La colonne de la Bastille pourra bientôt être visitée

Voilà une agréable nouvelle pour ce début d’année ! Alors que la place de la Bastille a changé d’aspect, sa célèbre Colonne de Juillet va rouvrir ses portes au public en 2020. L’occasion de découvrir ses immenses caveaux et d’en savoir plus sur l’étrange momie qui y dort depuis des décennies…

<small>Place de la Bastille, mbzt CC BY 3.0<small>
Place de la Bastille, mbzt CC BY 3.0

Si son génie doré capte de loin notre regard, rares sont nos occasions de flirter de près avec la colonne de la Bastille. Et pour cause, depuis 1985, le monument est fermé au public, faisant de lui un symbole historique un peu hors de notre portée. Sa construction remonte au début des années 1830, sous l’impulsion de Louis-Philippe. Porté au pouvoir par l’insurrection, le nouveau roi souhaite rendre hommage aux émeutiers et à leur combat. Il fait donc construire cette colonne de 50 mètres de haut, à l’emplacement des remparts de la prison de la Bastille.

Deux grands tombeaux et une momie égyptienne

<small>Colonne de Juillet©Didier Plowy-CMN<small>
Colonne de Juillet©Didier Plowy-CMN

Ce que l’on sait généralement moins, c’est que cet édifice abrite deux grands tombeaux : au moment de son inauguration en 1840, il accueillait les corps des révolutionnaires de 1830, rejoints par la suite par ceux de la Révolution de février 1848. Au total, pas moins de 700 victimes y reposent depuis des décennies…

Osez vous approcher de la colonne, et vous y verrez d’ailleurs leur nom gravés dans le bronze. Plus insolite encore, le monument conserve jalousement une momie rapportée en France d’Egypte par Napoléon, autour des années 1800. Nul ne connaît d’ailleurs la raison exacte de sa présence à cet endroit…

Réouverture en 2020

D’ici quelques mois, il sera de nouveau possible de palper l’atmosphère si singulière de cet édifice parisien, selon les informations du Centre des monuments nationaux. Entièrement rénovées, les parties basses de la colonne vont en effet bientôt être rouvertes au public, dans le cadre de visites-conférences pour des groupes de 19 personnes. L’occasion de découvrir la galerie circulaire, ses vitraux et mosaïques, ainsi bien sûr que la mystérieuse crypte. En raison de son étroitesse, il ne sera en revanche pas possible d’emprunter l’escalier métallique permettant d’accéder au sommet de la colonne.