Disparition de Keith Flint, chanteur du groupe The Prodigy

Le géant Keith Flint du groupe The Prodigy s’est éteint ce lundi 4 Mars, retrouvé mort dans sa salle de bain. Retour sur les chansons qui ont marqué sa carrière.

Vie et trépas d’un titan de la musique

keith flint
© Jared Earle/MotoRaceReports

Firestarter

 

 

Originellement danseur, Keith franchit le pas et participe au chant de Firestarter en duo avec Maxim Reality en 1996. Il dévoile à l’occasion sa nouvelle apparence Punk-rock qui deviendra sa marque de fabrique : cheveux hérissés, tattoos et piercings. Ce son marque littéralement le début de la carrière de Flint.

Breath

 

Le chanteur ne s’arrête pas là et participe à l’album The Fat of the Land de  Prodigy l’an suivant, notamment sur des chansons comme BreatheSerial ThrillaFuel My Fire.

Smack my bitch up

 

 

Malgré son succès jusqu’à l’international, ( 20 millions d’albums vendus ) le groupe ne changera pas et conservera ses accents punks. Il continuera à choquer et marquer les esprits, notamment avec le clip hyperviolent de Smack my bitch up.

 

Invaders Must Die

 

 

La sortie en 2009 du fameux album Invaders must die  consacre The Prodigy au rang de groupe culte, référence absolue des raveurs des nineties, notamment avec le monstrueux Omen.

Omen

 

 

Keith Flint s’éteint donc aujourd’hui, pour des raisons encore ignorées mais non criminelles selon la police locale de la petite ville de Dunmow, dans le sud de l’Angleterre. Et ce en plein milieu d’une tournée du groupe à l’internationale pour faire la promo de leur 7e album. C’est donc une impasse pour le chanteur du groupe que Le Guardian appelait Le « Mozart au volant d’un Monster Truck« , et dont la vie s’observe plus facilement dans ses clips qu’elle ne se raconte : chaotique, excentrique, et grandiose.