A.Savoir

L’histoire du quartier Notre-Dame en 3 lieux emblématiques

Le quartier Notre-Dame est éminemment célèbre par son illustre cathédrale, image forte représentant la ville de Paris. Cœur historique de la capitale depuis les balbutiements de Lutèce, l’endroit, pourtant très touristique, possède quelques secrets que tout Parisien se doit de connaître. Entre anecdotes macabres et lieux qui ont marqué l’île de leur empreinte, les rues adjacentes à Notre-Dame valent bien une petite visite.

 

L’affaire de la rue des Marmousets (ancienne rue Chanoinesse)

Quartier Notre-Dame à Paris
© La Tête en l’Air

 

Miquelon et Cabard sont pâtissier et barbier. L’un est réputé pour ses excellents pâtés, l’autre pour son savoir-faire. Tous deux usent de leur talent pour gérer un trafic macabre. Dans la cave qu’ils partagent, l’un égorge les victimes, souvent des étudiants logeant chez les chanoines de Notre-Dame, et l’autre confectionne, à partir de la chair fraîche des défunts, les délicieux pâtés. Leur funeste commerce est découvert le jour où le chien d’une victime hurle à la mort devant la boutique, alertant le voisinage. Les deux compères sont brûlés vifs. Cette légende du 14e siècle vous dit quelque chose ? La pièce, (puis le film de Tim Burton), Sweeney Todd, s’inspire de ce sinistre fait divers parisien.

18-20 rue Chanoinesse, 4e
Métro Cité

 

Les pavés de la rue de la Colombe

Quartier Notre-Dame à Paris
© La Tête en l’Air

 

Au niveau du 6 de la rue de la Colombe, un tracé de pavés en travers de la rue indique l’emplacement de l’ancienne enceinte gallo-romaine de Lutèce. Ce mur a été réalisé dans la première moitié du 4e siècle après JC, dans le but de protéger la cité des tentatives d’invasions barbares – notamment germaniques. D’une longueur totale de 1 500 m, il entourait une grande partie de l’île de la Cité (plus petite qu’aujourd’hui) et comprenait des remparts hauts de 8 m et larges de 2,70 m, ainsi que des chemins de rondes et murs crénelés. A l’exception de ce tracé au sol, les seuls vestiges demeurant sont visibles dans la Crypte Archéologique du Parvis de Notre-Dame, autre incontournable de l’île.

6 rue de la Colombe, 4e
Métro Cité

 

L’Hôtel-Dieu

L'Hôtel Dieu, quartier de Notre-Dame à Paris
© La Tête en l’Air

 

L’Hôtel-Dieu trouve son origine vers 650, et est le plus vieil hôpital parisien. On y reçoit les malades, mais aussi les mendiants et les simples pèlerins. Des siècles durant, les nobles et membres de la famille royale font des dons substantiels, qui permettent à l’établissement d’accueillir toujours plus d’indigents. A la Renaissance, l’Hôtel-Dieu n’est plus suffisant et, face aux risques épidémiques, nécessite la construction d’autres hôpitaux. Les bâtiments originels étant devenus insalubres et exigus, on déplace l’hôpital à son endroit actuel à la fin du 19e siècle. Ce vaste ensemble architectural s’impose dans le paysage du parvis Notre-Dame et est intimement lié à l’histoire du quartier.

1 parvis Notre-Dame, 4e
Métro Cité