Enquête : quels sont les quartiers les plus calmes de Paris ?

Entre klaxons intempestifs, foule dans les magasins et touristes surexcités, le besoin de retrouver un peu de paix devient parfois vital à Paris. Mais attention, car le calme ne se déniche pas toujours où on pourrait le penser, et certains arrondissements réputés paisibles ne le sont pas réellement. Où trouver des lieux vraiment apaisants (mais à la fois pas trop ronronnants) ? On fait le point.

Les multiples visages des recoins champêtres de Paris

La cité florale ©Wassila Djellouli
La cité florale ©Wassila Djellouli

Rues pavillonnaires du 13ème, campagne à Paris dans le 20ème, Butte Bergeyre… Dans son livre Paris au calme, Jean-Christophe Napias dresse sa liste des oasis de silence parisiens. S’il cite plusieurs zones résidentielles aux allures bucoliques, il évoque également une enclave commerçante méconnue des Parisiens : le village Saint-Paul. Cet enchevêtrement de cours, situé derrière le quartier du même nom, abrite boutiques d’antiquaires, galeries d’art et restaurants. Mais reste étonnement désert, même le week-end, ce qui installe parfois selon lui une ambiance un poil inquiétante.

Ceux qui ont déjà arpenté la Butte aux Cailles en pleine semaine et au milieu de la journée pourraient faire le même constat : des rues ponctuées d’oeuvres de street art quasi-vides, sans circulation ou presque, des grilles de bistrots fermées et l’impression d’être loin de tout. Mais méfiez-vous des rues qui dorment. Le soir, le quartier devient très populaire et même festif, provoquant des plaintes de riverains pour tapage nocturne. Et que dire des habitants de la rue Crémieux ! Leur rue calme et colorée attire les instagrammeurs du monde entier qui viennent s’extasier sous leurs fenêtres, mettant à mal leur tranquillité.

Les 2ème et 9ème arrondissements ont le niveau sonore le plus bas

Etude Flatbooker sur l'intensité sonore des arrondissement parisiens ©Flatbooker
Etude Flatbooker sur l’intensité sonore des arrondissement parisiens ©Flatbooker

Voilà qui explique peut-être en partie pourquoi les 12ème et 13ème ne figurent pas dans la liste des arrondissements les plus silencieux de Paris. Selon une récente étude de Flatlooker, ce sont les 2ème et 9ème, avec 42,3 db et 43,5 db, qui tiennent le haut du classement : « le 2ème arrondissement révèle l’intensité sonore la moins forte car la densité de population y est la plus faible de Paris »,  explique Nicolas Goyet, co-fondateur du site de gestion locative. « Côté 9ème, le maillage dense de petites rues favorise une intensité sonore peu élevée ». Suivent ensuite dans l’ordre le 10ème, le 20ème et le 11ème.

Mais si chacun espère vivre dans un quartier au niveau sonore bas, personne ne souhaite s’installer dans un coin où il ne se passe rien. Ce paradoxe nous mène souvent à lorgner sur des quartiers très villageois comme les Batignolles où l’ambiance est à la fois familiale et vivante. Et à balayer d’un revers de main le 16ème arrondissement, réputé dormant.

Le 16ème arrondissement, ce faux calme

<small>Maison de Balzac, Celette CC-BY-SA-4.0<small>
Maison de Balzac, Celette CC-BY-SA-4.0

A tort selon Wally Montay, amoureuse du 16ème et créatrice du site internet Le 16ème c’est cool !  « C’est un arrondissement calme, mais calme ne veut pas dire ennuyant », tient-elle à expliquer. « Il y a plein de jeunes qui s’installent ou se réinstallent, car l’arrondissement évolue et présente aujourd’hui tous les avantages : il est vert et très champêtre, il y a des terrains de tennis, de pétanque, des centres équestres […] et le sud est très animé, avec des commerces, des restos, beaucoup de bars et des marchés partout », détaille celle qui s’applique à en dénicher les bonnes adresses. Sans compter que l’arrondissement est aussi très prisé par les touristes : « On l’oublie mais dans le 16ème, il y a aussi tous les musées ».

Après avoir vécu 18 ans aux Batignolles, la jeune femme a retrouvé une atmosphère quasi-similaire dans le village d’Auteuil où elle s’est installée. Un lieu vivant, même le dimanche, à l’image des villages Chaillot et Passy. Entre calme, nature et vie de quartier, et si contre toute attente le 16ème était un bon compromis ?

5 bars sympas à découvrir à tout prix dans le 16e arrondissement !