Et si votre station de métro portait le nom d’une femme inspirante ?

Vous êtes-vous déjà penché sur le nom des stations de métro lors de vos trajets quotidiens ? Comment ont-ils été choisis ? D’où viennent-ils ? Bien que le terme « une station » soit un nom commun féminin, on s’aperçoit en y regardant de plus près que très peu de femmes sont mises en avant dans nos souterrains. Ne serait-ce pas le moment de remédier à cela ? C’est la proposition de la marque de prêt-à-porter française « Un Jour Ailleurs » à travers une campagne de communication orchestrée par l’agence Josiane.

Faire évoluer les mentalités

Station Jules Joffrin - Source : Unsplash
Station Jules Joffrin – Source : Unsplash

 

Aujourd’hui, 5 femmes sont répertoriées sur les lignes de nos transports en commun parisiens : Simone Veil, Marie Curie, Marguerite Boucicaut, Louise Michel et Amélie Lagache. Cela représente seulement 1,6 % des stations. Souvenons-nous de l’artiste Silvia Radelli qui avait – lors de la Journée internationale des droits des Femmes – pointé du doigt cette discrimination en revisitant la carte du métro parisien il y a quelques années. Elle y avait inséré 100 noms de femmes (re)connues. La marque de prêt-à-porter « Un Jour Ailleurs » suit le mouvement en nous faisant nous interroger à travers sa campagne digitale participative devenue virale. Son but : réfléchir à une solution – même symbolique – pour améliorer la société et faire évoluer les mentalités. Depuis le début de son mandat, Anne Hidalgo tente également de féminiser les lieux publics car seulement 3% des rues portent des noms féminins. 

 

Devenir consomm’acteur

D’ici les JO de 2024, 60 stations de métro en construction verront le jour dans le Grand Paris. Quels noms porteront-elles ? Combien porteront le nom de femmes inspirantes de notre société ? En lançant une plateforme sur laquelle les internautes peuvent choisir le nom de la personnalité féminine qui ornera les murs d’une nouvelle station, la directrice marketing de la marque explique : « Nous voulons encourager les femmes qui œuvrent pour la société à sortir de l’ombre. Cela commence par une juste reconnaissance de l’héritage qu’elles nous ont laissé. »

Alors n’attendons pas pour contribuer à la féminisation de nos stations. Elisons dès à présent les femmes qui ont marqué les esprits à travers leurs chemins de vie atypiques. Parmi les prétendantes : Edith Piaf, Anne Frank, Olympe de Gouges, Florence Arthaud, Simone de Beauvoir et Colette. Pour que cela devienne réalité, agissez et votez avant le 30 mars !

#desfemmesasuivre