A.Savoir

Jump : Uber à l’assaut des vélos et trottinettes électriques en libre-service à Paris

Vous avez certainement vu apparaître ce matin en allant au boulot des nouveaux vélos et trottinettes électrique d’un rouge pimpant. Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’une énième compagnie prête à investir la mobilité de libre service à Paris. C’est tout simplement Uber qui a lancé Jump, son nouveau service de déplacement.

Uber passe la seconde

© Uber Jump

 

Quand y’en a plus, y’en a encore. Des nouveaux vélos et trottinettes rouges en libre service ont fait leur apparition dans la nuit de mercredi à jeudi sur les trottoirs parisiens. On commençait à avoir l’habitude des nouvelles entreprises qui s’implantaient régulièrement sur le sol français, mais cette fois-ci, c’est le géant Californien Uber qui s’y met. Une belle avancée pour le big boss des VTC qui améliore encore plus sa game de transport après les Uber Pool, X, Van ou encore Green (on ne parle même pas d’Uber Eat).

500 vélos et 500 trottinettes sont donc disponibles depuis ce matin dans Paris intra muros. L’expansion autour de Paris se fera quant à elle dans les semaines qui viennent. Un gros coup pour Uber qui n’avait jamais lancé simultanément les deux options en Europe. Jusqu’alors, seul Berlin (depuis novembre 2018) et Lisbonne disposaient des vélos, tandis que les trottinettes venaient seulement d’être inaugurées à Madrid, mardi 9 avril. Aux États-Unis, ce système est déjà présent dans  17 villes comme Los Angeles, San Francisco, Dallas… Reste à savoir si les parisiens vont apprécier ce nouveau venu sur le trottoir d’autant plus que la région Il-de-France va lancer Veligo

 

Une expansion viable ?

nouveau vélo en libre service Uber
© Uber Jump

 

Les vélos en libre service, qu’ils soient jaunes, verts, bleus, ont rarement fait long feu à Paris ou dans le reste de la France… Les trottinettes, résistent un peu mieux, mais leur utilisation commence déjà à faire jaser (attention à l’amende sur le trottoir).  Uber va t-il résister et se maintenir sur ce marché devenu une véritable jungle ? En terme de coût, 0,15€ la minute à compter du déverrouillage et 1€ de frais de déverrouillage (à l’occasion du lancement, les frais sont offerts pendant 3 semaines). Et tout passera par l’application Uber.

Côté technique, Uber propose des vélos qui pèsent 32 kilos (assez robuste) et qui sont dotés d’un antivol qu’il faudra attacher à un mobilier urbain. Une fois verrouillée, le trajet sera terminé. Une astuce certainement imaginée pour éviter qu’ils se retrouvent au fond de la Seine ou en plein milieu du trottoir laissés à l’abandon. Avec une autonomie de 50km, une assistance électrique jusqu’à 25 km/h (la vitesse des trottinettes a été limitée à 20 km/h) et un support de téléphone sur le guidon, tout a été pensé pour délaisser son Vélib..

Le premier point fort : des vélos équipés d’une batterie amovible qui pourra être remplacée par la maintenance directement sur place sans avoir à rapporter les vélos dans un garage. Le second ? Le fait qu’en 2019, quasiment tout le monde possède l’application Uber dans son smartphone et qu’il sera donc beaucoup plus facile d’utiliser Jump que ses concurrents. À vous de jouer !


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !