chaque fois qu’il soulève un truc. Pourquoi fait-il ça ? Peut-être pour rappeler à tout le monde qu’il est le mâle Alpha du coin. Ou peut-être pour nous dire qu’il souffre. On le prendrait presque en pitié…

Alors bon, le meilleur moyen d’éviter ces relous c’est toujours de squatter le sauna du gymnase quelques minutes pour donner l’impression d’avoir transpiré. Puis on rejoint ses potes pour se faire un bon resto corse. Et tant pis pour la ligne, cet été, on partira à la montagne !