Les musées les plus agréables où flâner cet été

Canicule oblige, les coins d’ombre et de calmes ont, cet été plus que jamais, toute notre attention. À Paris, les musées avec jardins nous séduisent particulièrement : expositions confidentielles, voire échappées au-delà du périph’, tout est bon pour faire de l’art le meilleur des rafraîchissements ! 

Au musée Bourdelle, tourner le dos aux 30°

musées les plus agréables
© Musée Bourdelle. Photo MCL

 

Car il fait partie de l’institution Paris Musées, le musée Bourdelle a le charmant avantage d’être en entrée libre. À vous, donc, le plus joli jardin de sculptures de Paris, où les bronzes centenaires du maître poussent entre les feuillages. À vous, également, l’ancien atelier conservé tel quel, ainsi que le grand hall de sculptures monumental et l’atelier de peinture. En ce moment, une exposition (payante) s’ajoute à ce parcours déjà très riche : Back Side. Dos à la mode réunit un superbe ensemble de tenues (historiques ou de haute-couture) et de photographies mettant le dos à l’honneur. On y croise les clichés sensuels de Jeanloup Sieff, d’anciennes camisoles de force et des corsets à lacets signés Jean-Paul Gaultier. Une folie !

Musée Bourdelle
18 rue Antoine Bourdelle, 15e

Redécouvrir le jardin de sculptures Tino Rossi

musées les plus agréables
© Jardin Tino Rossi. Photo MCL

 

Il longe la Seine et démarre au niveau de l’Institut du Monde Arabe : tout le monde connaît le jardin Tino Rossi pour s’y être baladé ou y avoir bu un verre avec des copains. Certains également pour y avoir dansé… Mais peu de Parisiens connaissent son nom, et encore moins le fait qu’il abrite le Musée de la Sculpture en plein air. Celui-ci regorge pourtant de très belles créations signées CésarZadkine ou Brâncuşi pour les plus célèbres, aux côtés d’une petite quarantaine de sculpteurs de la seconde moitié du XXème siècle. Une balade qui nous fournit encore une fois la preuve que Paris se regarde sans fin.

Jardin Tino Rossi
Musée de la Sculpture en plein air
2 quai Saint-Bernard, 5e

Suivre les lignes de vies du MAC VAL

musées les plus agréables
© MAC VAL. Photo Luc Boegly

 

Un beau et grand musée tel que le MAC VAL nous demandera bien un après-midi entier de visite… Autrement dit, de fraîcheur ! D’autant plus qu’il est doté d’un joli restaurant et d’un jardin, qui agrémentent le parcours d’une touche hédoniste. L’occasion est d’autant plus belle que l’exposition du moment vaut bien un détour extra-périph’ : Lignes de vie réunit 80 artistes qui placent leur propre vie, ou plus exactement, leur autobiographie, au cœur de leur pratique artistique. Une belle réflexion sur l’identité, la mise en scène et la construction de soi.

MAC VAL
Place de la Libération, 94400 Vitry-sur-Seine

Regarder Georges Dorignac au musée Montmartre

musées les plus agréables
© Musée Montmartre. Photo MCL

 

Changement de décor : troquons les barres pâles du Val-de-Marne pour le folklore théâtral de Montmartre et de ses ruelles pavées. Là, on évite soigneusement la place du Tertre et l’effroyable Sacré-Cœur pour se rendre au musée Montmartre, ancien atelier d’artistes où travaillèrent Renoir, Valadon, Utrillon et on en passe, aujourd’hui reconverti en écrin coquet de l’art des XIXème et XXème siècles. Cet été, place à Georges Dorignac (1879-1925), immense dessinateur malheureusement oublié du grand public, dont on aime regarder les personnages massifs, infiniment humains. Puis, un petit tour dans le jardin s’impose, avant de regagner l’agitation du quartier touristique.

Musée Montmartre
12 rue Cortot, 18e

Lire Baudelaire au musée de la Vie romantique

musées les plus agréables
© Musée de la Vie romantique

 

Dernière étape non loin de là, dans le 9e arrondissement, où un joli petit musée vous attend au fond d’une ruelle : bien connu des amateurs de goûters coquets, le musée de la Vie romantique est aussi charmant qu’un roman. Un jardin, un salon de thé et une exposition répartie entre plusieurs petites salles, en ce moment dédiée aux salons littéraires du XIXème siècle. On y croise le regard fiévreux de Baudelaire, un piano, une robe, d’anciens journaux, le front de Victor Hugo et le bon goût de Madame Récamier. Voyage dans le temps garanti !

Musée de la Vie romantique
16 rue Chaptal, 9e


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !