Houblon Saison 2

La mairie de Paris a dévoilé les noms des sept projets lauréats de la seconde Saison de l’appel à Projet Houblon. Le but ? Réintroduire la nature dans Paris, et favoriser l’essor des bières artisanales en encourageant la production d’un houblon local et bio.

 

Houblon saison 2, pour un artisanat local

houblon saison 2
© BENCE BOROS on Unsplash

 

Afterwork bien mérité, samedi soir fiévreux ou simple déj’ en terrasse, tous les prétextes sont bons pour savourer une bonne bière. Et puisque la ville de Paris semble bien déterminée à se réinventer, vous pourrez bientôt le faire en soutenant les artisans locaux et le savoir-faire parisien. Après le succès du premier concours Houblon saison 1, la capitale réitère ce pari fou de faire pousser du houblon entre ses murs, dans le double objectif de valoriser son urbanisme, ainsi que de favoriser la production locale de l’une des boissons les plus prisées des Parisiens. Les lauréats se verront donc offrir la possibilité de développer du houblon dans des parcs et jardins, des gymnases ou même un mur face à la station F (Halle Freyssinet).

 

Le « Bois du Diable », pour un nectar divin

houblon saison 2
© markus-spiske unsplash

 

Le houblon est une liane grimpante, principalement cultivée dans le nord de la France, la Flandre et l’Alsace. Aussi appelée le bois du diable, ou la salsepareille indigène, elle est l’un des ingrédients majeurs dans la composition de la bière telle qu’on l’aime, au même titre que l’eau, les céréales ou la levure. Ses huiles essentielles fournissent à notre cervoise bien aimée son amertume et viennent compenser les saveurs sucrées du malt. Vous l’aurez compris, cette plante est indispensable. Et en plus, on lui attribue des pouvoirs aphrodisiaques. Que demander de plus ?

 

Du mur à la pinte

houblon saison 2
© Quentin Dr on Unsplash

 

Différents sites de production de houblon – ou houblonnières – verront donc le jour un peu partout dans la capitale. Quatre murs au sein de l’espace sportif Georges Rigal, site protégé au cœur du 11e, abriteront près de 133 m2 de houblon, entretenus par les mains expertes des brasseurs Fauve Craft Beer et des jardiniers urbains Merci Raymond.

Des locaux techniques au beau milieu du bois de Boulogne accueilleront, grâce à l’entreprise  Cueillette Urbaine, quelques 170 m2 de plantes, pour 220 m2 sur les pergolas du square Samuel Beckett (13e) initiés par l’association Cityhops, déjà lauréate de la Saison 1.

Sept de ces lieux devraient bientôt voir le jour et seront effectifs dès le printemps prochain. En septembre, une récolte participative sera proposée aux Parisiens motivés, qui se découvriront une autre raison de lever le coude : la cueillette. Une excellente initiative de la ville de Paris pour favoriser les circuits courts tout en régalant ses citoyens – rien de meilleur que la Craft beer.

Il va cependant falloir patienter avant le temps des premières récoltes… Alors on ne se met pas la pression et on va descendre une binch’ (ou plus) dans les meilleures bars à bière de Paris !