Les 3 villes les plus branchées et abordables du Grand Paris

Vitry-sur-Seine : devenez les « Princes de la ville »

Immeuble banlieue - Grand Paris
© Vania Wolf CC BY-SA 2.0 Flickr

 

Longtemps connue pour sa réputation sulfureuse, Vitry-sur-Seine se métamorphose depuis une dizaine d’années, Grand Paris oblige. Car Vitry-sur-Seine s’avère encore très abordable sur le plan immobilier. Le m² moyen avoisine les 3 700 €/m², alors que la ville sera, dès 2025, desservie par la future ligne 15 (Vitry-Centre, près du parc du Coteau-Marcel-Rosette, et la gare des Ardoines, implantée au cœur du quartier du même nom). Capitale du street art en Île-de-France, les rues de la ville font la part belle à un enfant du quartier, le street artiste C215. La municipalité propose même sur son site internet une carte des plus belles balades street art à faire pour découvrir les quelques 400 œuvres disséminées sur le territoire. En 2009, elle fait appel à d’autres talents comme le brésilien Nunca. La petite cour HLM du 19 avenue Youri Gagarine est aujourd’hui le joyau de la balade avec de nombreuses œuvres signées par des géants du genre comme Etnik, Bebar ou encore Borondo.

Pour sortir et se restaurer, rien de mieux que Vitry Fada, lieu alternatif mi-brocante, mi-bar, mi-resto, mi-tout ce que l’on souhaite. Entre les concerts de jazz du vendredi et les soirées afro ou hip-hop du samedi soir, les Parisiens y trouveront leur compte. A tester les caïpirinhas et mojitos à 6€ ou encore l’une des quatre planches à partager, dont une végétarienne pour 12€.

 

Pantin, la culture au pas de la porte

Pantin - Grand Paris
©Vania Wolf CC BY-SA 2.0 Flickr

 

Est-il encore nécessaire de présenter Pantin. La ville rayonne depuis le carton, l’été dernier, de la Cité Fertile, cette friche industrielle ouverte le 15 août 2018 et transformée par la SNCF Immobilier en lieu transitoire sur lequel on retrouve un terrain de beach volley et de pétanque, des restaurants bio, des bières brassées sur place ou encore une cabane à méditation. Mais Pantin n’a pas attendu l’arrivée de ce projet pour faire place à la culture. Le théâtre au fil de l’eau, situé au 20 rue Delizy, propose de nombreux spectacles contemporains quand les amateurs de « comptoirs food » (rôtisserie, produits de la mer, petite restauration équilibrée) peuvent se régaler au Dock B, situé 1 rue de l’Ancien-Canal.

La ville n’a pas fini sa mue culturelle puisqu’elle accueillera cette année un port de plaisance de 50 arceaux avec des places dédiées pour des péniches événementielles. Les 78 000 m² des halles Pouchard vont également être transformées en serres avec bureaux, restaurants, hôtel… sans compter les divers programmes immobiliers qui agitent le territoire. Si les prix ont déjà bien grimpé à Pantin (environ 5 200 €/m²), il est encore possible de dénicher de petits trésors comme des studios de 25 m² près du canal de l’Ourq pour 139 000 € ou encore des T3 neufs, au pied du métro, sous la barre des 250 000 €.

 

Issy-les-Moulineaux : de l’art à tous les coins de rue

Le Cube à Issy les Moulineaux - Grand Paris
Le Cube à Issy les Moulineaux©Mel CC BY-NC-ND 2.0 Flickr

 

Depuis 1995, la municipalité d’Issy-les-Moulineaux porte une grande attention à la culture. C’est l’époque où l’on inaugure dans la ville le Réacteur, un lieu de rencontres musicales entre amateurs et professionnels. Ici, tous les genres musicaux ont droit de cité, du jazz au punk, en passant par la pop ou le reggae. Aujourd’hui, c’est quelques 20 concerts professionnels qui sont organisés au sein de ce temple de la musique. Pour les aficionados de cultures digitales, il y a le Cube. Installation artistiques, ateliers, photographies, expositions en tous genres… Ce centre culturel délivre une somme de connaissance sur le digital, véritable enjeu de demain. La ville l’a d’ailleurs bien compris puisqu’elle est l’une des rares en France à proposer un quartier 100% connecté, avec logements intelligents, à piloter depuis son smartphone et dont les dépenses énergétiques sont observées à la loupe pour mieux les réduire.

Une ville en pointe, où les prix grimpent. Comptez 7 800 €/m² en moyenne pour devenir propriétaire à Issy-les-Moulineaux même s’il est encore possible de dénicher quelques bonnes occasions aux alentours des 5 000 €/m². Une tendance qui n’est pas prête de s’inverser, tant la ville ne cesse de construire logements, bureaux et autres commerces.