Les immeubles les plus fous de la banlieue parisienne

Toutes tristes et sans intérêt les barres d’immeubles de la banlieue parisienne ? Il suffit parfois de connaître les intentions de leur architecte pour changer notre regard. Certaines méritent toute notre attention, autant pour leur architecture magistrale et atypique que pour leur histoire.

L’Espace d’Abraxas à Noisy-le-Grand

<small>Espace d'Abraxas - Photo by Hannah Reding on Unsplash<small>
Espace d’Abraxas – Photo by Hannah Reding on Unsplash

 

Ce qui frappe immédiatement dans ces immeubles de Noisy-le-Grand, c’est d’abord leur aspect monumental qui frise la démesure. Répartis entre trois bâtiments, un théâtre en hémicycle, un Palacio en forme de « U » et un arc au centre, on y dénombre pas moins de 600 logements. Pensé par Ricardo Bofill et achevé en 1983, le lieu se voulait une réponse à l’architecture de masse des Trente Glorieuses, souvent dépourvue de style. A la fois néo-classique et futuriste, il inspire depuis toujours les réalisateurs du monde entier, qui viennent y tourner films et clips. Certains de ses habitants le surnomment même « Gotham City », en référence à la ville américaine fictive où évolue Batman.

Espace d’Abraxas,
Clos des Aulnes,
93160 Noisy-le-Grand

Les « choux » de Créteil

<small>Les choux de Créteil, Paul fleury CC BY 3.0<small>
Les choux de Créteil, Paul fleury CC BY 3.0

 

Visibles depuis l’autoroute, les immeubles « choux » de Créteil, également surnommés immeubles « fleurs » ou « épis de maïs », sont reconnaissables entre mille. Conçu en 1974 par Gérard Grandval, cet ensemble se compose de 10 tours rondes hautes de 15 étages, dont les logements sont dotés de hauts balcons en béton. Ces derniers, si caractéristiques avec leur forme de pétale, étaient au départ voués à être végétalisés. Leur hauteur importante, elle, fut pensée pour respecter l’intimité des résidents.

Les Choux
2 Boulevard Pablo Picasso,
94000 Créteil

Les Arènes de Picasso à Noisy-le-Grand

Les Arènes de Picasso à Noisy-le-Grand, Zairon, CC BY-SA 4.0
Les Arènes de Picasso à Noisy-le-Grand, Zairon, CC BY-SA 4.0

 

A l’instar de l’Espace d’Abraxas se trouvant dans la même ville, les Arènes de Picasso impressionnent pas leur théâtralité. Conçus par l’architecte espagnol Manuel Núñez Yanowsky et inaugurés en 1985, ses bâtiments se répartissent de façon géométrique autour d’une place octogonale, la place Pablo-Picasso. Et s’achèvent de part et d’autre par d’immenses cylindres encastrés dans des habitations. Si ces derniers sont souvent surnommés « camemberts » ou « tambours », ils sont censés représenter les roues d’un chariot renversé. Toujours est-il que l’endroit abrite aujourd’hui 540 logements, une crèche, une école et des boutiques.

Les Arènes de Picasso
6 Place Pablo Picasso,
93160 Noisy-le-Grand

Les tours Aillaud à Nanterre

Les Tours Aillaud, Nanterre, Guilhem Vellut, CC BY 2.0
Les Tours Aillaud, Nanterre, Guilhem Vellut, CC BY 2.0

 

Idéaliste, l’architecte Émile Aillaud souhaitait à la fin des années 1970 construire des tours empreintes de poésie pour les pauvres. C’est ainsi qu’il imagina 18 tours aux formes arrondies, aux fenêtres rappelant les bulles de bande-dessinée ou les hublots d’un bateau. Leurs façades, créées en pâte de verre par l’artiste Fabio Reti, sont recouvertes de mosaïques aux couleurs du ciel et des nuages.

Aujourd’hui, la poésie n’opère malheureusement plus vraiment, les tours ayant mal vieilli. Après réhabilitation, certaines seront vendues à des promoteurs et deviendront à terme des appartements privés.

Les Tours Aillaud
Allée de l’Arlequin,
92000 Nanterre